Chronique d'une Prépa CRFPA. Comment ils vont devenir avocats ! (Saison 1, épisode 10)

Publié le Par Mikaël Benillouche Vu 5 274 fois 0

Les résultats ont ENFIN été proclamés le 1er décembre ! Lors de cette interminable journée, il y a eu des rires, des cris et...des larmes

Chronique d'une Prépa CRFPA. Comment ils vont devenir avocats ! (Saison 1, épisode 10)

EPISODE 10 : WE ARE THE CHAMPIONS !

C'est fini, ça y est une page se tourne pour la promo 2017 Sup Barreau. Cet épisode reprendra la fin de la préparation du GrandO, l'interminable attente du 1er décembre et annonce l'arrivée de la saison 2 de la chronique.

​DES SIMULATIONS TOUJOURS DES SIMULATIONS...

​L'absence d'uniformisation du calendrier et des exigences pour les oraux du CRFPA, ce qui d'ailleurs est étrange pour un examen devenu national a conduit certains étudiants à passer leur GrandO bien plus tard que les autres. Il a donc fallu les maintenir sous pression et jusqu'au bout leur proposer des simulations du GrandO. Pour ma part, c'est l'arracheur de doigt de pied qui a été mon dernier étudiant. Nous avons pris le temps de bien discuter pour qu'il puisse parer à toute éventualité lors de cette difficile épreuve. Quant à Myriam la ch'ti de l'éloquence après une premiere simulation désastreuse, elle a su recritifier le tir et bonifier sa prestation...

LA PROMO 2018 EST DEJA LA

Dès avant la fin de la session 2017, Sup Barreau a débuté les inscriptions pour la session 2018. Nous avons d'abord dû réunir notre équipe pédagogique pour faire le point avec elle. Le mot d'ordre est simple : comment améliorer encore la préparation de nos étudiants ? Le lumineux Souffir se voit donc confier de nouveaux cours, je rempile pour une nouvelle saison pour droit pénal et procédure pénale, l'équipe se renforce de quelques recrues de choix...et les inscriptions pour nos différentes formules se multiplient. 

LES "TROLLS"

Pour communiquer, nous privilégions la discussion par les réseaux sociaux. Distribuer des tracts n'est pas dans l'ADN de Sup Barreau, cela ne correspond pas vraiment à notre façon de procéder. Toutefois, cette présence sur les réseaux a une contrepartie, les "haters" ! J'ai beaucoup de chance parce que j'en ai beaucoup comme en atteste déjà plusieurs anciens épisodes. Parmi ceux-ci, il y en a une que j'appellerai Vinaigre qui n'a pas eu son examen pour la 3è fois et a cumulé 3 prépas différentes et rend responsable Sup Barreau de son nouvel échec. Pourtant, elle ne suivait pas vraiment les cours et avait une conception très personnelle de la ponctualité et de la politesse. Elle n'hésitait pas à arriver en cours quand ça l'arrangeait (quand elle venait). Après de nombreux avertissements et une nouvelle saillie de sa part contre un membre de l'équipe pédagogique, nous l'avons priée de partir sous d'autres cieux. Et depuis quelques semaines, elle se venge. Elle critique tout et n'importe quoi, invoque un complot planétaire contre elle. Après tout, si cela peut lui permettre de faire son deuil. Or, ce n'est pas la Prépa qui permet d'avoir l'examen, elle permet de réduire l'aléa, de préparer l'étudiant. mais il appartient à ce dernier de rendre sa réussite possible en travaillant et en se focalisant sur les épreuves...

SUP LYON

L'année 2018 va coïncider avec la création d'un nouveau centre d'examen à Lyon pour les étudiants de Lyon, de Saint-Etienne, de Grenoble, de Dijon et de Chambéry. Cela correspond à une demande de plusieurs de nos étudiants de la région. Nous recrutons donc actuellement des enseignants qualifiés du cru. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il y en a ! Bien évidemment, nous nous rendrons prochainement sur place et serons présents pour accueillir nos étudiants 2018 cela va sans dire !

CA COMMENCE PAR MONTPELLIER ET CERGY

Le 1er décembre a mis longtemps à venir et la nuit qui a précédé les résultats a été courte. Tout au long de la journée, mon téléphone n'a pas cessé de sonner et que de grands bonheurs. La première de toutes, c'est Lola de Cergy (inutile de maintenir l'anonymat désormais) qui m'a annoncé la bonne nouvelle. Je me souviens cet été de Lola la première "claquette chaussette" de l'histoire des Prépas que j'ai empêché de repartir un matin où ça n'allait pas que j'ai eu au téléphone la veille de son GrandO. C'est merveilleux ! Puis, il y a eu Audelya, ma fiscaliste de choc. L'année dernière nous avions découvert ses résultats ensemble et je lui avais promis qu'elle aurait sa revanche, elle qui est aujourd'hui pénaliste. Il y a eu aussi Ilana, le bébé de la promo avec son immense sourire ! Je n'ai pas eu le temps de souffler et déjà j'apprenais aussi les réussites d'Amir, un futur maître de l'éloquence, de Mehdy, le futé pour qui le pénal était un choix tactique...très judicieux ! Les résultats du sud de la France me sont parvenus par la suite : Jean-Denis a demontré qu'on pouvait réussir, même lorsque l'on était hors des clous depuis longtemps, les adorables Manon et Lola ont achevé de rendre ma journée radieuse. J'attendais des nouvelles de Charlotte qui avait été dévastée par son précédent échec et que j'ai suivi toute l'année. J'étais persuadé de sa réussite. Et elle a réussi avec le courageux Jason. Quentin a même retrouvé le sourire à cette occasion...

ET OOPS ?

Elle a réussi ! Bien sûr qu'elle a réussi, mais elle a été insupportable. Mademoiselle a d'abord voulu aller petit-déjeuner. Qui petit déjeune le jour de ses résultats ? Franchement... Tu te souviens de tout Oops ? Des problèmes lors de ton inscription, de tes larmes durant la Prépa, de tes doutes ? C'est simple, Oops, tu es de ses étudiants qui me rendent fier de faire mon métier. Tu es de ses amis sincères que rarement j'ai rencontré dans ma vie. Tu es une proche dont je souhaite le bonheur. Tu es de la famille que je me suis choisi... C'est très fort ce que tu as fait Oops, très... il n'y a pas vraiment de mots pour décrire à quel point je suis fier de toi !!!

CA FINIT AVEC AMIENS ET ROUEN

Cette longue journée s'est achevée avec les bons résultats d'Amiens et de Rouen. Matthieu mon destructeur de doigt de pieds et Inès l'ont ; tout comme Mégane d'ailleurs. Ce sont mes petits, je les ai eu en cours dès la licence 1, c'est dire...

Une chose est sûre, les différents barreaux de France ont de la chance d'accueillir tant de talents prometteurs en leurs seins. 

ET MOI DANS TOUT CA ?

Pour plein de raisons, 2017 a été une année globalement pourrie. Mais comme mes deux princesses du désert, Ninie, Fatima, Pascalou, Sacay et tant d'autres, je vais revenir en 2018 et je vais réussir. 

Merci à tous mes étudiants, merci de tout ce qu'ils m'ont apporté, tous ces moments merveilleux, tous ces fous rires insensés. Vous avez été grands...très grands même...c'était une très belle aventure !

A très bientôt pour le prologue de la saison 2...

[THE END]

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :