DROIT PENAL : EXPLOITATION DE LA MARGE D’ERREUR DES ETHYLOMETRES

Publié le 02/12/2014 Vu 1 484 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Les contrôles d'alcoolémie recèlent de nombreuses failles sachant que leur marge d'erreur a été reconnue par un arrêté en date du 8 juillet 2013 relatif au contrôle des éthylomètres.

Les contrôles d'alcoolémie recèlent de nombreuses failles sachant que leur marge d'erreur a été reconnue

DROIT PENAL : EXPLOITATION DE LA MARGE D’ERREUR DES ETHYLOMETRES

Il ressort de l’article 15 de l’arrêté en date du 8 juillet 2003 relatif au contrôle des éthylomètres:

« Les erreurs maximales tolérées, en plus ou en moins, applicables lors de la vérification périodique ou de tout contrôle en service sont :
 

- 0,032 mg/l pour les concentrations en alcool dans l'air inférieures à 0,400 mg/l ;
 

- 8 % de la valeur mesurée pour les concentrations égales ou supérieures à 0,400 mg/l et inférieures ou égales à 2,000 mg/l ;
 

- 30 % de la valeur mesurée pour les concentrations supérieures à 2,000 mg/l.»

Ce texte apparaît tout particulièrement exploitable pour la défense de l’automobiliste contrôlé en état d’alcoolémie et dont le taux révélé par l’appareil se trouve à la limite supérieure du taux autorisé.

En effet, il apparaît dans cette hypothèse imparable d’invoquer l’existence de la marge d’erreur des éthylomètres électroniques pour faire basculer le taux relevé en limite inférieure du taux autorisé.

Il est cependant à noter que la chambre criminelle de la Cour de Cassation a développé une jurisprudence ambiguë en la matière dans un arrêt du 3 septembre 2014.

En effet, elle considère, contrairement à ce qu’avait jugé le juge de proximité, que les marges d’erreurs prévues par les textes règlementaires peuvent être invoquées dans le cadre contrôle d’alcoolémie, mais considère dans le même temps que : « l’interprétation des mesures du taux d’alcoolémie effectuées au moyen d’un éthylomètre constitue pour le juge une faculté et non une obligation ».

En tout état de cause, il faut retenir de cette motivation quelque peu contradictoire que les marges d’erreur peuvent et doivent être systématiquement invoquées dès lors qu’elles peuvent impliquer une relaxe ou la requalification d’un délit en une simple contravention.

Par conséquent, le recours à un avocat maîtrisant la procédure pénale est primordial.

De par sa pratique assidue de la matière, Maître Frank LEDOUX se tient à votre disposition.

CONTACT : 09 53 39 29 75 / 06 48 73 37 04

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Ledoux Avocat Bordeaux

Frank LEDOUX est Avocat au Barreau de BORDEAUX. Il vous reçoit tous les jours à son cabinet situé au 34, cours du Maréchal Juin, 33000 BORDEAUX, arrêt Palais de Justice. Sur rendez-vous au 09.53.39.29.75 / 06.48.73.37.04.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles