GRELIN & ASSOCIES

Cabinet d'avocats en droit de la famille, des baux et spécialiste en droit du travail

Je suis harcelé au travail, comment le prouver en justice ?

Publié le Modifié le 26/05/2021 Vu 1 591 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Comment déterminer si l’on dispose des éléments de preuve suffisants pour constituer un dossier de harcèlement moral ou de harcèlement sexuel devant le conseil de prud’hommes ?

Comment déterminer si l’on dispose des éléments de preuve suffisants pour constituer un dossier de harcè

Je suis harcelé au travail, comment le prouver en justice ?

Le contentieux du harcèlement au travail a connu un important développement ces dernières années.

En plus de la prise en compte par les conseils de prud’hommes des situations de « harcèlement managérial », la cause de cet accroissement du contentieux est à rechercher du côté des barèmes d’indemnisation dits « barèmes Macron ». *

La démonstration par le salarié injustement licencié qu’il a été victime de harcèlement lui permet de s’affranchir des barèmes et donc de prétendre à une indemnisation généralement plus élevée.

 

La preuve du harcèlement est facilitée par la Loi

L’article L. 1154-1 du code du travail aménage les modalités de la preuve du harcèlement en matière de droit du travail.

Ces dispositions plus favorables bénéficient à tout salarié estimant avoir été victime de harcèlement moral ou sexuel sur son lieu de travail.

Elles s’appliquent lorsque les faits de harcèlement sont imputables à des supérieurs hiérarchiques, à de simples collègues ou encore, parfois, à de tiers à l’entreprise.

Le salarié qui saisit le conseil de prud’hommes n’a pas à prouver qu’il a été victime de harcèlement, il doit simplement présenter « des éléments de fait laissant supposer l’existence d’un harcèlement ».

Ces éléments peuvent être, notamment :

-          Des attestations de témoins directs (appartenant ou non à l’entreprise) ;

-          Des mails émanant de personnes harcelantes ;

-          Des certificats médicaux attestant de l’état de santé du salarié.

S’il parvient à réunir des éléments de fait suffisants, il appartient alors à l’employeur de démontrer que le salarié n’a pas subi de harcèlement.

Ce régime de preuve favorable aux salariés est aujourd’hui appliqué de façon particulièrement stricte par les juges en matière de droit du travail.

 

La mise en œuvre de ce texte par la Justice est favorable aux salariés

La Cour de cassation a rappelé dans un arrêt récent que :

-       La force des éléments de preuve apportés par le salarié doivent être appréciés dans leur ensemble,

-         Le juge ne peut en écarter aucun,

-     Ils doivent être jugés suffisants dès lors qu’ils « laissent supposer l’existence d’un harcèlement ».

 

Plusieurs décisions significatives ont ainsi été rendues récemment au profit de clients du cabinet GRELIN & ASSOCIES. À titre d’exemples :

Dans le secteur du luxe, le conseil de prud’hommes de Paris a condamné la société LALIQUE à payer à l’une de ses anciennes salariées 175 000 euros de dommages et intérêts au titre des conséquences du harcèlement moral qu’elle avait subi.

Dans le secteur des marchés financiers, la cour d’appel de Paris a condamné la société AUREL BGC à payer à l’un de ses anciens salariés 128 000 euros de dommages et intérêts au titre des conséquences du harcèlement moral qu’il avait subi.

Dans le secteur informatique, la Cour de cassation a confirmé un arrêt rendu par la cour d’appel de Paris qui avait condamné la société TATA CONSULTANCY SERVICE FRANCE à payer à l’un de ses anciens salariés 85 000 euros de dommages et intérêts au titre des conséquences du harcèlement moral qu’il avait subi.

Ces décisions démontrent bien l’efficacité du régime de preuve dérogatoire en faveur des salariés victimes de harcèlement.

 

Toute l’équipe du cabinet Grelin & Associés est à votre écoute pour vos problématiques liées au droit du travail.

 

Pour prolonger la réflexion sur le droit de la preuve devant le conseil de prud'hommes :

- Je suis discriminé au travail, comment le prouver en justice ?

 

 

GRELIN & ASSOCIÉS

248, Boulevard Raspail 75014 Paris

Tél : 01 42 18 11 11                 

contact@ig-avocat.fr

 

 

Mots clefs : harcèlement ; harcèlement au travail ; harcèlement moral ; harcèlement sexuel ; souffrance au travail ; harcèlement managérial ; management toxique ; comportement déplacé ; collègues ; preuve ; attestation ; témoignage ; certificat médical ; arrêt de travail ; conseil de prud’hommes ; justice ; nullité du licenciement ; indemnisation ;

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de GRELIN & ASSOCIES

Le cabinet GRELIN & ASSOCIES développe une activité de conseil et de contentieux auprès des particuliers et des entreprises dans tous les domaines du droit (droit du travail, des baux, de la famille, commercial, civil, construction, etc). 

Isabelle GRELIN, associée du cabinet, est titulaire de la mention de spécialisation en droit du travail.

Virginie COLIN, associée du cabinet, a une activité dominante en droit civil, droit de la famille et droit des baux. 

Tél : 01.42.18.11.11

Mail : contact@ig-avocat.fr

Site : https://www.grelin-associes.fr/ 

Informations

GRELIN & ASSOCIES

Avocats à la Cour

248, Boulevard Raspail - 75014 Paris

Accès Métro : Raspail (lignes 4 et 6)

Parking public devant le cabinet

Demande de contact
Image demande de contact

Contacter le blogueur

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles