"Chronique d'un étudiant en M2" : pratique, utile, indispensable

Publié le Par Mikaël Benillouche Vu 1 979 fois 0

Voici une recension un peu décalée de l'ouvrage de Nicolas Gentile "chronique d'un étudiant en M2 : comment j'ai passé la sélection en master de droit" (Enrick B. éditions)

Grâce à une grippe tenace, j'ai lu "chronique d'un étudiant en M2" ! Attention, ne comprenez pas là que l'ouvrage ne m'intéressait pas, bien au contraire, mais disons que je n'ai pas l'intention de candidater prochainement pour un M2...

C'est donc au départ un peu intrigué que j'ai commencé l'ouvrage en m'interrogeant sur le point de savoir si mes propres critères de sélection étaient partagés par d'autres, mais aussi si, étudiant, j'avais - à mon époque ancestrale - tout fait pour optimiser mes chances...

Tout d'abord, je dois avouer ne pas avoir pu m'identifier avec l'étudiant qu'a été Nicolas Gentile, j'étais beaucoup trop brouillon, farfelu, immature pour théoriser à ce point ma "carrière" alors même que mon objectif a longtemps été de "survivre" dans mon cursus lors de chaque interro, puis lors de chaque partiel, puis lors de chaque année...ce n'est que vers la fin de la licence que j'ai essayé de mieux m'organiser. De la même façon, mes choix de matières étaient dictés par des contingences différentes : les copains, les horaires, la voix de l'enseignant, ...

Ensuite, je constate que l'ouvrage regorge de recommandations avec notamment cette idée formidable d'organiser ses fiches en fonction de l'examen proposé ! Toutefois, l'essentiel concerne la sélection en master et le moins que l'on puisse dire c'est qu'aucun détail n'est mis de côté. Chaque étape est traitée de façon méthodique, l’auteur compare également son expérience à celle d’autres étudiants et recueille aussi les témoignages de directeurs de master.

Enfin, l'ouvrage décrit de façon assez cohérente l'enseignement en droit. Ainsi, une remarque m'a particulièrement sauté aux yeux celle selon laquelle les professeurs les plus réputés n'étaient pas nécessairement les plus pédagogues (p. 29). Que de fois, j'ai entendu des étudiants faire part de leur déception. Ils pensaient aller à la rencontre de la "star" de tel ou tel domaine juridique et finalement l'enseignant lisait son livre ou les "condamnait" à faire des exposés les uns pour les autres. Quel gâchis ! Cela m'a remémoré un contre-exemple lors de mon année de DEA (ex Master 2 recherches). Nous avions un cours de procédure pénale et je n'étais pas dans le cours du professeur Bouloc que je n'avais jamais eu comme enseignant, mais qui était particulièrement réputé. J'ai prétexté un problème de transport pour changer de groupe et je n'ai pas été déçu. Un jour, il nous a enseigné les nullités - sans note et avec humour cela va de soi - et je dois avouer avoir été ébloui ! Simplement ébloui...

Bref je m'égare. Je conseille tout particulièrement ce livre car il contient de très précieux conseils et est exhaustif quant à son contenu..

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles