Pourquoi et comment rédiger un testament ?

Publié le 04/05/2020 Vu 496 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Un testament est un acte par lequel toute personne (testateur) peut décider du sort de tout ou partie des biens qu’elle entend léguer à son décès à un ou plusieurs bénéficiaires (légataire(s)).

Un testament est un acte par lequel toute personne (testateur) peut décider du sort de tout ou partie des bie

Pourquoi et comment rédiger un testament ?

Contrairement aux donations, le document ne produit ses effets qu’au jour du décès du testateur. Il permet donc d’organiser la succession à l’avance sans que le testateur soit obligé de se démunir de ses biens de son vivant. Ce dernier peut à tout moment en modifier le contenu.

Un testament peut répondre à différentes préoccupations. Par exemple, il peut permettre d’avantager un héritier par rapport aux autres (héritage de Johnny Halliday), de léguer des biens à une personne qui n’a pas vocation à hériter (héritage de Karl Lagerfeld) ou encore de décider de l’attribution de tel ou tel bien à tel ou tel héritier, de manière à éviter l’indivision entre eux (héritage de chefs d’entreprise).

 

I.- Pourquoi rédiger un testament ?

 

- Pour déshériter certains héritiers. Un testament peut être utilisé pour déshériter certains héritiers : par exemple, si le testateur n’a pas d’enfant, il peut décider d’écarter de sa succession ses parents pour laisser la totalité de ses biens et avoirs à son conjoint survivant (succession de l’animateur de TV, Jean-Luc Delarue).

 

- Pour avantager une personne qui n’a pas vocation à hériter. Un testament peut permettre de léguer une partie ou la totalité des biens à des personnes n’ayant pas vocation à hériter : petits-enfants, parent éloigné, tierce personne sans lien de parenté.

 

- Pour répartir les biens différemment aux héritiers. Un testament peut permettre d’avantager certains enfants au détriment des autres : enfant vulnérable, enfant issu d’une précédente union au détriment des enfants du dernier lit, attribution de la quasi-totalité des biens à un seul enfant au détriment des autres pour éviter l’indivision entre eux.

 

- Pour protéger un conjoint survivant. Si le testateur est marié, un testament peut être utile pour renforcer la protection de son conjoint, soit en lui léguant une part d’héritage plus importante que ce que la loi prévoit, soit pour aménager ses droits, notamment si des enfants sont nés d’une autre union. Il est ainsi possible de léguer au conjoint survivant seulement l’usufruit de certains biens immobiliers pour lui permettre de ne pas se retrouver dans le besoin et maintenir ainsi son train de vie, tandis que la nue-propriété est transmise aux enfants.

 

- Pour avantager un concubin ou partenaire de Pacs. Si le testateur n’est pas marié, le testament est la seule solution possible, avec l’assurance-vie, pour transmettre à son concubin ou à son partenaire de Pacs une partie de son patrimoine. A défaut de testament, le concubin ou le partenaire de Pacs n’aura aucun droit sur la succession. Ce sont les enfants qui hériteront de la totalité des biens ou, en l’absence d’enfants, les parents, frères et sœurs, etc.

 

- Pour désigner un exécuteur testamentaire. Un testament peut être utilisé pour désigner une personne, appelée exécuteur testamentaire, dont la mission consistera, soit à veiller à l’exécution des dernières volontés du testateur, soit à procéder lui-même à leur exécution.

 

II.- Comment rédiger un testament ?

 

Le testament peut être rédigé soit par l’intermédiaire d’un notaire soit personnellement.

 

          A.- Le testament authentique ou notarié

 

Un testament est dit authentique lorsqu’il est rédigé par un notaire. En pratique, le testateur dicte son testament au notaire qui se charge de le retranscrire. Une fois rédigé, le notaire doit le relire en présence du testateur avant que ce dernier le signe. La présence de deux témoins ou d’un deuxième notaire est obligatoire. Ces derniers apposeront leur signature sur l’acte.

L’intérêt de recourir à un testament authentique réside dans le fait qu’il est très difficile à contester. Il ne peut l’être que par le biais d’une procédure en justice (inscription de faux) qui, en pratique, n’aboutit que très rarement à l’annulation de l’acte.

C’est aussi le seul moyen de recueillir les dernières volontés des personnes qui ne peuvent plus écrire en raison de leur âge ou de leur état de santé.

 

          B.- Le testament olographe

 

Le testament olographe est le plus couramment utilisé. Il est toutefois recommandé de se faire assister d’un professionnel du droit (avocat) avant de rédiger soi-même son testament. Car, s’il est mal conçu, il peut poser des problèmes d’interprétation, contenir des dispositions illégales ou inadaptées, rendant alors l’acte inapplicable.

Le testament olographe doit être entièrement écrit, daté et signé de la main du testateur. Il n’est donc pas possible de rédiger l’acte par ordinateur. De même, l’enregistrement sonore ou visuel des dernières volontés du testateur n’a aucune valeur juridique.

Pour éviter tout risque de litige, le testateur ne doit avoir aucun doute sur la désignation du ou des légataires. S’il s’agit d’une personne physique, il est recommandé de la désigner par son nom, prénom(s), date de naissance et adresse de domicile au moment de la rédaction du testament. Il faut donc éviter de désigner le légataire par son seul prénom ou par le lien de parenté (« mon cousin », « mon hériter », etc.). Si le légataire est une personne morale, il faut l’identifier dans le testament avec précision en indiquant les mentions obligatoires (dénomination sociale, numéro d’enregistrement au registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers, adresse du siège social). Il faut aussi désigner le plus exactement possible la nature des biens légués et éviter les désignations imprécises, telles que « ma demeure », « ma propriété », « mon exploitation »,etc. Il est recommandé de mentionner les numéros des lots en se référant au cadastre et titre de propriété.

 

Notre Cabinet se tient à votre disposition pour étudier votre dossier et accomplir toutes les diligences nécessaires, moyennant une rémunération forfaitaire convenue d'avance.

 

Maître Mourad MEDJNAH

Avocat à la Cour d'appel de Paris

Mandataire en transactions immobilières

Cabinet d'avocat Medjnah

5, avenue des Chasseurs 75017 Paris

Tél/Port: 06.62.23.21.48

Mail: m.medjnah@gmail.com

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Maître Mourad MEDJNAH

Maître Mourad MEDJNAH

Avocat à la Cour d'Appel de PARIS

Docteur en droit / Enseignant

Mandataire en transactions immobilières

Cabinet d'avocats MEDJNAH

5, avenue des Chasseur 75017 PARIS

Tél: 06.62.23.21.48

Mail: m.medjnah@gmail.com

Demande de contact
Image demande de contact

Contacter le blogueur

Informations

Site du cabinet Medjnah:

www.medjnah-avocat.fr

Rechercher
consultation.avocat.fr
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles