Contester un procès-verbal d'assemblée générale des copropriétaires

Publié le Modifié le 20/07/2020 Vu 2 044 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Par définition, les décisions prises par l’assemblée générale des copropriétaires sont susceptibles d’être contestées encore faut- il respecter dans ce domaine un certain nombre de règles.

Par définition, les décisions prises par l’assemblée générale des copropriétaires sont susceptibles d

Contester un procès-verbal d'assemblée générale des copropriétaires

Par définition, les décisions prises par l’assemblée générale des copropriétaires sont  susceptibles d’être contestées encore faut- il respecter dans ce domaine un certain nombre de règles.

 

  1. Les personnes titulaires du droit de contester un procès-verbal de l’assemblée générale des copropriétaires

 

Il existe en effet deux catégories de personnes susceptibles de pouvoir contester un procès-verbal de l’assemblée générale des copropriétaires :

- il doit s’agir d’un copropriétaire défaillant, c’est-à-dire  un copropriétaire qui soit ni présent ni même représenté lors de l’assemblée générale des copropriétaires

-  il peut s’agir également d’un copropriétaire opposant, cela signifie que le copropriétaire qui entend contester un  procès-verbal de l’assemblée générale des copropriétaires doit avoir nécessairement au préalable voter contre la décision adoptée

A contrario, le copropriétaire qui a voté «  pour » la décision prise en assemblée générale ou qui s’est abstenu de voter ne peut manifester pas être investi du droit de contester  un procès-verbal de l’assemblée générale des copropriétaires.

 

  1. L’objet de la contestation du procès-verbal de l’assemblée générale des copropriétaires

Aux termes de l’article 42 alinéa 2 de la loi du 10 juillet 1965: « Les actions qui ont pour objet de contester les décisions des assemblées générales doivent, à peine de déchéance, être introduites par les copropriétaires opposants ou défaillants dans un délai de deux mois à compter de la notification des dites décisions qui leur est faite à la diligence du syndic dans un délai de deux mois à compter de la tenue de l’assemblée générale. Sauf en cas d’urgence, l’exécution par le syndic des travaux décidés par l’Assemblée générale en application des articles 25 et 26 de la loi est suspendue jusqu’à l’expiration du délai mentionné à la première phrase du présent alinéa ».

En référence à cet article, il est donc possible de contester un procès-verbal de l’assemblée générale des copropriétaires par le biais d’un recours en annulation des décisions prises par l’assemblée générale des copropriétaires.

Pour ce faire, un copropriétaire mécontent peut valablement donc contester la décision prise par l’assemblée générale des copropriétaires aussi bien dans son intégralité c’est le cas par exemple en cas d’irrégularité de la convocation d’un copropriétaire à cette assemblée générale mais également contester seulement certaines de ces résolutions, notamment pour un motif de fond ou de forme.

Dans l’hypothèse de contestation d’un procès-verbal de l’assemblée générale des copropriétaires pour irrégularité de la convocation, seul le copropriétaire irrégulièrement convoqué peut légitimement contester la décision adoptée.

En  revanche, lorsqu’il s’agit de contester une résolution  de l’assemblée générale des copropriétaires, le copropriétaire doit contester seulement la résolution reproduite telle quelle dans le procès-verbal.

 

  1. Le délai pour contester un procès-verbal de l’assemblée générale des copropriétaires

 

Par définition, une décision prise en assemblée générale peut être contestée dans un délai de 2 mois à compter de la réception du procès-verbal.

Passé ce délai,  toute contestation devient  juridiquement impossible.

 

Si vous avez voté contre une décision de l’assemblée générale des copropriétaires ou vous avez été défaillant, vous pouvez contester un procès-verbal de l’assemblée générale des copropriétaires en introduisant un recours en annulation.

Pour ce faire, vous pouvez ainsi être assisté dans vos démarches par :

Maître Marc WAHED

Avocat au Barreau de Marseille

23 Rue Breteuil 13006 Marseille

Tel : 04.91.98.96.58 / fax : 09.81.40.89.53

marc.wahed@gmail.com

Vous avez une question ?
Blog de Maître Marc WAHED

Marc WAHED

40 € TTC

18 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Maître Marc WAHED

Bienvenue sur le blog de Maître Marc WAHED

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

40 € Ttc

Rép : 24h maximum

18 évaluations positives

Note : (5/5)
Mes liens
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles