Cabinet de Me CHARAMNAC Léa Avocat

Avocat au Barreau de Nice, compétent en droit de la famille, droit des étrangers, droit pénal

La procédure de divorce des époux

Publié le 25/01/2021 Vu 368 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Les époux souhaitant se séparer ont différentes possibilités quant à l’organisation de leur séparation. Ils peuvent être séparés de corps ou bien décider d’entamer une procédure de divorce.

Les époux souhaitant se séparer ont différentes possibilités quant à l’organisation de leur séparation

La procédure de divorce des époux

Le divorce par consentement mutuel : Le divorce peut être amiable, quand les époux trouvent un accord sur les conséquences de la rupture du mariage (conservation du nom, modalités du droit de visite des enfants, part contributive à l’entretien et l’éducation des enfants, conséquences sur le patrimoine mobiliers et immobiliers en commun, versement d’une prestation compensatoire…)

Ce divorce nécessite que les époux aient chacun leur propre avocat. Les Conseils des parties se mettent alors en contact et rédigent la convention de divorce. Celle-ci est envoyée par lettre recommandée avec accusé de réception aux époux afin de faire courir le délai légal de réflexion de 15 jours. A l’issu de ces 15 jours, les parties et leurs avocats se rencontrent afin de signer la convention de divorce.

L’avocat a alors 7 jours pour faire parvenir la convention de divorce ainsi que les pièces annexées au notaire.

Le notaire quant à lui a un délai de 15 jours afin de déposer la convention au rang des minutes afin de rendre opposable le divorce. Ce qui rend cette procédure particulièrement rapide. 

Le divorce contentieux par devant le juge aux affaires familiales : Suite à la réforme du 1er janvier 2021, la procédure a été modifiée. L’avocat est désormais obligatoire pour chacune des parties et dès le début de la procédure.

Lorsque les époux présentent un élément d’extranéité en raison de leur nationalité, du lieu de leur mariage, il peut être préférable que le juge soit saisi malgré leur accord sur les conséquences du divorce. Une requête conjointe peut alors être déposée.

A défaut d’accord, le juge sera saisi par une assignation rédigée par un avocat.

Il y aura une première audience, l’audience d’orientation et sur mesures provisoires. Le juge fixera alors les mesures provisoires et orientera la procédure soit vers une procédure rapide en cas d’accord, soit une procédure de mise en état en cas de désaccord des époux.

Les époux pourront alors divorcer pour faute, à savoir, la violation grave ou renouvelée des devoirs et obligations du mariage, ou bien pour altération définitive du lien conjugal, qui nécessite désormais une séparation depuis 1 an (2 ans auparavant). Cette durée sera appréciée au jour où le Tribunal statuera.  

Le Tribunal territorial compétent est celui du lieu dernier domicile conjugal. Lorsqu'un des époux a quitté le domicile et ne donne plus signe de vie, il sera tout de même possible de prononcer le divorce, un après son départ. 

 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Cabinet de Me CHARAMNAC Léa Avocat

Bienvenue sur le blog de Cabinet de Me CHARAMNAC Léa Avocat

Rechercher
Dates de publications
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles