Mes 8 conseils (im)pertinents en vue des auditions pour la maîtrise de conférences

Publié le Par Mikaël Benillouche Vu 4 264 fois 1

Lors des prochaines semaines, les candidats à la maîtrise de conférences vont être auditionnés par les comités de sélection des différentes Universités. Voici quelques conseils personnels...

Mes 8 conseils (im)pertinents en vue des auditions pour la maîtrise de conférences

Sans vouloir revenir sur la procédure qui conduit à l'obtention du statut de Maître de conférences décrite sur le site du Ministère de l'enseignement supérieur http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid22657/www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid22657/www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid22657/maitres-de-conferences.html je vais me permettre de formuler - à titre personnel - quelques conseils en vue des auditions pour un poste de maître de conférences.

Je remplis ainsi la promesse faite à l'un de mes témoins de l'ouvrage "chronique d'un maître de conférences".

Après avoir candidatés dans les diférentes universités proposant des postes, les docteurs en droit qualifiés par le Conseil national des Université (CNU) sont ensuite, le cas échéant, convoqués devant un comité de sélection en vue d'une audition.

Avant de rentrer dans le détail de mes conseils, je tiens à préciser au lecteur que je ne m'exprime qu'à titre personnel et que je ne figure dans aucun comité de sélection lors de cette phase de sélection !

1er conseil : faire des simulations d'audition

Il est indispensable de s'entraîner. Réunissez des amis, mais pas uniquement. Choisissez quelques collègues aigris ou que vous connaissez mal afin que ces simulations soient utiles. Transmettez-leur vos travaux et passez cette simulation "blanche" dans des conditions aussi proches que possibles de la véritable audition, faute de quoi, vous risquez d'être assez médiocre lors des premières auditions. J'avoue avoir été particulièrement catastrophique lors de ma première audition...

2è conseil : la tenue

​Il faut privilégier une tenue sobre et classique, ce n'est pas le moment de faire des expérimentations. Lors d'un comité dont je faisais partie, j'avais arboré un magnifique costume en lin couleur crème, mes collègues me font toujours des remarques à ce sujet... .

3è conseil : la composition du comité

​Il va de soi qu'il faut se renseigner en amont sur les membres du comité de sélection. Vous pourrez ainsi anticiper quelques questions en connaissant leurs spécialités.

4è conseil : l'université, l'UFR et le centre de recherches

Là encore, il faut se renseigner. Souvent, les membres locaux du comité apprécieront que le candidat souhaite s'intégrer et connaisse les spécificités qu'il s'agisse des diplômes proposés ou des axes de recherches.

5è conseil : le réseau

Vous connaissez quelqu'un dans le comité de sélection ? Faut-il l'appeler ? Le faire appeler ? Lui envoyer un cadeau ? Cela me paraît tout à fait inapproprié et pourrait même générer un conflit d'intérêt.

6è conseil : l'audition

Etre soi-même ou être ce que vous pensez que le comité attend de vous ? Je pense qu'être le plus naturel possible en découpant bien son intervention entre la présentation de l'enseignement (si, si ça compte) et des recherches paraît être le conseil le plus avisé pour éviter d'avoir des regrets. Je me souviendrais toujours de ce candidat qui - auditionné - expliquait des trémolos dans la voix à quel point il rêvait de venir habiter à proximité de la fac. Hélas, il semblait avoir dit la même chose quelques jours plus tôt lors d'une autre audtion dans une autre fac...

7è conseil : les questions

Il faut s'efforcer d'y répondre, jusqu'à la dernière en étant le plus sincère possible. Là encore, le naturel est essentiel. Autre souvenir : celui d'une candidate qui notait par écrit les questions, ce qui générait un temps interminable entre la question et la réponse laquelle était neutre et stréréotypée...

8è conseil : ne pas se tromper de concours

Lors des auditions à la maîtrise de conférences, il s'agit de recruter un collègue. Or, si vous êtes auditionné, c'est qu'a priori - sauf grave erreur de casting (ça peut arriver) - vos travaux ont convaincu. Dès lors, l'audition doit donner envie de vous intégrer à la fac que ce soit professionnellement pour vous soyez un atout pour un diplôme ou le centre de recherches ou personnellement, car ils seront ravis de partager un café avec vous en salle des profs...

Pour d'autres conseils, n'hésitez pas à consulter "Chronique d'un maître de conférences. Comment je suis devenu enseignant en droit" (Enrick B. éditions) https://www.amazon.fr/Chronique-dun-Ma%C3%AEtre-conf%C3%A9rences-enseignant/dp/2356441751/ref=sr_1_4?ie=UTF8&qid=1488544015&sr=8-4&keywords=mikael+benillouche !  

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publié par Visiteur
23/04/17 13:11

conseils très intéressants

Publier un commentaire
Votre commentaire :