LA CARACTERISATION DES TROUBLES ANORMAUX DE VOISINAGE

Publié le Modifié le 26/07/2015 Par Maître Marc WAHED Vu 7 344 fois 1

Par définition, l’article 544 pose le principe selon lequel la propriété est le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue, à la condition de ne pas en faire un usage prohibé par les lois ou par les règlements.

LA CARACTERISATION DES TROUBLES ANORMAUX DE VOISINAGE

Par définition, l’article 544 pose le principe selon lequel la propriété est le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue, à la condition de ne pas en faire un usage prohibé par les lois ou par les règlements.

En effet, depuis la Déclaration des Droits de l’Homme, le droit de propriété est absolu.

Cependant, son usage ne doit pas créer des troubles excessifs à des tiers, sous peine que le  propriétaire, auteur des troubles, pourra voir sa responsabilité engagée.

Ainsi, c’est dans de telles circonstances que nous pouvons aborder la théorie des troubles anormaux de voisinage.

Quels sont en conséquence les différents éléments de la caractérisation des troubles anormaux de voisinage ?

  1. Les éléments constitutifs de la théorie des troubles anormaux de voisinage

La caractérisation des troubles anormaux de voisinage  suppose nécessairement la réunion de trois éléments indispensables permettant  la recherche de responsabilité du voisin malveillant :

- L’anormalité du trouble

- l’apparition d’un dommage subséquent

- un lien de causalité entre les deux

  1. Saisine du Tribunal compétent

Par ailleurs, la caractérisation des troubles anormaux de voisinage oblige au préalable l’évaluation du préjudice.

A cet égard, si celui-ci est inférieur à 10.000 €, vous devez vous adresser au Tribunal d'Instance du lieu où demeure le défendeur.

En revanche, s'il dépasse ce seuil, le Tribunal de Grande Instance est seul compétent et le recours à un avocat s'avère alors indispensable.

  1. Appréciation du trouble par la juridiction

En outre, il ne suffit pas de réunir les éléments constitutifs de cette théorie ni de déterminer en fonction de l’ampleur du préjudice le tribunal compétent, encore faut-il savoir  de quelle manière la juridiction apprécie ce trouble.

 C’est dans de telles  circonstances qu’il sera possible d’effectuer une caractérisation des troubles anormaux de voisinage la plus optimale.

Les juges vont en premier lieu rechercher l’existence et l’intensité du trouble.

Ils apprécient souverainement si le trouble causé dépasse la limite des inconvénients du voisinage.

En  effet, pour qu’un voisin auteur de troubles soit susceptible de voir sa responsabilité engagée devant les tribunaux judiciaires, il est impératif que le trouble soit anormal et suffisamment grave.

Afin de rendre compte de la caractérisation des troubles anormaux de voisinage, les juges prennent en considération divers éléments à savoir :

- la fréquence et la durée du trouble ;

- le moment du trouble ;

- le caractère du quartier ou la localisation du trouble ;

- la personnalité de la victime ;

- la nature du trouble

Si vous subissez des nuisances sonores ou tout autre trouble anormal de voisinage, vous pouvez ainsi contacter  afin de défendre vos intérêts :

Maître Marc WAHED

Avocat au barreau de Marseille

41 rue Dragon 13006 Marseille

Tel : 04.91.98.96.58

marc.wahed@gmail.com

Vous avez une question ?

Marc WAHED

40 € TTC

18 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publié par Visiteur
11/11/2017 11:07

Bonjour Maitre - je subis l'affaissement de mon sol dû aux demolitions de la voisine de l étage inferieur qui pour dégager ses solives a des fins decoratives, a démoli la partie de soutainement (bacula) entre son plafond et mon parquet - la Prefecture de Police de Paris a déclaré un péril et a enjoint le Syndicat des Copropriétaires de procéder à des sondages et réparations, etc - le Syndic refuse de déférer aux Injonctions des Architectes de Sécurité de la Prefecture et la voisine responsable des demolitions realisées sans autorisation,s'est opposée à ma demande d Expertise Judiciaire par des allégations mensongéres et la complicité (surprenante ) du Syndic - aujourd hui, forts du refus de l Expertise qui s imposait le SDC veut m obliger a laisser faire des travaux sans rapport avec ceux prescrits par la Prefecture mais qui vont effacer toute trace des responsabilités en cause dans ce péril - que pensez vous que je puisse faire ? je vous remercie à l avance -

Publier un commentaire
Votre commentaire :
A propos de l'auteur
Blog de Maître Marc WAHED

Bienvenue sur le blog de Maître Marc WAHED

Consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

40 € Ttc

Rép : 24h maximum

18 évaluations positives

Note : (5/5)
Mes liens
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles