La signature de l'expert-comptable pour ordre de la lettre de licenciement au nom de l'employeur

Publié le Modifié le 19/09/2017 Vu 1 400 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Il y a lieu de rappeler que lorsque l'employeur décide de licencier un salarié pour motif personnel, il doit respecter différentes étapes.

Il y a lieu de rappeler que lorsque l'employeur décide de licencier un salarié pour motif personnel, il doit

La signature de l'expert-comptable pour ordre de la lettre de licenciement au nom de l'employeur
Il y a lieu de rappeler que lorsque l'employeur décide de licencier un salarié pour motif personnel, il doit respecter différentes étapes.

1Les étapes à respecter avant de licencier.

Tout d'abord, il doit préalablement convoquer le salarié, à un entretien préalable par lettre recommandée avec AR ou par lettre remise en main propre. Dans laquelle, il lui expose les raisons qui l'amène à le licencier et recueillir ses explications.

L’entretien préalable ne peut avoir lieu moins de 5 jours ouvrables après la présentation de la lettre de convocation.

Ensuite, l'employeur doit notifier au salarié son licenciement par lettre recommandée avec accusé de réception ou par lettre remise en main propre, et ce, dans un délai de deux jours ouvrables à compter du jour de l'entretien préalable. 

2Interdiction à l'employeur de donner mandat à une personne étrangère à l'entreprise pour conduire la procédure de licenciement

 
Dans un récent arrêt, la Cour de cassation a rappelé qu'au visa de l'article L. 1232-6 du Code du travail qui dispose que:

"Lorsque l'employeur décide de licencier un salarié, il lui notifie sa décision par lettre recommandée avec avis de réception.

Cette lettre comporte l'énoncé du ou des motifs invoqués par l'employeur.

Elle ne peut être expédiée moins de deux jours ouvrables après la date prévue de l'entretien préalable au licenciement auquel le salarié a été convoqué"

La finalité même de l'entretien préalable et les règles relatives à la notification du licenciement interdisent à l'employeur de donner mandat à une personne étrangère à l'entreprise pour conduire la procédure de licenciement jusqu'à son terme ; qu'il s'ensuit que la signature pour ordre de la lettre de licenciement au nom de l'employeur par une telle personne ne peut être admise.

La Cour de cassation a cassé l'arrêt de la Cour d'appel, dans les termes suivants :

"Qu'en statuant ainsi, alors qu'elle avait constaté que la procédure de licenciement avait été conduite par l'expert-comptable de l'employeur, personne étrangère à l'entreprise, ce dont il résultait, nonobstant la signature pour ordre de la lettre de licenciement par cette personne à laquelle il était interdit à l'employeur de donner mandat, que le licenciement était dépourvu de cause réelle et sérieuse, la cour d'appel a violé le texte susvisé".

En somme, si l'employeur peut se faire assister ou conseiller par un expert-comptable ou un avocat pour enclencher une procédure de licenciement, il doit prendre soin de signer lui-même la lettre de convocation à un entretien préalable ainsi que la lettre de notification de licenciement.

(Cour de cassation, chambre sociale, 26 avril 2017, 15-25.204)

Dalila MADJID, Avocat au Barreau de PARIS

Blog: https://dalilamadjid.blog

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.