QUESTION : Puis-je me remarier en France si mon divorce à l'étranger n'est pas encore effectif ?

Publié le 24/08/2023 Vu 537 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

La situation du mariage et du divorce des étrangers en France est complexe et dépend de plusieurs facteurs, tels que la nationalité, le lieu du mariage, le lieu du divorce, la date du divorce, etc.

La situation du mariage et du divorce des étrangers en France est complexe et dépend de plusieurs facteurs,

QUESTION : Puis-je me remarier en France si mon divorce à l'étranger n'est pas encore effectif ?
Il n'existe pas de réponse unique à cette question, mais il est possible de dégager quelques principes généraux et de donner quelques conseils pratiques.
 

LA RÈGLE DE CONFLIT DE LOIS

En matière de mariage et de divorce, la loi française applique la règle dite de conflit de lois, qui consiste à déterminer quelle est la loi applicable à la situation des époux. Cette règle varie selon qu'il s'agit du mariage ou du divorce.

Pour le mariage, la loi française distingue deux cas :

  • si les deux époux sont étrangers, la loi applicable est celle de leur nationalité commune. Si les époux n'ont pas la même nationalité, la loi applicable est celle du pays où ils ont leur résidence habituelle commune.
  • si l'un des époux est français, la loi applicable est la loi française.

Pour le divorce, la loi française prévoit plusieurs options :

  • les époux peuvent choisir d'un commun accord la loi applicable à leur divorce, parmi les lois suivantes : la loi française, la loi de l'État où ils ont leur dernière résidence habituelle commune, la loi de l'État de la nationalité de l'un ou l'autre des époux au moment du choix, ou la loi de l'État où réside l'époux qui introduit la demande de divorce.
  • si les époux ne font pas de choix, la loi applicable est celle de l'État où ils ont leur résidence habituelle commune au moment de l'introduction de la demande de divorce. Si les époux n'ont pas ou plus de résidence habituelle commune, la loi applicable est celle de l'État où réside l'époux qui introduit la demande de divorce. Si les époux résident tous les deux dans un État différent de leur nationalité commune ou de la nationalité de l'un d'eux, la loi applicable est la loi française.

LA RECONNAISSANCE DU MARIAGE ET DU DIVORCE ÉTRANGERS

La règle de conflit de lois permet donc aux étrangers ou aux binationaux de se marier ou de divorcer selon une loi autre que la loi française. Toutefois, cela ne signifie pas que le mariage ou le divorce étrangers seront automatiquement reconnus en France. Il faut pour cela remplir certaines conditions.

Pour le mariage étranger, il faut :

  • que le mariage ait été célébré selon les formes requises par le lieu du mariage ;
  • que les époux aient eu la capacité matrimoniale selon leur loi personnelle ;
  • que le mariage ne soit pas contraire à l'ordre public international français (par exemple, un mariage polygamique ou un mariage entre personnes du même sexe si la loi personnelle des époux ne le permet pas).

Pour le divorce étranger, il faut :

  • que le juge étranger ait été compétent pour prononcer le divorce selon les règles françaises ;
  • que les époux aient été régulièrement informés de la procédure et aient pu faire valoir leurs droits ;
  • que le divorce ne soit pas contraire à l'ordre public international français (par exemple, un divorce discriminatoire ou un divorce sans motif valable).

Si ces conditions sont remplies, le mariage ou le divorce étrangers seront reconnus en France sans qu'il soit nécessaire d'obtenir une décision judiciaire. Il suffit alors de demander la transcription du mariage ou la transcription du divorce sur les registres d'état civil français, en fournissant les documents nécessaires (acte de mariage ou de divorce étranger, traduction officielle, etc.).

LES CONSEILS PRATIQUES

Si vous êtes étranger et divorcé à l'étranger, ayant la nationalité française, et que vous souhaitez vous marier en France alors que le divorce n'est pas encore enregistré dans votre pays d'origine, voici quelques conseils pratiques :

  • vérifiez si votre divorce étranger remplit les conditions pour être reconnu en France, et si oui, demandez la transcription de votre divorce sur les registres d'état civil français. Cela vous permettra de prouver que vous êtes libre de vous remarier en France.
  • si votre divorce étranger n'est pas reconnu en France, ou si la transcription est trop longue ou trop compliquée, vous pouvez envisager de demander un nouveau divorce en France, selon la loi française ou selon la loi de votre choix. Cela vous permettra de mettre fin à votre précédent mariage et de vous remarier en France.
Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles