Fake news, harcèlement de rue : faut-il légiférer ?

Publié le 11/06/2018 Vu 1 187 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Faut-il vraiment légiférer sur les fake news et le harcèlement de rue ? Comment définir ces notions sans porter atteintes aux libertés ?

Faut-il vraiment légiférer sur les fake news et le harcèlement de rue ? Comment définir ces notions sans p

Fake news, harcèlement de rue : faut-il légiférer ?

Moralement et intellectuellement, personne n’oserait se dire favorable au harcèlement de rue ou à la diffusion de fausses nouvelles, surtout en période électorale.

Tout le monde convient donc, avec plus ou moins d’enthousiasme et de sincérité, de la nécessité de lutter contre l’un et l’autre, mais c’est dans la question des moyens que git la difficulté.

Habituellement, la discussion porte sur le contenu d’une loi mais en l’espèce la question semble se poser de façon plus existentielle : faut-il une loi ?

Ou pour le dire autrement : est-il, ne serait-ce que théoriquement, possible qu’une loi soit efficace ?

Et la question corollaire : sans être, en contrepartie, exagérément attentatoire aux libertés ?

Dans les deux cas, c’est la question de la limite qui se pose : où est la limite entre la drague, éventuellement lourde ou insistante, et le harcèlement ?

Où se situe la frontière entre la fausse nouvelle et l’information simplement inexacte, insuffisante, approximative, partielle ?

En l’espèce, ce n’est pas le comportement en soi qui est en cause mais une question de degré.

Tout sera donc dans la définition, ce que le juriste appelle les « éléments constitutifs » de l’infraction.

On peut les voir comme des petites cases dans lesquelles on essaye de faire rentrer les faits de la cause, et qui normalement ne sont pas extensibles : quand le rond refuse de rentrer dans le triangle, le pénaliste n’est pas censé forcer.

C’est à cette tâche ardue que s’attaque notre législateur et on lui promet bien du plaisir.

Si le diable se cache dans les détails, dans les deux cas qui nous occupent il y aura de la place pour tout un pandémonium.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Maitre Loeiz Lemoine

Avocat d'expérience, ancien Secrétaire de la Conférence, titulaire d'un certificat de spécialisation en droit pénal depuis plus de 20 ans, je vous assiste dans tous les domaines du droit pénal, du droit commun au droit des affaires.

Victime ou personne poursuivie, j'interviens devant toutes les juridictions.

Commentaires récents
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles