Habiter gratuitement dans le logement familial suite à un divorce

Publié le 30/06/2023 Vu 995 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le logement familial est le lieu où les époux résident ensemble pendant leur mariage. En cas de divorce, il peut être attribué à l'un des deux conjoints, selon les modalités fixées par le juge aux affaires familiales (JAF).

Le logement familial est le lieu où les époux résident ensemble pendant leur mariage. En cas de divorce, il

Habiter gratuitement dans le logement familial suite à un divorce

Bien locatif

Si le logement est loué, vous êtes normalement cotitulaires du bail et solidaires du paiement du loyer. Pendant la procédure de divorce, le JAF peut attribuer la jouissance du logement à votre ex-épouse, avec ou sans versement d'une indemnité d'occupation. Cette mesure est provisoire et ne vous libère pas de votre obligation de payer le loyer vis-à-vis du bailleur. Après le divorce, le JAF peut décider que votre ex-épouse conserve le logement et le bail à son nom, si elle en a la charge des enfants ou si elle est dans le besoin. Dans ce cas, vous n'êtes plus tenu au paiement du loyer.

Bien propre

Si le logement vous appartient en propre, vous pouvez en principe en disposer librement et demander à votre ex-épouse de quitter les lieux. Toutefois, le JAF peut lui accorder la jouissance du logement pendant la procédure de divorce, si l'intérêt de la famille l'exige. Cette mesure est également provisoire et peut donner lieu au versement d'une indemnité d'occupation. Après le divorce, le JAF peut attribuer à votre ex-épouse la jouissance du logement à titre gratuit ou onéreux pour une durée limitée ou viagère, si il/elle a la garde des enfants ou si il/elle est dans le besoin.

Bien commun

Si le logement appartient aux deux époux en indivision, vous devez vous mettre d'accord sur son sort. Vous pouvez décider de vendre le logement et de partager le prix, ou de racheter la part de votre ex-épouse ou vice versa. Si vous ne parvenez pas à un accord, le JAF peut attribuer la jouissance du logement à votre époux.se pendant la procédure de divorce et après le divorce, selon les mêmes conditions que celles exposées ci-dessus. Dans ce cas, vous avez droit à une indemnité d'occupation qui correspond à la moitié de la valeur locative du bien.


L'ex-épouse peut continuer à occuper gracieusement le logement familial sous certaines conditions liées à la situation des enfants ou à son état de besoin. Cette occupation peut être temporaire ou définitive selon les cas. Vous pouvez contester cette attribution devant le JAF si vous estimez qu'elle n'est pas justifiée ou qu'elle porte atteinte à vos droits.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles