Les têtes du palais d'été, plus d'un an, déjà: Article du nouvel observateur

Publié le Modifié le 02/06/2010 Vu 2 387 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le procès mené contre la vente aux enchères de Pierre Bergé fut une difficile expérience, il s'agissait de provoquer la ratification de la convention internationale des oeuvres d'art volées, UNI DROIT Autres liens sur l'affaire Pierre BERGE: http://www.20minutes.fr/article/304156/Culture-La-collection-Pierre-Berge-et-Yves-Saint-Laurent-la-vente-du-siecle.php

Le procès mené contre la vente aux enchères de Pierre Bergé fut une difficile expérience, il s'agissait d

Les têtes du palais d'été, plus d'un an, déjà: Article du nouvel observateur

 

 

Un juge du tribunal de Paris a examiné ce matin le référé déposé par une association française réclamant la suspension de la vente de deux bronzes chinois de la collection Yves Saint-Laurent et mis son jugement en délibéré à 18 heures.
Le tribunal avait été saisi par l'Association pour la protection de l'art chinois en Europe (Apace), basé à Paris, qui conteste la mise en vente de ces deux têtes en bronze - celle d'un rat et d'un lapin - provenant du sac du Palais d'été à Pékin en 1860.
Elle réclame la suspension de la vente prévue mercredi à 19 heures de ces deux pièces évaluées entre 8 et 10 millions d'euros pièce et leur mise sous séquestre.
Dans ses réquisitions, le procureur a dénoncé une procédure "cavalière et mal venue", un "détournement manifeste de procédure" réalisée par "une association qui ne représente qu'elle-même".

Concluant à l'irrecevabilité de la demande, la représentante du ministère public a réclamé exceptionnellement la condamnation de l'association à une amende civile pour "marquer les limites du droit". "Il y a un minimum de respect à avoir pour la justice", a-t-elle lancé.
Les avocats de la défense, représentant notamment la maison de vente Christie's, ont également plaidé pour l'irrecevabilité de la procédure et demandé un euros symbolique de dommage et intérêt chacun.
"Le but de l'Apace était avant tout d'interpeller l'opinion publique sur le sort de nombre d'oeuvres chinoises qui ont été volées dans le passé, qui ont été vendues à l'occasion de trafics", a déclaré à l'issue de l'audience l'avocat de l'association Me Romuald Sayagh. "Nous attendons maintenant la décision du tribunal", a-t-il ajouté.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles