Attention aux risques de redressements fiscaux liés à la réduction d’impôt !

Publié le 01/03/2016 Vu 1 334 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Les personnes physiques domiciliées en France peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt lorsqu’elles réalisent outre-mer des investissements immobiliers [1], cette solution favorable pouvant s’appliquer aussi à d’autres régimes de défiscalisation. Mais il faut que l’investisseur s’engage à affecter pendant cinq ans l’immeuble à l’usage d’habitation principale. A défaut l’administration fiscale peut alors redresser l’investisseur et reprendre les réductions d’impôt. Toutefois dans certaines conditions, il est possible d’échapper à cette sanction en invoquant notamment la prescription. C’est la solution adoptée par le conseil d’Etat. (CE 8-6-2015 n° 376861).

Les personnes physiques domiciliées en France peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt lorsqu’ell

Attention aux risques de redressements fiscaux liés à la réduction d’impôt !

Le Conseil d’Etat précise le point de départ de la prescription (délai de reprise de la réduction d’impôt) lorsque le contribuable n’a pas respecté l’engagement d’habitation de 5 ans conditionnant l’avantage fiscal pour investissement immobilier outre-mer.
le Conseil d’Etat distingue selon que le non-respect de cet engagement a lieu dès l’origine ou au cours de la période d’engagement :
-Lorsque l’engagement est rompu au cours de la période de cinq ans : les réductions d’impôt sur le revenu dont a bénéficié le contribuable l’année au cours de laquelle l’engagement a été rompu et, le cas échéant, les années antérieures, font l’objet d’une reprise globale au titre de l’année de rupture conformément à l’article 199 undecies A, 7 du CGI. Celles pratiquées au titre des années postérieures font l’objet d’une reprise annuelle au titre de chacune des années concernées.

-Lorsque le contribuable n’a jamais souscrit l’engagement : le Conseil d’Etat applique le droit commun : reprise annuelle jusqu’au 31 décembre de la troisième année suivant chacune de celles au titre desquelles l’intéressé a bénéficié de cet avantage fiscal. [2]

La distinction du Conseil d’Etat pourrait valoir pour d’autres dispositifs dont l’application est conditionnée à un engagement du contribuable.
Ainsi, dans certaines situations et selon le moment où l’engagement n’a pas été respecté, l’administration peut être prescrite et ne plus engager de redressements à l’encontre des contribuables n’ayant pu respecter leur engagement d’affectation de l’immeuble.

Cette solution qui pourrait être reconduite pour d’autres régimes de faveur permettrait donc  à certains contribuables,  en fonction de chaque cas, de voir leurs redressements abandonnés sur le terrain de la prescription.

Pour nous contacter :

SCP GOBERT & ASSOCIES :

E-mail : contact@gobert-associes.com

Tél : 04 91 54 73 51

[1] article 199 undecies A du CGI.

[2] article L 169 du LPF.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles