Cabinet de Me CHARAMNAC Léa Avocat

Avocat au Barreau de Nice, compétent en droit de la famille, droit des étrangers, droit pénal

La procédure devant le Tribunal pour enfant

Publié le 25/05/2022 Vu 399 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Il convient de faire un point sur la nouvelle procédure mise en place depuis la rentrée 2021 concernant la procédure devant les juridictions pénales pour mineurs.

Il convient de faire un point sur la nouvelle procédure mise en place depuis la rentrée 2021 concernant la p

La procédure devant le Tribunal pour enfant

En droit pénal des mineurs, la procédure se divise en général en plusieurs étapes :

Il convient de préciser que l'Avocat est obligatoire à chacune de ces étapes

1.        Le défèrement devant le Procureur de la République :

Le défèrement est une procédure par laquelle le Procureur de la République ordonne la présentation du mineur devant lui.

Si le procureur décide de saisir le juge des enfants (JE), le juge d’instruction ou le tribunal pour enfant (TPE), une évaluation synthétique quant à la personnalité et à la situation du mineur doit à la suite être établie. C'est ce que l’on appelle le recueil des renseignements socio éducatifs (RRSE).

2.       Le prononcé de mesures provisoires :

Dans l’attente de l’audience de jugement, il est possible que soient prononcé à l’égard du mineur des mesures éducatives judiciaires provisoires (MEJP) ou encore des mesures de sûreté. Ces mesures sont prises par le juge d’instruction, le juge des enfants ou le juge des libertés et de la détention (JLD). 

3.       La convocation du mineur :

Sur instruction du Procureur de la République, le mineur poursuivi est ensuite convoqué à comparaitre en justice en présence de ses représentants légaux

4.       La procédure de mise à l’épreuve éducative :

Le mineur est en principe convoqué à deux audiences auxquelles le public ne peut pas assister : l’audience d’examen de culpabilité et l’audience de prononcé de la sanction. Il s’agit de la procédure de droit commun. Le juge statue à cette occasion sur les demandes en réparation du préjudice et prononce des sanctions à l’encontre du mineur.

Entre ces deux audiences, il y a une période de mise à l’épreuve éducative au cours de laquelle le mineur, déclaré coupable, doit se soumettre à diverses mesures et obligations. Le juge peut par exemple ordonner l’assignation à résidence sous surveillance électronique du mineur. 

Par exception, sous certaines conditions, la juridiction a toutefois la possibilité de statuer lors d’une audience unique sur la culpabilité et la sanction. L'audience unique doit demeurer exceptionnelle et être appropriée.

Existe-t-il un autre mode de poursuite ? À défaut de saisir une juridiction, le Procureur de la République peut aussi proposer un autre mode poursuite comme celui de la composition pénale. S'il accepte, le mineur âgé d'au moins 13 ans peut soumettre l’extinction de l’action publique à l’exécution de certaines obligations.

Existe-t-il des alternatives aux poursuites ? Le Procureur de la République est également libre de ne pas enclencher les poursuites à l’encontre du mineur. Dans la plupart des cas, en contrepartie, il est toutefois demandé à ce dernier d’exécuter ou de se soumettre à un certain nombre d’obligations (réparation du dommage, exécution d’un stage de formation...). 

En cas de convocation pardevant le Tribunal pour enfant soit en tant que parent civilement responsable soit pour défendre les intérêts de votre enfant, contactez le Cabinet de Me Charamnac au 06.63.58.69.49

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Cabinet de Me CHARAMNAC Léa Avocat

Bienvenue sur le blog de Cabinet de Me CHARAMNAC Léa Avocat

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles