Retour à l'avocature : bilan des 100 premiers jours

Publié le 11/01/2023 Vu 2 072 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le 1er septembre 2022, je reprenais la robe. Quatre mois plus tard, quels sont les enseignements tirés de cette expérience ? Est-elle plutôt positive ou négative ? L'Université me manque-t-elle ? Voici un premier retour d'expérience...

Le 1er septembre 2022, je reprenais la robe. Quatre mois plus tard, quels sont les enseignements tirés de cet

Retour à l'avocature : bilan des 100 premiers jours

Quatre mois déjà que j'ai repris la robe ! 

Si je devais définir cette expérience en un seul mot je dirais "ébouriffant". 

Je cumule ma collaboration à mi-temps au sein du cabinet PUGLIESI à Neuilly-sur-Seine avec mes enseignements et mes (trop rares) publications...

Le temps passe vite, trop vite, si vite...

Tout débute le 1er septembre 2022. 

Après à peine quelques jours, me voici propulsé dans un dossier médiatique où j'assiste un suspect placé en garde à vue. D'un point de vue théorique, je ne me rendais pas compte à quel point cette présence était essentielle. Il s'agit de comprendre, d'anticiper et d'assimiler. Les entretiens avec le client sont les bienvenus pour faire le point et commencer à déterminer une stratégie. 

Quelques semaines plus tard sont venues les premières plaidoiries. Je suis pénaliste donc bien évidémment, l'enjeu est considérable. Dans chaque dossier, la liberté est en jeu. Cela m'a permis de revoir quelques anciens étudiants et j'ai pu mesurer tout le chemin qu'ils avaient parcouru. Félicitations consoeur Karen Noblinski, ce que tu fais est splendide...

Ensuite est arrivé le moment tant attendu...aller en prison. Qu'il s'agisse de Fresnes ou de Poissy, l'impression est toujours aussi forte, aussi rude. S'il est un lieu où les droits de la défense sont essentiels c'est bien là. 

Le travail de l'avocat c'est cela, mais ce n'est pas que cela. Il faut connaître les dossiers, conseiller et chercher le meilleur mode de défense. 

J'avais peur qu'enseigner pendant cette période soit délicat et s'avère ennuyeux et chronophage. Et pourtant...

Tout d'abord, enseigner me permet d'entretenir cette passion qui n'a jamais faibli au cours des années. 

Ensuite, mes cours ont énormément changé. Ils ont pris de l'envergure, je traite désormais beaucoup plus facilement des conséquences pratiques.

Enfin, je suis en "repérages". je m'explique : un jour, j'aurai certainement besoin de recruter un stagiaire et/ou un collaborateur et je dois avouer avoir déjà coché quelques noms.

Voici une présentation un peu idyllique, il y a tout de même quelques bémols. 

Le point le plus négatif est la gestion du temps. Il faut jongler avec l'emploi du temps entre les cours, le cabinet, les clients personnels et ma vie privée (oui, oui c'est possible). Alors, il y a parfois quelques couacs. Une audience qui s'éternise, une garde à vue impromptue....Heureusement, j'ai eu la chance de pouvoir compter avec un personnel administratif très compréhensif (merci Rozenn de la catho d'Issy et Caroline de la catho de Lille). Un de ces couacs s'est même avéré être une expérience pédagogique unique puisque certains étudiants sont venus assister à une audience où je plaidais.  Quoi de mieux pour rendre ses enseignements concrets...

Un autre point négatif réside dans la difficulté d'endosser un rôle partial, celui du défenseur. Jusqu'ici quand j'enseignais, je m'efforçais d'expliquer - avec une relative neutralité - le droit positif. Désormais, celui-ci est un outil pour parvenir à défendre un individu au mieux de ses intérêts...

Je retiens de ces quelques semaines d'expérience, plusieurs enseignements :

1) les confrères sont adorables, ils sont toujours prêts à aider et à conseiller. A ce titre, merci confrère Avi Bitton pour tes conseils judicieux ;

2) les journées de travail sont longues. Si j'osais je comparerais avec mes années à l'Université publique, mais ma pudeur m'empêche de le faire (sic)...

3) il y a du travail, plutôt trop que pas assez ! Il n'y a pas trop d'avocats, simplement beaucoup ne cultivent pas assez leurs spécificités. Il faut co-mmu-ni-quer !!! A ce titre, je viens de créer mon compte TikTok que j'espère alimenter de vidéos reflétant non seulement mon quotidien, mais aussi celui des avocats que je côtoie...

A ce titre justement, n'hésitez pas à m'indiquer en réaction à cet article ce que vous souhaitez que je partage qu'il s'agisse de conseils de fond ou du quotidien d'un avocat. sur le retour...

 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Mikaël Benillouche

Ce blog est destiné à recenser les actualités juridiques en pénal inhérentes à ma profession d'avocat

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles