Référé prud'homal, comment faire?

Publié le Modifié le 04/07/2010 Vu 30 521 fois 13
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

le référé prud'homal, c'est le juge de l'évidence en matière d'exécution du contrat de travail, sous son apparente simplicité, il nécessite un certain professionnalisme, à utiliser avec beaucoup de prudence.

le référé prud'homal, c'est le juge de l'évidence en matière d'exécution du contrat de travail, sous son

Référé prud'homal, comment faire?

LE REFERE PRUD’HOMAL

Je me suis rendu hier devant un Bureau de Conciliation, où l’un de mes clients était attrait par une ex salariée, car le comptable de ce dernier s’était trompé dans le calcul de l’indemnité de licenciement.

L’erreur de calcul a été corrigée après vérification, et je me suis présenté à l’audience avec le chèque CARPA afin d’éteindre le litige et prévenir toute contestation.

Si cette salariée avait été mieux informée, elle aurait pu saisir le Président en référé, car sa créance ne pouvait faire l’objet d’une contestation sérieuse.

Le référé prud’homal réunit deux conditions :

  • Une urgence, ce qui en général ne pose pas de problème en raison du caractère alimentaire des demandes devant le Conseil (salaires).
  •  L’absence de contestation sérieuse de la demande, et c’est là que ça se gâte.

On  ne pourra donc pas contester le bien fondé d’un licenciement en référé, sachant que l’employeur ne manquera pas de soulever une contestation sérieuse, l’étude de ce type de dossier prenant du temps et nécessitant une étude approfondie.

En revanche, une erreur de calcul sur le bulletin de paie, un oubli, la non remise des documents de rupture obligatoires  (lettre de licenciement, attestation pole emploi), ou encore un salaire impayé, peuvent faire l’objet d’un référé.

Remarque

Quand je lance un référé et que je ne suis pas sur de mon coup, je prends soin d'adjoindre dans mes écritures ce que j'appelle un "subsidiaire passerelle" pour indiquer au Président que si il estime qu'il y a contestation sérieuse, il peut renvoyer au fond, ce qui a pour avantage de faire gagner du temps à mon client, et de voir son affaire fixée pour jugement plus rapidement.

Ca évite aussi l'article 700, suite à un débouté (rejet) pur et simple.

La procédure se déroule comme suit :

  • La demande

Elle se fait dans les mêmes conditions que la saisine au fond, (déclaration au greffe, demande par LRAR) mais peut aussi se faire par voie d’assignation (huissier), qui sera placée au plus tard la veille au Greffe de la juridiction.

  • L’ordonnance de référé

La formation de référé peut condamner la partie défenderesse à exécuter les obligations ci-dessus indiquées et prononcer une astreinte.

Il peut même en présence d’une contestation sérieuse ordonner une mesure de remise en état ou une mesure conservatoire pour prévenir un dommage imminent ou faire cesser un trouble manifestement illicite, ce, dans les limites de sa compétence (absence de contestation sérieuse, nature du contrat).

J’ai le souvenir d’un Président de formation de référé qui avait ordonné la continuation d’un contrat de location de taxi alors que la société loueur contestait sa qualité d’employeur, ce, conformément à la jurisprudence, au motif que cette rupture de contrat était intervenue juste avant les vacances d’été.

La Cour d’appel a censuré cette décision en raison de l’existence d’une contestation sérieuse sur la qualité du contrat et que le Président avait statué hors sa compétence.

Si la formation de référé s’estime incompétente,  elle peut après tentative de conciliation, renvoyer devant une formation de jugement au fond.

Attention, l’ordonnance est exécutoire de plein droit.

On peut en relever appel dans un délai de quinze jours, mais on doit l’exécuter.

Si on veut faire suspendre l’exécution provisoire de cette ordonnance, il faudra saisir le premier Président de la Cour d’appel aux fins de faire suspendre l’exécution provisoire, ce qui est très difficile, ces derniers appréciant l’opportunité de le faire, de manière extrêmement stricte.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
04/12/2015 13:01

Bonjour , mon employeur a mis fin a mon contrat comme objet fin de periode d'essais , alors que sur le contrat il est indiquer que je devais effectuer 1 moi renouvelable avec accord ecrit entre les deux parties ce pendant je n'ai pas signé de renouvelement :le contrat etait un CDI temp pleins prenant effet le 27 aout 2015 , il a mis fin a mon contrat le 31 octobre 2015 ,absence de procedure de licenciment , et non respect de la periode d'essais peut il contester , a quelle question je peut m'attendre? Merci d'avance de vos reponses

2 Publié par Visiteur
06/07/2016 11:03

Mon fils est en apprentissage, nous avons saisi la formation en référé avec audience le 6.07.16 et l'avocat du défendeur dit ne pas avoir reçu les documents de l'assignation.
Un renvoi a été décidé à la date du 7.09.16, mais mon fils ne peut plus travailler chez son employeur actuel pour des raisons évidente et établies de sécurité au travail. Nous avons demandé la résiliation judiciaire du contrat d'apprentissage, le 7.09.16 il sera trop tard pour trouver un autre employeur.

Contester ce long délai de 2 mois de renvoi ? Que faire ?

Merci pour une réponse.

Cordialement

3 Publié par Visiteur
22/04/2017 02:24

Je suis employée depuis presque 14 ans dans une entreprise et depuis janvier 2016, mes salaires ne sont pas versés malgré mes nombreuses réclamations, après 7 mois d'attente j'ai reçu un virement concernant le salaire du mois d'août 2016, viré le 07 septembre 2016. Depuis je n'ai reçu aucun paiement de salaire jusqu'à ce mois d'avril 2017, cela fait bien 14 lois de salaires dus. Malgré toutes mes demandes.
A ce jour, je suis en arrêt de travail puisque je suis en situation de stress et de grande fatique, puisque mes congés payés ne me sont donnés soit bientôt 2 ans ; bien sur mes fiches de paye ne me sont pas remis. j'ai vu l'inspection du travail qui m'a conseillé une "lettre en REFERE au conseil des prud'hommes. pourrez vous me conseiller un modèle de lettre ainsi que la procédure.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.