Un salarié peut-il refuser d’accompagner un nouveau collaborateur ?

Publié le Modifié le 05/10/2015 Vu 11 751 fois 3
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le contrat de travail ne peut pas être modifié sans l’accord du salarié. En dehors de la modification du contrat pour motif économique, les règles concernant la modification du contrat de travail ont été construites par la jurisprudence. Celle-ci distingue entre contrat de travail et conditions de travail. Dans ce second cas, l’employeur pourra imposer la modification au salarié.

Le contrat de travail ne peut pas être modifié sans l’accord du salarié. En dehors de la modification du

Un salarié peut-il refuser d’accompagner un nouveau collaborateur ?

~~Le contrat de travail ne peut pas être modifié sans l’accord du salarié. En dehors de la modification du contrat pour motif économique, les règles concernant la modification du contrat de travail ont été construites par la jurisprudence. Celle-ci distingue entre contrat de travail et conditions de travail. Dans ce second cas, l’employeur pourra imposer la modification au salarié.~~

Lorsqu’un nouveau collaborateur est embauché, il est généralement demandé à un salarié en poste d’accompagner sa prise de poste. Cette période peut être plus ou moins longue en fonction des  spécificités du poste. L’accueil des stagiaires ou des apprentis nécessitent un accompagnement ou un tutorat. La plupart du temps, il s’agit de tâches temporaires et ponctuelles qui ne correspondent ni à une promotion, ni à une rétrogradation. Dès lors, il est difficile de considérer qu’il s’agisse d’une modification du contrat.
En effet, pour qu’il y ait modification du contrat, la tâche donnée à un salarié doit être différente de celle qu'il effectuait antérieurement ou pour laquelle il a été engagé. Dès lors qu'elle correspond à sa qualification, elle ne constitue pas une modification du contrat de travail (Cass. soc., 5 nov. 2014 n°13-18209).
L’accompagnement d’un nouveau collaborateur n’entraîne, en principe, pas de changement de tâches puisqu’il ne s’agit pas de le manager mais de l’accompagner et de lui transmettre des éléments clés. Bien sûr, il s’agit malgré tout d’une charge supplémentaire, il doit donc en être tenu compte lors de la répartition du travail et celle-ci doit être reconnue. De plus, cette tâche doit être évoquée lors des entretiens annuels d’évaluation et doit être valorisée. En effet, la transmission des savoirs et l’accueil des nouveaux entrants constituent des points essentiels dans la vie d’une entreprise.
En revanche, s’il est demandé à un salarié d’accueillir tous les nouveaux stagiaires de l’entreprise et de former tous les nouveaux collaborateurs, cette tâche devient permanente et exclusive. Dès lors, il hautement probable qu’il y ait dans ce cas modification du contrat.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
23/04/2016 20:52

je travaille à la mairie dans les écoles et mon emplyeur m'a collé un accompagnateur pour gerer les conflits entre collègue mais le problème c'est que ça entrave mon travail et ça tourne en rond que faire ? est ce que j'ai le doit de demander à l'employeur d'arreter cet accompagnement ?

2 Publié par Bernik35
09/06/2021 08:52

Bonjour
Je vais être licencié pour motif économique dans 2 mois mon responsable m'a demandé de former un nouvel embauché qui doit me remplacer
Suis-je o obligé d'accepter cette demande ?
Merci pour votre reponse

3 Publié par MickaLil
16/10/2021 04:09

Mon supérieur à embauché deux apprentis sans me consulter, il ne sont pas autonomes et il fait en plus que je les récupères le matin et les redépose le soir, c’est du temps en plus sur mes journées de travail.
Ais je le droit de refuser qu’on me colle un apprenti?.
Je n’ai rien demandé ni signé.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.