Irrégularité de la saisine par déclaration au greffe de la Juridiction de proximité

Publié le 15/02/2016 Vu 1 205 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

La saisine de la juridiction de proximité par déclaration au greffe n’étant possible que pour les demandes dont le montant n’excède pas 4 000 €, ce mode de saisine n’est pas ouvert dans les cas où la demande est indéterminée, y compris lorsqu’elle est formée à titre subsidiaire.

La saisine de la juridiction de proximité par déclaration au greffe n’étant possible que pour les demande

Irrégularité de la saisine par déclaration au greffe de la Juridiction de proximité

Cet arrêt rendu le 28 janvier 2016 se prononce sur la possibilité de saisir une juridiction de proximité au moyen d’une déclaration au greffe, laquelle est définie par l’article 58 du code de procédure civile comme l’acte par lequel le demandeur saisit la juridiction sans que son adversaire en ait été préalablement informé.

Depuis le décret n° 2010-1165 du 1er octobre 2010, issu des travaux de la commission Guinchard, la déclaration au greffe est prévue aux articles 843 et 844 du code de procédure civile en ce qui concerne le tribunal d’instance et la juridiction de proximité.

Devant ces juridictions, la déclaration constitue un acte introductif d’instance particulier que le législateur a voulu réserver aux petits litiges. Aux termes de l’article 843 du code de procédure civile, elle n’est possible que pour introduire les demandes qui n’excèdent pas 4 000 €. Par conséquent, devant la juridiction de proximité qui ne connaît que des demandes dont la valeur en litige n’excède pas 4 000 € (COJ, art. L. 231-3), ce mode de saisine semble a priori toujours possible. 

Dans le présent arrêt, la Cour de cassation apporte toutefois une limite importante à cette possibilité.

Selon le Cour de cassation, l’article 843 du code de procédure civile n’autorise la saisine de la juridiction de proximité par déclaration au greffe que pour les demandes dont le montant n’excède pas 4 000 €.

Partant, il en résulte que ce mode de saisine n’est pas ouvert dans les cas où la demande est indéterminée. 

Ce sont deux précisions importantes que nous apporte ici la Haute juridiction.

Civ. 2e, 28 janv. 2016, F-P+B+I, n° 14-19.117

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles