Limiter l'accès au CRFPA aux titulaires d'un M2 : encore une injustice !

Publié le Par Mikaël Benillouche Vu 21 250 fois 70

Le 16 novembre 2018 le CNB a adopté une résolution qui vise à exiger pour tenter l'examen du CRFPA l'obtention d'un M2. Cette mesure est injuste !

Limiter l'accès au CRFPA aux titulaires d'un M2 : encore une injustice !

Décidément le message à la nouvelle génération est claire : on ne veut pas de vous comme avocats.

Après la réforme incomplète de l'examen national, voici la restriction de l'accès au CRFPA aux seuls titulaires d'un master 2 votée par le CNB le 16 novembre 2018.

Cette réforme est injuste. En effet, les étudiants savent à quel point l'entrée dans un M2 est désormais sélective. Certains désireux de connaître une expérience pratique et même parfois par nécessité - car financer des études de droit à un coût - privilégie une expérience pratique.

Désormais, ce sera fini et l'admission en M2 sera une forme de pré-admissibilité pour l'examen, ce qui va restreindre le nombre de candidats donc d'admis. J'ai plusieurs questions : les conditions d'admissibilité en M2 sont-elles vraiment les mêmes partout ? Sont-elles au moins harmonisées ? N'y a-t-il pas parfois des copinages et du clientélisme ici ou là ? Le CRFPA permettait de "remettre les compteurs à zéro" et de traiter de la même façon ceux dont le cursus est chaotique.

Plus encore, un bon nombre de Master 2, notamment les Master pro ont leurs résultats postérieurement aux écrits du CRFPA. Ces étudiants devront donc patienter un an et, s'ils ont leur CRFPA à la première tentative, ce qui n'est pas une chose aisée, ils auront à justifier d'une année blanche à suivre les cours à l'IEJ qui sont parfois disséminés ici ou là dans les emplois du temps universitaires.

Mais, il n'y a pas que du mauvais dans les résolutions du CNB. Celui-ci s'attaque (enfin !) aux thèses de complaisance et à cette passerelle automatique entre doctorat et CRFPA.

Puisque je formule une critique, je me permets aussi de formuler une proposition en espérant que ma voix porte. Il existe encore de grandes disparités entre les IEJ. Je le sais pour enseigner pour des étudiants de différents IEJ et débriefer avec eux leurs copies. Je propose que la commission instaurée glisse dans chaque IEJ, pour chaque matière la même copie réalisée en fonction du corrigé afin d'obtenir un 10. Elle ne pourra que faire le même constat que moi.

Le CNB devrait sérieusement songer à davantage sonder les étudiants et notamment ceux de Province trop peu écoutés pour ces réformes...

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publié par Visiteur
17/11/18 12:16

Savez vous quand cette résolution entrera en vigueur ?
merci

Publié par Visiteur
17/11/18 12:23

Si les étudiants en droit restent passifs, au fond, méritent-ils d'être avocats ?

Publié par Visiteur
17/11/18 12:27

pour la session 2020 il semblerait

Publié par Visiteur
17/11/18 12:44

C'est le législateur - et lui seul - qui est compétent pour modifier la loi du 31 décembre 1971 et notamment la condition de diplôme. Par conséquent, ce vote du CNB devra être soumis au législateur.
Au reste, exiger un Master II pour être avocat ne me paraît pas complètement idiot, à condition, bien sûr, qu'il y ait une harmonisation dans les conditions d'admission en Master II évidemment.

Par ailleurs, monsieur Benillouche, vous dites dans votre article que le CNB "s'attaque (enfin !) aux thèses de complaisance et à cette passerelle automatique entre doctorat et CRFPA". Si tel était le cas, cela serait effectivement intéressant et devrait être loué. Mais, sauf erreur de ma part, cette résolution du CNB ne vise absolument pas à effectuer un tri dans les thèses puisque - tous les docteurs (y compris donc ceux qui se sont vus décerner le titre de docteur de manière tout à fait honorable et "régulière") - passeront l'oral du CRFPA. Or, pensez-vous vraiment que cet oral permette raisonnablement de vérifier le caractère de "thèse de complaisance" ou non du candidat ? permettez-moi d'en douter...

Publié par Visiteur
17/11/18 13:37

Bonjour
Pourriez-vous m'en dire plus concernant la passerelle thèse-CRFPA ?
Quand entrera en rigueur la réforme ?
Merci

Publié par Visiteur
17/11/18 13:38

La généralisation du M2 est ici une bonne chose au regard de la cohérence des diplômes et titre du système LMD. La "nationalisation" des sujets d'épreuves aura surement plus fait pour l'égalité des candidats que cette exigence de diplôme...

La volonté de réforme de "passerelle" doctoral est d'une hypocrisie sans nom. Les docteurs qui n'ont pas le niveau (j'en connais plein, ils faisaient des TD avec moi) échouent aux examens du CAPA...

Dire qu'il faut filtrer en amont signifier que les CRFPA sont eux-même conscient du niveau de leurs formations et du faible filtre en sortie !

Publié par Visiteur
17/11/18 14:00

Quand cette réforme rentrera-t-elle en vigueur si elle est suivie par le gouvernement ?
Par ailleurs, il me semble que le ministre de la Justice n'est pas obligé de suivre une résolution du CNB...
D'autant plus que cela poserait un sérieux problème d'inégalité de recrutement au sein de l'institution judiciaire : les magistrats seraient recrutés au niveau M1 et les avocats seraient recrutés au niveau M2. Les avocats seraient donc plus diplômés que les magistrats...

Publié par MikaBenillouche
17/11/18 15:47

Il ne s'agit que d'une résolution. Si le gouvernement la reprend, cela pourrait entrer en vigueur en 2020.
Je suis d'accord s'agissant de la passivité, il y a 2 ans quand il était question d'augmenter les frais, personne n'a bougé. Oui c'est cohérent au regard de la réforme LMD, mais le filtrage en M2 pose parfois quelques questions. Le directeur de Master est parfois tout puissant. Non, le gouvernement peut ne pas suivre, mais dans le passé, il suivait...

Publié par Visiteur
17/11/18 16:12

@Mika

En 2012, suite à une AG, le CBN avait déjà voté en faveur de la suppression de la passerelle. Christiane Taubira s'était prononcée en faveur de son maintien. Elle a été maintenue. Donc non le gouvernement ne suit pas forcément les propositions du CNB. De plus, Nicole Belloubet est elle-même titulaire d'un doctorat en droit, je la vois mal rabaisser la valeur de son diplôme.

Publié par Visiteur
17/11/18 17:21

Et quid du recrutement des magistrats ? Donc eux aussi recrutés au niveau M2 ?
Le problème est que la magistrature, et la fonction publique en général, ne sont plus autant attractives...

Publié par MikaBenillouche
17/11/18 17:23

@FutureAvocate : je ne connaissais pas ces éléments c'est très intéressant. je pense qu'il faudrait organiser quelquechose et en débattre. Je m'interroge sur la forme

Publié par Visiteur
17/11/18 17:24

Vous etes sur que ça ne concerne pas les étudiants de M1 de cette année ?

Publié par Visiteur
17/11/18 17:42

Je crois surtout que ce vote constitue pour le CNB une énième piqûre de rappel. Approximativement tous les 2 ans, le CNB aime remettre ça sur le tapis. Je vois mal une mesure aussi impopulaire être adoptée en 2019, année électorale. Macron et sa clique ont autre chose à faire que de se mettre à dos, les universitaires, les avocats et les étudiants en droit.

Publié par Visiteur
17/11/18 18:30

Le problème posé est aussi celui de la sociologie et la diversité des avocats. Ceux qui votent ce genre de propositions réussiraient ils aujourd'hui l'examen. Qu'ils annoncent plutôt la couleur réelle c'est à dire un corporatisme et une sélection sociale. Des générations des lignées de juristes comme des lignées de politiques!

Le pire est la sélection qui ne se fait plus que par l'argent. Vous faites une école de commerce un Master et vous pouvez passer le CRFPA. Or il est devenu extrèmement compliqué pour les étudiants sans parents et sans aide devant travailler de devenir avocat. Ils organisent une sélection qui n'est pas faite pour améliorer mais pour détruire toute diversité des profils et en tout cas en rien une méritocratie républicaine. Juste une endogamie.

Publié par Visiteur
17/11/18 19:44

ps Je ne savais pas qu'il existait des thèses de complaisance mais dans ce cas je peux dire que j'ai vu des facs qui donnent des M1 ou M2 de complaisance alors basés sur le prix payé l'étudiant.

Publié par Visiteur
18/11/18 00:52

il n'échappe à personne que la finalité de ces reformes ( obtention du M2, mais surtout doubler le coefficient de l'oral de déontologie et mise en place d'une note éliminatoire si elle est inférieure à 10!) est de saquer au maximum les étudiants et d'en éliminer le plus grand nombre, même en toute fin de cursus.. A t on déjà vu une sélection à la fin de HEc ou de central??

- cela dit, je ne pense pas que le cnb puisse mettre à la rue 30% de la promo des étudiants du crfpa.cela restera à la marge je pense ( enfin j'espère)

- au delà de ces considérations, je me demande s'ils ont réfléchi aux conséquences de ce tarissement drastique des nouveaux entrants.Quand tous ces salopards seront en retraite, comment cela se passera t il quand il n'y aura pas assez d'avocats actifs pour payer leur retraite?

Publié par Visiteur
18/11/18 09:48

Il faut que nous réagissions. C'est une fusée à plusieurs étages qui consistent à laisser l'accès à la profession et à la justice aux CSP+++ par un processus qui sélectionne sur des critères de plus en plus flous en dehors de l'argent en M1 désormais en M2. Déjà arriver en M1 dans les classes sociales dites 'moyennes' est difficile. Nos parents sont asphyxiés. Désormais c'est nous qu'ils veulent asphyxiés puis la justice. Le CVCE le coût des Master au rabais ( pour les 'pauvres') qui galèrent avec des programmes obsolètes, pendant que les M1 double cursus ESC bénéficient de toutes les conditions et de réussite.
Quand on a un M1 que l'on prépare le CRPFA que l'on fait un an à l'EFB puis 1 an en cabinet le M5 est largement validé. Ils veulent simplement éliminer toute diversité sous prétexte de l'excellence alors que les dérives chez les avocats devenus affairistes sont le fait des ESC et de leur politique de 'sélection' endogène depuis 30 ans!

Publié par Visiteur
18/11/18 10:41

@Alix

Que proposes-tu ? Nous devons organiser une action groupée.

Publié par Visiteur
18/11/18 12:24

Oui nous devons organiser une action groupée. Mais comment faire ? Selon quelles modalités ?
Ce qui est désolant, c'est que la plupart des professions libérales médicales ou juridiques sont toujours le fait de la reproduction sociale en 2018. La méritocratie républicaine n'existe pas pour ces professions-là, et on veut encore la renforcer…
Désormais, il sera de plus en plus difficile de devenir avocat, même si on en a les compétences, même si on a la "fibre" et la vocation, sauf si un des membres de notre famille l'est déjà… Quel dommage !!!
Si l'accès à la profession d'avocat est restreint aux seuls M2, on se privera de nombreux talents. Et au final, ce sont les justiciables qui "trinqueront" !
De nombreux étudiants qui souhaitent devenir avocats ne peuvent pas continuer leurs études au-delà du M1, non pas qu'ils n'en n'aient pas l'envie et les résultats, ni même les capacités, mais simplement ils ne peuvent pas financer une année de droit supplémentaire (sans parler des coûts très élevés de certains M2).
Si l'argent commande tout, il n'y a plus d'égalité républicaine… D'ailleurs, qui y croit encore ?
Près de deux siècles et demi après la Révolution française, c'est désolant de faire un tel constat !

Publié par Visiteur
18/11/18 13:02

@Elroy

Commencer par s'organiser sur les réseaux sociaux FB et Twitter, peut constituer un bon point de départ.

Publié par Visiteur
18/11/18 13:05

Le problème c’est que nous étudiants juristes passionnés du droit et de l’an justice avalons des couleuvres d’injustice sans rien dire! Alors si on dénonce tant cette attaque au principe d’egalite, c’est dans une action collective ou dans la rue qu’ils faut le faire et non sur les réseaux. A défaut, demain on aura que la famille Fillon pour défendre nos concitoyens....

Publié par Visiteur
18/11/18 13:05

Le problème c’est que nous étudiants juristes passionnés du droit et de l’an justice avalons des couleuvres d’injustice sans rien dire! Alors si on dénonce tant cette attaque au principe d’egalite, c’est dans une action collective ou dans la rue qu’ils faut le faire et non sur les réseaux. A défaut, demain on aura que la famille Fillon pour défendre nos concitoyens....

Publié par Visiteur
18/11/18 13:33

Je crois qu'au contraire cela peut passer avec un gvt 'eN MARCHE'. D'autant que Blanquer avait favorisé les double diplômes ESC Droit. Il faudrait écrire une tribune à l'attention du CNB des avocats universitaires qui conduisent à cette sélection non plus sur les qualités intrinsèques de l'avocat en devenir mais sur son capital financier à payer etc... pour analyser, expliquer et voir ce qui se profile avec cette réforme qui suit les autres. A savoir de plus en plus d'endogamie de sélection sociale alors qu'on nous parle d'ascenseur social qui ne fonctionne plus et d'une justice de castes. Demander le soutien de Moretti dont la mère était femme de ménage de tous les avocats issus de la France plus que moyenne dans les moyens financiers. Ce qu'ils veulent c'est éliminer tout ce qui socialement ne correspond pas aux 'critères' de leur classe et finalement se garder le 'gateau' avec des cabinets qui seront de plus en plus gros et influents avec des profils de clones et une justice de classes. Oui il faut agir!!Eux ne seraient jamais avocats aujourd'hui et si on mettait tout le monde dans les starting blocks sans appui pour personne pas certain qu'à l'arrivée on verrait les mêmes!

Publié par Visiteur
18/11/18 13:35

Demander à Mickael Benillouche d'organiser un grand meeting pour décider de l'action à mener?

Publié par Visiteur
18/11/18 13:36

Contacter des députés pour qu'ils nous aident mm si beaucoup de la 'firme'...?

Publié par Visiteur
18/11/18 13:37

Créer un FB et TWITTER!!! Oui !!!

Publié par Visiteur
18/11/18 13:50

Une tribune dans le monde du droit...mais vu les commentaires ridicules que l'on voir sur les FB par les étudiants sans aucune analyse ni conscience des enjeux qui les dépassent , cela tourne autour de 'c'est quand? ouf Cool pris en M2' pas moi je passe cette année'...etc...

Publié par Visiteur
18/11/18 13:56

Très bonnes idées Alix et Future Avocate
Effectivement on peut faire plusieurs actions :
- Créer une page FB
- Faire une pétition / une tribune
- Faire une réunion pour se regrouper
- Obtenir le soutien de personnalités influentes : avocats, universitaires, politiques…
En aucun cas, il ne faut laisser tomber, notre avenir en dépend, ainsi que celui de centaines d'étudiants !

Publié par Visiteur
18/11/18 14:08

@Tous

Quel nom pour la page Facebook et Twitter ?

Publié par Visiteur
18/11/18 14:24

@ Future Avocate

Non au CRFPA en M2 ?

Pas de CRFPA réservé aux seuls M2 ?

Publié par Visiteur
18/11/18 14:24

@ Future Avocate

Non au CRFPA en M2 ?

Pas de CRFPA réservé aux seuls M2 ?

Publié par Visiteur
18/11/18 14:24

.... je cherche...mais on est 3? Sinon il faut mutualiser et mobiliser tous ceux ' connus' et concernés qui sont conscients des dérives depuis des années des réseaux endogamiques et que contre toute attente le CNB alors que le pays craque veut renforcer sans tenir compte du danger démocratique que cela représente. Les lister?

Publié par Visiteur
18/11/18 14:25

@ Future Avocate

Non au CRFPA en M2 ?

Pas de CRFPA réservé aux seuls M2 ?

Publié par Visiteur
18/11/18 14:29

@Elroy

Il serait intéressant de trouver un nom qui englobe non seulement les docteurs et ceux opposés au recrutement au niveau M2. Convergence des luttes^^

Publié par Visiteur
18/11/18 14:34

Je suis d'accord... moi je ne suis pas une jeune étudiante et je veux devenir avocate après un cursus professionnel... je pensais plus à une figure emblématique de la justice en lien avec les études...

Publié par Visiteur
18/11/18 14:39

je ne trouve pas de nom... on cherche et on se contacte sur les FB? en MP?

Publié par Visiteur
18/11/18 14:39

Nom : Non à la réforme du CRFPA ? Pour les personnalités : Nicole Belloubet, Frédérique Vidal, Dupont Moretti, Gilles William Goldanel, des députés juristes, universitaires ou avocats ?

Publié par Visiteur
18/11/18 14:45

je vois un nom positif car ce n'est pas contre mais plutôt pour la pluralité et l'égalité des chances au service de la justice et démocratie non?
Mais si on est 2 ...ou 3...on réfléchit et on se contacte en MP sur CRFPA national 2019

Publié par Visiteur
18/11/18 14:51

On attend de voir ce que Mickael Benillouche propose comme réunion? Juste pour info effectivement quand 'nous' avions tenté d'intervenir sur les frais la sélection par l'argent à la fac etc... pas de suivi. Sauf que là c'est très grave particulièrement en cette période! MB vous devriez aller sur les plateaux TV pour expliquer en quoi c'est inique dangereux et pervers pour la démocratie!

Publié par Visiteur
18/11/18 15:11

Très bien contactons nous en MP sur le groupe CRFPA National 2019. Comment se retrouver parmi tous les membres ?

Publié par Visiteur
18/11/18 16:28

cherche alix roy ...on est seules là?

Publié par Visiteur
18/11/18 16:39

Cher collègue,
Si je partage votre désaccord quant à la mesure proposée relativement au M2, je désapprouve votre charge contre la "passerelle" pour les docteurs. Je trouve même vos propos, "thèses de complaisance", insultants pour ces docteurs et leurs directeurs.
Bien à vous,
Jean-Louis Respaud
MCF de droit privé HDR, faculté de droit et de science politique de Montpellier

Publié par Visiteur
18/11/18 16:46

@Alix

Apparemment ^^

Publié par Visiteur
18/11/18 19:11

Je suis étonnée de vous voir vous mobiliser pour la seule raison du M2 obligatoire, alors meme qu'il s'agit de votre part d'une vue à court terme.
Si vous obtenez que seul le M1 soit obligatoire pour passer le Crfpa , que direz vous quand vous vous ferez éjecter à cause d'un 9/20 en déontologie, à l'issue de 18 mois de formation à l'efb??
Vous qui parlez de parents asphyxiés , quî ne peuvent payer un an de plus ( ce que je comprends bien ) , pensez vous qu'avoir payé pour S entendre dire à la fin de la formation qu'on est ajourné passera mieux ?

Publié par Visiteur
18/11/18 19:44

@Trianon

Selon les derniers chiffres du CNB, le taux de réussite au CAPA est de 96% ( le 100% correspondant uniquement au nombre d'élèves inscrits en EDA).Pour la promotion 2015-2016, 3 854
élèves étaient inscrits dans une des EDA, 3 733 ont passé
le CAPA et 3 694 ont obtenu le CAPA. Taux réel d'échec au CAPA 1%. Voilà nos propos relèvent avant tout du fantasme^^

Publié par Visiteur
18/11/18 19:50

À future avocate...
Mais on est bien D accord sur les chiffes de reussite au capa, et C est bien ce qui contrarie les vieux qui veulent nous empêcher par tous les moyens d'accéder à l'avocatier .
À ton avis, pourquoi veulent ils instaurer cette note éliminatoire ? Pour pouvoir éliminer les etudiants au maximum, en fin de parcours .
Donc meme sî on obtient qu seul le M1 reste obligatoire pour accéder au CRFPA, on se fera avoir 18 mois plus tard.
(12 en fait, car ils veulent réduire le temps de formation.)
Mais de toute façon on aura financé une annee d'étude pour rien ...
Je suis écœurée , t'imagines pas ..
Tu as passé le Crfpa cette année ?

Publié par Visiteur
18/11/18 19:51

Avocature et non avocatier ...:)))
Fichue saisie automatique !!

Publié par Visiteur
18/11/18 21:06

@Trianon

J'y crois moyennement à l'élimination de nombreux étudiants en fin de parcours en raison de la mise en place d'une note éliminatoire. Je pense que la mise en place de cette note vise davantage à pousser les élèves à bosser la déonto^^ Parce que clairement, une fois que le CRFPA est en poche, en faisant le minimum syndical le CAPA est dans la poche, pas besoin de trop se fouler non plus. Non 4 ème et dernière année de thèse. Je fais soit disant partie de ces fameux thésards qui choisissent de faire un doctorat par facilité et qui réalisent une thèse en 6 mois uniquement dans le but de bénéficier de la passerelle^^

Publié par Visiteur
18/11/18 21:21

Okay...tu fais partie des " emprunteurs de passerelle..":))
N'est ce pas ridicule de s'en prendre à eux egalement en exigeant qu'ils passent l'oral du CRFPA?
Pour ma part, j'attends les resultats de Crfpa,,jài passé l'oral la semaine dernière ...
Juste pour rigoler, une de mes amies a eu en question subsidiaire " quelle est l'influence de la guerre de Prusse sur le statut du mariage dans le code Napoléonien ?"
Ouais ouais ouais...ça laisse songeur ..:)

Publié par Visiteur
18/11/18 21:42

C'est ridicule, les doctorants passent déjà un examen oral appelé soutenance de thèse. Par ailleurs, il est certain que la volonté exprimée par le CNB de mettre en place cet examen oral n'a que pour but d'éliminer les docteurs. Ils attendaient réellement une réponse à cette question ?

Publié par Visiteur
18/11/18 21:53

Pour ma part, j'entends et je soutiens toutes les causes que vous invoquez, c'est pour cela qu'il faut un mouvement global qui fasse entendre toutes nos revendications :
- CRFPA accessible dès le M1
- Pas d'oral pour les docteurs en droit
- Pas de note éliminatoire au CAPA
Fédérons nous pour un mouvement / une pétition globale, notre but étant la diversification des profils accédant à la profession d'avocat !

Publié par Visiteur
18/11/18 22:02

je me souviens que lorsque le cnb a voté l'augmentation abusive des frais d'inscription à l'efb ( les passant de 1600 euros à 3000 euros!!!) une pétition avait été lancée sur change.org je crois;Mais je ne suis pas certaine du site hébergeur .
Toutefois, il n'est pas certain que leurs délires malveillants, pour ne pas dire franchement hostiles, soient validés: par exemple, le Garde des Sceaux a tranché en fixant les frais à 1825 euros, n'a pas accepté la demande de moyenne d'admissibilité à 12 pour le crfpa, n'a pas non plus accepté qu'il n'y ait que 2 tentatives au lieu de 3, etc...
On va voir cette fois-ci..

Publié par Visiteur
18/11/18 22:10

Oui mais justement, il ne faut pas attendre de voir… Après cela sera trop tard !
Si le ministre approuve les résolutions du CNB, nous ne pourrons plus rien faire, il sera impossible de revenir en arrière !!!
C'est pour cela qu'il faut agir maintenant, avant qu'il ne soit trop tard...

Publié par MikaBenillouche
18/11/18 22:11

Il est difficile de répondre à tout le monde. Il y a 2 ans, une pétition avait été créée, elle avait été reprise par certains médias. Pour ma part, j'avais interpellé deux membres du conseil de l'ordre, j'avais interviewé Kami Haeri qui venait de faire paraître son rapport sur la profession d'avocat et participé à un colloque à Strasbourg sur la question. Au final, le projet a été abandonné. J'ai été choqué à l'époque par le fait que les élèves avocats considéraient que cela ne les concernaient pas et que les étudiants avaient peur…

Pour ce qui est de la passerelle, cher collègue, je tiens à votre disposition une bonne dizaine de mails de sollicitations d'étudiants qui me contactent "parce qu'ils ont raté le CRFPA". Dans mon article que je n'ai pas modifié, j'indiqué que le CNB veut s'attaquer aux thèses de complaisance non pas que toutes les thèses sont de complaisance. Il est inutile de caricaturer le propos. mais je veux bien en débattre. A mon sens, la thèse (notamment la mienne) était bien trop théorique pour envisager une passerelle. En effet, elle traite de droit comparé. A son issue, je me sentais tout aussi à l'aise sur la notion de secret de la procédure pénale en France qu'en Angleterre. Il faudrait certainement un contrôle en fonction du domaine de la thèse...c'est mon point de vue, je sais qu'il n'est que peu partagé !

Publié par Visiteur
18/11/18 22:21

j'ai lu le rapport, il y a environ un mois, de Kami Haeri: je l'ai trouvé orienté, et son manque de neutralité m'a gênée.
En effet, seule l'ile de France est saturée d'élèves avocats, et je trouve qu'il est intellectuellement malhonnête de prendre le cas parisien pour argumenter de la réforme du CRFPA.
je voyais il y a quelques jours qu'au Barreau de Grenoble, toutes les offres de collaborations n’étaient pas pourvues.
Comment peut on vouloir réduire à l'échelle nationale les avocats, alors que la saturation est locale?


Le risque qui se profile est d'avoir, à moyen ou long terme, des déserts juridiques identiques aux déserts médicaux.Par ailleurs, à diminuer ainsi le maillage juridique de la France,ils feront à terme le terreau de tous ces faux juristes ( esc, sciences pipo etc) qui ne rêvent que de s'accaparer des domaines d'applications du Droit, au prétexte qu'il n'y aura pas assez d'avocats.Et là, il sera trop tard..

Publié par Visiteur
18/11/18 22:22

@MikaBenillouche

Je ne vois pas en quoi le fait d'avoir rédigé une thèse trop théorique est un frein pour envisager la passerelle. Les docteurs comme les étudiants ayant réussi l'examen d'accès au CRFPA disposent de 18 mois pour réellement se former à la profession d'avocat.

Publié par Visiteur
19/11/18 09:56

Pour certains commentaires de 'futurs' avocats les bras m'en tombent...Trianon et future avocate et MB à votre disposition pour rdv

Publié par Visiteur
19/11/18 11:27

@ Alix


On peut se contacter sur FB ?

Publié par Visiteur
19/11/18 11:45

oui ALIX ROY

Publié par Visiteur
19/11/18 11:47

regarde sur réussir le CRFPA ou sur CRfPA National 2019 alix roy...

Publié par Visiteur
19/11/18 22:15

@Alix, je t'ai envoyé un msg.

Publié par Visiteur
20/11/18 08:40

Je suis outrée par vos propos a l égard des doctorants et des docteurs !!!! je suis doctorante les theses de complaisance n existent pas vous insultez tous les professeurs et maîtres de conférences!!!! La thèse c est un travail au quotidien !!! De la rigueur!!! L excellence !!! Je pense que cette action vous renvoie à vos propres peurs !!! A votre incapacité !!! A vos frustrations !!! Les docteurs sont tout autant voir même beaucoup plus qualifiés qu un étudiant ayant intégré le crfpa par la voie classique !!!

Publié par Visiteur
26/11/18 14:47

Bonjour à tous, je comptais soutenir ma thèse (pas de complaisance...) en novembre 2019 et rentrer à l'école des avocat à la rentrer de janvier 2020. Pensez vous que cela sera encore possible ?

Publié par Visiteur
26/11/18 14:48

rentrée*

Publié par Visiteur
26/11/18 21:19

Quand saurons-nous si le gouvernement suit les résolutions adoptées par le CNB ?

Publié par Visiteur
27/11/18 08:44

@Lili quand on insulte on le fait à visage découvert il me semble ! Vous manquez de courage. J’espere que vous n’enseignez pas et que vous n’intervenez jamais en colloque. Il faut savoir accepter le point de vue d’autrui. Je suis maître de conférences et avocat sans avoir utilisé la passerelle.

Publié par Guillaume54
18/12/18 19:32

En fait vous tendez le bâton pour vous faire battre. Vous avez tout à fait raison sur la volonté des avocats de limiter drastiquement l'accès à la profession. Ils ont même cette année proposé aussi de remplacer l'examen par un numérus clausus, ce qui démontre une méconnaissance du droit européen ! Vous avez tort en revanche sur le doctorat. Cette mesure ne s’attaque pas aux « thèses de complaisance », elle s’attaque à tous les docteurs et à l’université.
Avocat, cela ne signifie pas seulement pouvoir représenter quelqu'un devant les tribunaux, mais aussi pouvoir exercer une activité de conseil juridique. C'est à dire qu'un diplômé de Master et même d'un doctorat en droit, n'a pas le droit de transmettre un conseil juridique, sinon il est condamné pour exercice illégale de la profession d'avocat. En revanche, un expert-comptable lui le peut, allez comprendre.
Il n'y a jamais eu un tel décalage entre le nombre de diplômés de l'université et ceux habilités à pratiquer effectivement le droit. Il y a trois fois moins d'avocats en France qu'en Allemagne, deux fois moins qu'en Espagne. En parallèle, les avocats souhaitent ouvrir le droit de passer l'examen aux diplômés de science po, demain ce sera aux écoles de commerce, et ainsi on commence déjà à dissocier le métier d'avocat des facultés de droit. L'objectif est de délégitimer l'université.
La passerelle réservée aux docteurs sert à limiter les effets de ce décalage, elle donne de la valeur aux diplômes de l'université, à sa formation presque gratuite, mais basée aussi sur l'excellence. Les aptitudes pour réussir une thèse en droit ne sont pas exactement les mêmes que celles pour réussir l'examen du CRFPA, à l’instar de l'autre passerelle offerte à ceux qui ont une expérience professionnelle. Au final cela forme d'excellents avocats, et offre une diversité de profils au sein du barreau alternant praticiens et théoriciens du droit.
Robert Badinter n’a pas passé l’examen d’entrée du CRFPA (qui n’existait pas encore à l’époque), il a en revanche réalisé un doctorat sur « Les conflits de lois en matière de responsabilité civile dans le droit des États-Unis ». Trouvez-vous que c’est un mauvais avocat ?
Voir mon article sur : https://theconversation.com/reconnaitre-aux-diplomes-de-droit-un-veritable-statut-de-juriste-86525

Publié par jencourch
13/02/19 18:47

élève à l'iej. je me permets d'attirer votre attention sur le fait que un master 2 n'apporte rien de plus qu'un master 1 pour etre avocat, en effet la plupart que je connais en master 2 sont déçus car on nous met la pression à cause du tri, cependant ils ne sont pas tous à la hauteur...de plus le métier d'avocat si il exige des bases est surtout un métier qui se pratique qui se vit.. et qui met le droit à son service donc en effet les master 2 sont très appropriés aux futurs universitaires, doctorants, doctrine....en revanche il ressort des élèves master 2 ou 1 d'énormes lacunes en culture juridique..et ce n'est pas un M2 qui comble cela ...d'une part cette idée est une vraie facilité pour éliminer bêtement des profils qui pourraient faire des bons avocats, les études sont très bien pour les intellectuels qui aiment réfléchir remettre en question alors qu'un avocat est un acteur, et c est l expérience qui lui apprend à mener ses plaidoiries et sa personnalité, les études c'est bien seulement çà suffit pas et la preuve ils laissent ^passer des tas d avocat bon élève sur le papier et incompétent par la suite. les vrais problèmes ne sont pas traités, c est tellement facile d imposer un master 2 pour éliminer. c est bien d etre un étudiant discipliné et intelligent seulement ils ne savent pas travailler il faut creuser, approfondir et pas se contenter de m1 m2..et du crfpa. c'est juste une porte cet examen mais ca ne veut rien dire du talent d'un futur avocat, donc M2 très bonne idée pour faire perdre du temps et faire galérer les élèves…. c,'est incroyable de constater toutes ces méthodes hypocrites qui détournent le vrai problème, un master 2 n apporte aucune culture juridique ! c est juste une solution pour nous écarter et c'est déguelasse je souhaite vraiment que ces personnes qui fassent ces choix soient confrontés à ces problèmes d inégalité dans leur famille sur leir propre enfant car ils dégoutent les gens du système. c'est pas un petit master 2 qui fait avancer, c est la volonté, la richesse, l envie les valeurs personnelles, la persévérance la motivation ! bon nombre sortent du capa et sont fainéants donc adieu...c est pas çà la vie les études c'est beau sur le CV mais LA vie leur apprend à vivre..et à exercer, avocat c est un métier un investissement personnel énorme, on ne plane pas en long et en large, on réfléchit avec pragmatisme et engagement. la preuve en Belgique ils ont 3 ans de pratique, un master 2 en effet mais en contrepartie pas d examen comme crfpa, ici on vous coupe l herbe sous le pied, ….vive la france

Publié par soussi
28/03/19 01:19

Propos de corporatiste. En quoi un étudiant qui a passé un examen en 3 épreuves est-il meilleur qu'un étudiant qui a passé 4 ou 5 ans sur une thèse ? il n'y a qu'en France qu'on entend ce genre de propos. d'ailleurs c'est ce qui fait que cette profession est en décadence totale, la plus part des avocats n'ont aucun niveau et aucune culture, mise à part leurs procédures il n'ont aucune connaissance du fond des dossiers

Publié par Syagrius
08/05/19 17:47

Bonjour,
Actuellement, je prépare le CRFPA pour la session 2019 avec un M1.
L'époque de dépôt des candidatures pour les M2 va débuter : donc faut-il que je fasse une demande de M2 pour pouvoir représenter le CRFPA en 2020 (dans l'hypothèse où le résultat ne serait pas favorable en 2019) ?
Est-ce que le M2 va finalement devenir obligatoire pour présenter le CRFPA ? Où en est-on ?
Merci pour votre réponse !

Publier un commentaire
Votre commentaire :
A propos de l'auteur
Blog de Mikaël Benillouche

Ce blog est destiné à recenser mes actualités juridiques, qu'il s'agisse de mes activités universitaires, de la direction des études de Sup Barreau ou de l'organisation du Pénal Trophy

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles