Chronique d'une Prépa CRFPA. Comment ils vont devenir avocats ! (Saison 1, épisode 3)

Publié le Modifié le 20/07/2017 Par Mikaël Benillouche Vu 2 116 fois 0

La troisième semaine de préparation coïncide avec une prise de conscience des étudiants suite aux premiers résultats, ils perçoivent déjà le chemin qui reste à accomplir...

Chronique d'une Prépa CRFPA. Comment ils vont devenir avocats ! (Saison 1, épisode 3)

Episode 3 : "je vous aime mais je pars"

AMANDE IS BACK 

​Après quelques jours de repos, Amandine, la directrice pédagogique est de retour avec une superbe mine et en grande forme. Elle prépare activement une surprise pour les étudiants début août, mais....[SPOILER ALERT] je n'en dirai pas plus.

​TURN-OVER

​Si certains enseignants seront présents tout au long de la Prépa, il en va différemment d'autres en raison du programme du CRFPA. Ainsi, Sup Barreau a fait le choix - si nécessaire - de tronçonner certains cours pour les proposer à des enseignants spécialisés dans chaque partie d'un vaste programme qui couvre parfois plusieurs années d'enseignement.

Il en va naturellement ainsi du droit des affaires et du droit civil. Toutefois, les étudiants ne sont pas pour autant livrés à eux-mêmes, l'équipe d'encadrement assure la transition entre enseignants, informe ces derniers sur les spécificités de chaque groupe et leur indique les étudiants en difficulté...

Pour ma part, c'est le coeur lourd que je m'apprête à laisser à Maximus, l'homme au chapeau, et à Brutus, mon fils prodigue que j'ai vu naître au droit, les heures d'exécution des peines qui figurent au programme de l'épreuve de procédure pénale...

LES ENTRETIENS PEDAGOGIQUES

​Sup Barreau propose des entretiens pédagogiques aux étudiants afin de faire le point sur la préparation. Ils sont nécessaires. Ils permettent de rebooster les étudiants en difficulté, de cerner leurs éventuelles difficultés et d'amender, si nécessaire, leur calendrier de révision. C'est aussi l'occasion de quelques discussions ubuesques. Je me charge des publicistes et l'un d'entre eux, frère Tuc, me confondant certainement avec son enseignant "Riton la main froide", me pose des questions sur une police administrative spéciale dont l'intitulé très étrange ne semble rien présager de bon... .

​OOPS ET CONCORDE S'ENERVENT !

Du coté des pénaleux, malgré des exercices difficiles, les moyennes lors de chaque galop sont meilleures, ce qui masque tout de même quelques disparités auxquelles je reste attentif. Lors des cours, les premiers rangs sont pris d'assaut et Chouquette arrive même à l'heure ce qui - pour elle - est incroyable. Les étudiants sont attentifs et posent de nombreuses questions sur les thématiques abordées : réforme de la prescription, dispositions spécifiques au terrorisme... et ce jusqu'à un incident majeur : Oops et Concorde s'énervent ! Oops se rend compte que le droit positif est très permissif en matière de contrôles d'identité et ça l'énerve prodigieusement. Quant à Concorde, elle est offusquée par le sort de junior le Poney dont un individu a abusé sexuellement...  

MEMET, LA MACHINE INFERNALE

​Cette semaine coïncide avec un nouveau pic caniculaire. Les étudiants ont chaud, les enseignants aussi, les shorts et les débardeurs fleurissent, je confisque un éventail en cours, pour m'en servir...

Nous sommes mercredi matin, il est à peine 8h30 et j'entends un débat dans une des salles de procédure civile. Je m'approche, Myriam m'interpelle pour savoir comment font les enseignants barbus : ont-ils plus chaud que les autres ? Cindy m'indique que cette fameuse barbe qu'arbore fièrement l'enseignant de procédure civile Barbuman lui paraît particulièrement souple et soyeuse. Il s'en suit un débat pour savoir si, pour entretenir une telle barbe, il est préférable de mettre du jaune d'oeuf ou de l'huile d'argan... 

Je sors rapidement de la salle et de ce débat passionné pour accueillir Memet un de nos publicistes, en chemise, cravate et veste malgré l'intense chaleur. Comment fait-il ? Quel est son secret ? Déjà, lors du premier cours, il souhaitait enchaîner 4h de cours sans pause. Il n'est peut-être pas humain tout simplement. Je vais devoir poursuivre mes investigations sur son cas. 

DES ETUDIANTS EQUIPES

Suite aux échanges avec Ma Librairie de droit, ceux-ci viennent à la Prépa pour proposer des codes 2018. Ainsi, les étudiants n'ont pas à se déplacer et gagnent un temps précieux pour pouvoir le consacrer à leurs révisions. Nous expliquons aux étudiants que les codes sont leurs "meilleurs amis", car ils seront présents à leurs côtés les jours d'examen. Antonella la pokeuse compulsive prend le code recommandé par son enseignant chouchou, elle est triste de ne pas pouvoir lui faire dédicacer. En effet, il est interdit d'avoir un code annoté le jour J. Quoiqu'il en soit, ces acquisitions sont nécessaires, il faut prendre le temps de se familiariser avec ses codes pour y repérer les jurisprudences essentielles. Pour beaucoup, c'est désormais déjà chose faite...

POT INFORMEL 

​Nous improvisons un pot entre enseignants, correcteurs, personnel administratif et personnel technique, l'ambiance est détendue et une idée me vient. Je demande au responsable des vidéos s'il est possible de préparer un bêtisier : les pires lapsus des enseignants, les situations les plus gênantes en cours et ces moments de solitude où l'enseignant fait un jeu de mots si nul qu'il n'arrache même pas un sourire... Il me glisse à l'oreille que mon cours de droit pénal de la semaine serait en bonne place. Suite à une question, j'expose le droit positif relatif au viol anal. On y parle d'intromission digitale, de gode, ... . Bref, le cours d'à côté de droit des affaires est en pause et les étudiants médusés entendent les subdivisions de cette présentation "donc b) après avoir vu la pénétration par le sexe, voyons maintenant la pénétration avec un objet représentant le sexe"... effectivement tout ceci doit leur paraître bien loin de leurs préoccupations quant aux membres du directoire de telle ou telle société. 

Ces moments d'échange nous permettent également de distiller quelques messages à l'équipe pédagogique concernant certains retours de nos étudiants. 

CARNET ROSE 

​L'heure est grave pour le sémillant Omar qui doit faire un choix : passer un été monacal pour se consacrer exclusivement à sa préparation ou céder aux flèches de Cupidon en débutant une romance avec la douce Clarisse qui n'a de cesse de s'asseoir à ses côtés et qui boit chacune de ses paroles comme un nectar. A l'heure où ses mots sont écrits, le choix n'est pas tranché...

JE VOUS AIME MAIS JE PARS

Lors de cette interminable année j'ai enseigné (beaucoup), je suis intervenu à des colloques (un peu), j'ai écrit "chronique d'un maître de conférences" (passionnément), j'en ai assuré la promotion (à la folie), je me suis fait plein de nouveaux amis à la fac (pas du tout) et surtout j'ai essayé de contribuer au succès d'un organisme, certes privé, mais surtout qui a à coeur de vouloir faire réussir ses étudiants en les plaçant au centre de sa pédagogie. 

Des vacances étaient donc nécessaires, mais je suis nerveux : que va-t-il se passer en mon absence ? Mes petits vont-ils continuer à travailler d'arrache-pied ? Maximus et Brutus feront-ils le boulot lors de mon remplacement ou pire me mettront-ils à la retraite ?  

TO BE CONTINUED [...]

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :