Arnaque aerovoltaïque....

Billet du blog publié le 17/09/2017 à 17:39, vu 1188 fois, 0 commentaire(s), Auteur : Greenkraft expertise
Vous avez dit Credit d'Impôt ?
Quand les Pouvoirs Publics tombent sur la tête...

Panneaux Solaires Aérovoltaïques

Technologie - Intérêt:

Cette technologie,dernière pépite des éco-délinquants, associe à des panneaux photovoltaïques un dispositif de refroidissement à air, qui abaisse légèrement la température des panneaux et permet un réchauffement modéré de l'air de ventilation de l'habitat.
Sur le papier, il est évident que le refroidissement des panneaux entraine une très légère augmentation de rendement de ceux-ci ( de l'ordre de 3 à 4% pas plus).
Sur le papier encore, il est également évident que réchauffer l'air de ventilation en remplacement de la VMC apporte quelques calories.

Sur le papier toujours, il est évident que la circulation d'air sous les panneaux en nocturne peut permettre un léger raffraichissement nocturne de l'habitation ( confort, mais pas économie..)

Cependant il y a lieu d'examiner en détail ces "avantages" ( qui vous sont vendus à prix d'or).

L'argument "refroidissement des panneaux" 

Cet argument est à regarder de près. En effet, s'il est exact que les panneaux photovoltaïques perdent une partie de leur rendement en montant en température, cette perte est tout a fait réduite.
Elle est de l'ordre de 0,4 % par degré au dessus de 25 °.
La temperature relevée à la camera thermographique sur des installations non aerovoltaïques ventilées normalement se situe par fort ensoleillement ( juillet aout)  à environ 60°.( 55 à 65°)
La perte de rendement sera donc de 14 % en plein été, forte chaleur.

N'oublions pas que les panneaux ne sont pas conçus comme des radiateurs à aillettes et présentent un très mauvais coefficient de transmission de chaleur par l'air. ( Ce ne serait pas le cas de panneaux refroidis à l'eau dont le rendement est réellement meilleur) 
On peut donc évaluer raisonnablement à 10 ° l'abaissement de temperature obtenu par circulation d'air forcée, soit 4% de gain, et ce uniquement au plus fort de l'été !

Si on traduit ceci en Euros pour une installation de 3 Kwc qui produirait 2900 kWh par an à 0,2 €, nous obtenons une économie de :
4% x 2900 x 0,2 = 23 € par an dans l'hypothèse totalement  irréaliste ou le dispositif provoquerait une économie réelle de 4% de gain sur toute l'année.

En réalité, on peut s'attendre à une économie de 5€ par an.........

L'argument amélioration chauffage.

Cet argument tient de l'arnaque.

En effet, il est basé sur des résultats potentiels "constructeurs" (40 % d'économies annoncées) concernant en fait des constructions BBC ( batiments basse consommation) postérieures à 2012, dans lesquels l'air de ventilation représente une part non négligeable des déperditions.
On remarquera pourtant que les vendeurs indélicats s'adressent généralement à des propriétaires de construction anciennes en rénovation dont la perte ventilation ne représente ( selon ADEME) que 15 % des dépenses d'énergie.
Imaginons donc que votre consommation se situe aux environs de 3 000 € par an ( 110 m² - tout électrique ).

L'ADEME estime que 62% de cette dépense est relative au chauffage, soit 1860 €.
L'ADEME évalue à 15% de cette part de dépense, celle relative au renouvellement de l'air, soit 279 €
En admettant une durée d'ensoleillement moyen journalier de 6 h sur 24 h sur l'année, l'économie réalisable sera donc de 69 €

Nous obtiendrons donc d'une telle installation une économie globale de 74 € par an !!!

La consommation du moteur.

N'oublions pas qu'un tel dispositif fait tourner un moteur de ventilation d'une puissance de l'ordre 95 W. En admettant que la régulation ne sollicite ce moteur qu'à raison de 6 h par jour en moyenne ( même durée que celle prise pour l'ensoleillement moyen) , nous aurons donc une consommation de :

6h x 0,095 kW x 365jours x 0,15€ = 31 €

Le solde d'économie réalisée sur l'année sera donc de :

5€ + 69€ - 31€ = 43 €

L'avis de Greenkraft Expertise

Une telle installation est impossible à amortir raisonnablement.

En effet, le prix moyen 2015 d'une installation photovoltaïque relevé par le site photovoltaiqueinfo ( HESPUL) est de l'ordre de 8400 à 9000 € (tarifs pratiqués par des artisans compétents et honnêtes) , qu'il convient de comparer aux "offres" mirobolantes des vendeurs de rêves qui se situent généralement aux alentours de 23 000 à 25 000 €
En prenant le différentiel le plus raisonnable ( 23 000 - 9000, soit 14 000€) qu'il faudra amortir avec un revenu global annuel supplémentaire de 43 €.

Le temps de retour sera donc de 14 000€ / 43€ = 325 années....

Il convient,dès lors, de se poser sérieusement la question de la pertinence de raisonnement des Pouvoirs Publics qui accordent un credit d'impôt de 1 200 € ( pour 20m²) sur "l'avantage" aerovoltaique !!!

Déduisons donc ces 1200 € du différentiel de côut, comme le propose les éco-délinquants

12800 € /43 € = 297 années.
Seul Mathusalem pourrait s'intéresser à une telle opération...

Est il vraiment intelligent d'accorder un Credit d'Impôt au seul bénéfice d'entreprises douteuses, et au détriment de l'argent du contribuable ?

Monsieur le Président, vous cherchez a faire des économies ?
Commencez donc par celles-ci ! Elles ne feront de mal à personne.

Maheureusement, on peut tenir le même raisonnement avec les éoliennes domestiques de pignon.

Nos gouvernants vivent sans doute sur une autre planète que la nôtre.