Arnaque aux fausses offres d’emploi : faux employeurs et faux chèques.

Publié le Modifié le 28/02/2021 Vu 54 250 fois 66
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Des fausses offres d'emploi très séduisantes prolifèrent sur internet avec une arnaque au faux chèque bancaire à la clé. Avoir les bons réflexes peuvent éviter de devenir victime.

Des fausses offres d'emploi très séduisantes prolifèrent sur internet avec une arnaque au faux chèque banc

Arnaque aux fausses offres d’emploi : faux employeurs et faux chèques.

1.- Une méthode bien rodée.

 

Depuis quelques années, on peut retrouver sur internet des offres d’emploi très intéressantes, proposant des contrats à durée indéterminée ainsi que des salaires très séduisants et peu adaptés aux postes évoqués ou aux compétences quasi inexistantes requises chez les candidats.

 

L’offre le plus fréquent reste celle du magasinier, de la vendeuse, ou des activités à domicile, sans un parcours spécial ni formation requise au préalable.

 

Normalement, ce genre d’offres propose des salaires à plusieurs milliers d’euros, de deux à trois fois le salaire minimum de croissance (SMIC), étant celui-ci le salaire de référence pour les postes proposés.

 

Ces faux employeurs n’hésitent pas à passer des annonces même chez Pôle Emploi, sous une couverture juridique fictive mais tout à fait légitime en apparence, car le temps nécessaire pour repérer ce genre de fraude dépasse largement le délai d’exécution et de mise en place de l’arnaque, se déroulant sous quelques jours.

 

Les candidats répondent à l’offre par mél. Les faux employeurs ne rencontrent jamais les candidats en personne, sous n’importe quel prétexte : déplacements professionnels, empêchements personnels, etc.

 

Tout se passe par mél ou par téléphone. L’employeur communique sa décision d’embauche au candidat et celui-ci accepte de bonne foi s'en hésiter. Ensuite la société envoie un faux chèque de quelques milliers d’euros au nouveau salarié, dans le but de financer l’achat de la soi-disant tenue de travail, une sorte de prime à l’emploi, etc.

 

Le faux employeur sait que la banque nécessite de quelque deux à trois semaines pour détecter et bloquer le chèque encaissé, étant toujours faux ou volé. Pendant ce temps, le faux employeur demande le remboursement de la somme versée à la victime par mandat cash, prétextant un changement soudain de décision d’embouche : le candidat ne sera finalement pas embauché ou la somme versée n’était pas la bonne. Encore des prétextes de tout genre.

 

Si le candidat réalise le remboursement, il reçoit normalement quelques semaines plus tard les nouvelles de son banquier, réalisant que le chèque bancaire encaissé était un faux ou volé, frappé d’opposition.

 

Cette arnaque est effectuée sous de faux noms, des fausses adresses, à l’aide de téléphones portables prépayés et surtout intraçables. L’arnaqueur n’est que rarement identifié et traduit en justice.

 

 

2.- Le risque de dommages collatéraux chez les victimes.

 

En parallèle, les escrocs peuvent utiliser le dossier personnel fourni par le candidat, comportant toutes les informations ses personnelles, normalement présentes dans un CV (nom, prénoms, date de naissance, numéro de la pièce d’identité, numéro de la Sécurité Sociale, etc.) dans des buts tout à fait différents, car avec ces informations, ils peuvent aussi usurper l’identité du candidat en toute impunité.

 

Si bien chaque délinquant est spécialisé dans un milieu récurrent, un seul type ou famille de délits, parfois deux, il est fréquent que ces petits escrocs en vendent les dossiers personnels de leurs victimes à des organisations ou des malfrats plus investis dans le domaine de la criminalité documentaire, la fabrication de faux papiers, l’usurpation d’identité ou pire encore, le vol d’identité.

 

Pour se protéger face à ce genre d’arnaque, plusieurs bons réflexes et précautions s’imposent :

 

  • Vérifier l’existence légale de la société sur internet, sur infogreffe ou d’autres sites de confiance.
  • Toujours vérifier que l’adresse mél présente sur l’offre d’emploi appartient à la société et ou nom de domaine du site officiel de la société. Une adresse mél du genre @gmail.com, @hotmail.fr, @msn.com, @aol.com, etc. est suspecte par principe.
  • Ne jamais communiquer un CV ou des information personnels à des inconnus, sans vérifier la véracité de l’annonce.
  • Ne jamais accepter d’encaisser un chèque sans signer un contrat de travail au préalable conforme au droit français.

 

 

3.- La responsabilité de la banque face aux chèques volés.

 

À titre d’information, l’établissement bancaire n’a qu’une responsabilité très limitée dans le cadre d’un encaissement de chèque frauduleux.

 

La banque ne doit vérifier que la « régularité apparente » du chèque : la présence de la signature du titulaire du compte, la présence de la date, l’absence de rayures sur le support ou les encres, etc.

 

L’établissement bancaire est obligé par la loi (art. L.131-1-1 du Code monétaire et financier), de créditer de façon automatique la somme du chèque sur le compte, au plus tard un jour ouvré après son enregistrement.

 

Ensuite, le chèque est envoyé à la banque émettrice pour se faire rembourser. C’est là que les protocoles de sécurité bancaires font déclencher les alarmes, car la banque émettrice constate que le chèque est volé ou faux, tout en débitant le compte du bénéficiaire du chèque, la victime, de la même somme.

 

Pendant ce temps, les escrocs auront normalement perçu le remboursement en liquide de la victime et disparus dans la nature.

 

  

Par LFD Criminalistique.fr

Experts judiciaires en écritures et documents.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par miyako
16/02/2018 17:54

Bonsoir,
Merci pour cette mise en garde très explicite.
De mon côté ,j'ajoute qu'il ne faut pas envoyer de C.V. n'importe où et n'importe comment .Toujours se présenter et remettre son CV au vrai patron,ou au DRH ,jamais à un employé, qui peut en faire un mauvais usage .Un pré rendez vous par mail ou téléphone est préférable.
A défaut ,il faut l'envoyer en AR nominativement avec la mention confidentiel.
Effectivement avec un CV bien rempli,des spécialistes criminels ,peuvent faire des faux papiers et usurpé l'identité d'autrui.
ET ,après ,il faudra mettre en cause l'entreprise,ce qui n'est pas facile à prouver et nécessite une procédure assez complexe.
Ne jamais répondre à des annonces de travail à domicile où l'on vous demande d'avancer des fonds en avance.C'est toujours de l'arnaque.
Attention à certaines pub. tout aussi dangereuses ou emails du genre
"Vous avez été choisi ,vous avez gagné,nous avons un job pour vous,
Vous voulez travailler à l'étranger envoyez nous votre CV
Pour les emplois à l'étranger,dont vous ne connaissez pas la source ,abstenez vous et contacter l'ambassade du pays en question .
Soyons tous très vigilant ,surtout sur internet et les réseaux sociaux.
Amicalement vôtre
suji KENZO

2 Publié par LFD Criminalistique
17/02/2018 11:03

Bonjour M. KENZO,

Un grand merci pour votre précieuse contribution.

En effet, l'anonymat d'internet et la facilité d'accès aux nouvelles technologies favorisent toute sorte d'arnaques en toute impunité.

Et lorsqu'on touche au travail, au pouvoir d'achat, l'être humain a une certaine tendance à oublier les mesures de sécurité personnelle les plus élémentaires.

Par principe, si c'est trop beau, normalement c'est de l'arnaque. Il faut se méfier et rester vigilant.

Amicalement,

Jean Barth,
LFD Criminalistique.fr

3 Publié par Visiteur
06/07/2018 23:26

J'ai faillit me faire arnaquer, merci pour vos commentaires. Cependant, j'ai transmis mon CV à deux mais différent, comment faire ?
J'ai peur qu'il m'arrive quelque chose...

4 Publié par LFD Criminalistique
07/07/2018 10:24

Bonjour,

Si vous recevez un chèque bancaire peu justifié, ne l'encaissez pas, car c'est souvent le début des problèmes.

Par ailleurs, nous vous conseillons d'aller porter plainte, étant le seul moyen de vous protéger face à une éventuelle usurpation d'identité. Les escrocs peuvent utiliser vos informations personnelles frauduleusement.

Cordialement,

LFD Criminalistique.fr

5 Publié par LFD Criminalistique
24/07/2018 09:07

Bonjour,

Au premier abord, il semble peu envisageable de faire un emprunt sans votre RIB, mais pas impossible.

Les scrocs seraient donc obligés de donner un RIB et ils savent qu'il s'agit d'un élément traçable et risqué pour le titulaire.

Cependant, nous vous conseillons de signaler votre cas à la Gendarmerie. Cela vous permettrait de prouver à l'avenir une éventuelle utilisation frauduleuse de votre identité.

Cordialement,

LFD CRIMINALISTIQUE.FR.

6 Publié par Visiteur
29/07/2018 14:56

bonjour LFD
Je viens de postuler à une fausse annonce
je l'ai compris au moment de recevoir le cheque chez moi. Je ne l'ai pas encaissé bien sure.
J'ai joué le jeu avec eux, mais la ils me demandent de leur verser l'argent. MDR. J'ai joué le jeu pour juste avoir des preuves.
QUE dois-je faire??
déchirer le cheque ou aller a la police.
En sachant que c'est par pole emploi qu'ils ont eu monCV

Que dois-je faire??
merci

7 Publié par LFD Criminalistique
30/07/2018 08:55

Bonjour,

Dans tous les cas, vous devriez signaler le problème à Pôle Emploi, et si vous le souhaitez à la Police, car vous n'êtes pas la seule victime dans cette affaire. Il y a aussi probablement le titulaire du chèque, normalement volé.

Toute information complémentaire aidera à la police à arrêter cette activité criminelle et le réseau qui est derrière.

Cordialement,

LFD CRIMINALISTIQUE.FR

8 Publié par Visiteur
27/08/2018 09:12

Bonjour,
Voici un mail que je viens de recevoir. Je pense que c'est une arnaque et voir pire du blanchiment d'argent ?!

"jobsupport@cobits.net
ven. 24/08, 13:40
Vous
Bonjour!
Nous voudrions vous presenter un nouveau projet. Nous employons du personnel ayant differents niveaux d'education et de competences professionnelles. Depuis longtemps, nous sommes employeurs pour le personnel de l'Europe orientale, et maintenant nous avons decide de changer le cours de notre travail et de commencer a cooperer avec des Francais, et des gens d'autres pays d'Europe centrale et occidentale. Pour le moment nous avons besoin des personnes qui pourraient consacrer 1-2 heures par jour au travail, 2-3 jours par semaine, a temps partiel. Cela peut vous constituer une source de revenus et ca n'empechera pas de faire votre travail principal. Maintenant le poste de directeur financier est tres demande. Ce travail est convenable pour des femmes au foyer et pour des gens qui veulent travailler a temps partiel. Votre resume sur pole-emploi repond entierement a ce poste. Si ce travail est interessant pour vous, nous serons heureux de vous trouver une meilleure offre d'un employeur fi
able. Sinon, vous pouvez simplement ignorer ce message.
Cordialement, service du personnel
COBITS LTD.

9 Publié par Visiteur
28/08/2018 15:41

Bonjour

J'ai également reçu aujourd'hui la même offre via Pôle Emploi que FruitduDésert.

Dans ce message est exposé, le processus pour lequel le futur employé (soi disant responsable financier) sera embauché. En fait il s'agit d'intervenir entre un acheteur et un vendeur de crypto-monnaie en proposant de faire transiter des parties de transaction sur son compte bancaire.
Bref il faut jouer le prête-nom moyennant une commission de 7 . Mais 7 quoi carottes? % de transaction? GBP????

J'ai répondu en anglais avec une demande d'explication car la démarche pue l'arnaque . Dans tout les cas Il n' ya aucun lien avec une fonction de responsable financier , le pire est que ce soit véhiculé via Pôle Emploi.

10 Publié par Visiteur
08/09/2018 11:34

Bonjour,
Moi aussi je viens d'être victime à l'emploi pole emploi, on me demande d'acheter du matériel suivant une liste bien précise et on m'envoi un chèque de 1 350€ d'un soit disant comptable (en faite le chèque vient de France Villiers sur Marne) et supérieur au montant des achats de fournitures de bureau qui soit disant doit régler l'achat d'un PC que je dois régler en virement, je n'ai pas encaissé le chèque et j'ai contacté la banque qui me dit que le chèque n'ai pas volé mais qu'il sera rejeté pour faute de provision et me remercie de les avoir prévenu car à priori leur client n'était pas au courant, je vais aller à la gendarmerie mais ce monsieur KENJI PAYET, voulant me joindre à tout pris à commis une faute il m'a appelé avec un numéro de fixe au Benin 229 97 54 31 09, il m'envoi des sms en me menaçant et en me traitant de voleuse ! des mails d'arnaque de ce genre on en reçois au moins 1 par semaine voir 2, à quand l'extermination de ces dangereux individus qui prennent les Français pour des vaches à lait et des débiles?

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.