Arnaque aux fausses offres d’emploi : faux employeurs et faux chèques.

Publié le Par LFD Criminalistique Vu 31 780 fois 51

Des fausses offres d'emploi très séduisantes prolifèrent sur internet avec une arnaque au faux chèque bancaire à la clé. Avoir les bons réflexes peuvent éviter de devenir victime.

Arnaque aux fausses offres d’emploi : faux employeurs et faux chèques.

1.- Une méthode bien rodée.

Depuis quelques années, on peut retrouver sur internet des offres d’emploi très intéressantes, proposant des contrats à durée indéterminée ainsi que des salaires très séduisants et peu adaptés aux postes évoqués ou aux compétences quasi-inexistantes requises chez les candidats.

L’offre la plus fréquente reste celle du magasinier, de la vendeuse, ou des activités à domicile, sans un parcours spécial ni formation requise au préalable.

Normalement, ce genre d’offres proposent des salaires à plusieurs milliers d’euros, de deux à trois fois le salaire minimum de croissance (SMIC), étant celui-ci le salaire de référence pour les postes proposés.

Ces faux employeurs n’hésitent pas à passer des annonces même chez Pôle Emploi, sous une couverture juridique fictive mais tout à fait légitime en apparence, car le temps nécessaire pour repérer ce genre de fraude dépasse largement le délai d’exécution et de mise en place de l’arnaque, se déroulant sous quelques jours.

Les candidats répondent à l’offre par mél. Les faux employeurs ne rencontrent jamais les candidats en personne, sous n’importe quel prétexte : déplacement professionnels, empêchements personnels, etc.

Tout se passe par mél ou par téléphone. L’employeur communique sa décision d’embauche au candidat et celui accepte de bonne foi sans hésiter. Ensuite la société envoi un faux chèque de quelques milliers d’euros au nouvel salarié, dans le but de financer l’achat de la soi-disant tenue de travail, une sorte de prime à l’emploi, etc.

Le faux employeur sait que la banque nécessite de quelques deux à trois semaines pour détecter et bloquer le chèque encaissé, étant toujours faux ou volé. Pendant ce temps, le faux employeur demande le remboursement de la somme versée à la victime par mandat cash, prétextant un changement soudain de décision d’embouche : le candidat ne sera finalement pas embauché ou la somme versée n’était pas la bonne. Encore des prétextes de tout genre.

Si le candidat réalise le remboursement, il reçoit normalement quelques semaines plus tard les nouvelles de son banquier, réalisant que le chèque bancaire encaissé était un faux ou volé, frappé d’opposition.

Cette arnaque est effectuée sous de faux noms, des fausses adresses, à l’aide de téléphones portables prépayés et surtout intraçables. L’arnaqueur n’est que rarement identifiée et traduit en justice.

2.- Le risque de dommages collatéraux chez les victimes.

En parallèle, les escrocs peuvent utiliser le dossier personnel fourni par le candidat, comportant toutes les informations ses personnelles, normalement présentes dans un CV (nom, prénoms, date de naissance, numéro de la pièce d’identité, numéro de la Sécurité Sociale, etc.) dans de buts tout à fait différents, car avec ces informations, ils peuvent aussi usurper l’identité du candidat en toute impunité.

Si bien chaque délinquent est spécialisé dans un milieu récurrent, un seul type ou famille de délits, parfois deux, il est fréquent que ces petits escrocs en vendent les dossiers personnels de leurs victimes à des organisations ou des malfrats plus investis dans le domaine de la criminalité documentaire, la fabrication de faux papiers, l’usurpation d’identité ou pire encore, le vol d’identité.

Pour se protéger face à ce genre d’arnaques, plusieurs bons réflexes et précautions s’imposent :

  • Vérifier l’existence légale de la société sur internet, sur infogreffe ou d’autres sites de confiance.
  • Toujours vérifier que l’adresse mél présente sur l’offre d’emploi appartient à la société et ou nom du domaine du site officiel de la société. Une adresse mél du genre @gmail.com, @hotmail.fr, @msn.com, @aol.com, etc. sont par principe suspectes.
  • Ne jamais communiquer un CV ou des information personnels à des inconnus, sans vérifier la véracité de l’annonce.
  • Ne jamais accepter d’encaisser un chèque sans signer un contrat de travail au préalable conforme au droit français.

3.- La responsabilité de la banque face aux chèques volés.

À titre d’information, l’établissement bancaire n’a qu’une responsabilité très limitée dans le cadre d’un encaissement de chèque frauduleux.

La banque ne doit vérifier que la « régularité apparente » du chèque : la présence de la signature du titulaire du compte, la présence de la date, l’absence de rayures sur le support ou les encres, etc.

L’établissement bancaire est obligé par la loi (art. L.131-1-1 du Code monétaire et financier), de créditer de façon automatique la somme du chèque sur le compte, au plus tard un jour ouvré après son enregistrement.

Ensuite, le chèque est envoyé à la banque émettrice pour se faire rembourser. C’est là que les protocoles de sécurité bancaires font déclencher les alarmes, car la banque émettrice constate que le chèque est volé ou faux, tout en débitant le compte du bénéficiaire du chèque, la victime, de la même somme.

Pendant ce temps, les escrocs auront normalement perçu le remboursement en liquide de la victime et disparu dans la nature.

  

Par LFD Criminalistique.fr

Experts en détection de faux documents et usage de faux.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publié par Visiteur
08/09/2018 11:34

Bonjour,
Moi aussi je viens d'être victime à l'emploi pole emploi, on me demande d'acheter du matériel suivant une liste bien précise et on m'envoi un chèque de 1 350€ d'un soit disant comptable (en faite le chèque vient de France Villiers sur Marne) et supérieur au montant des achats de fournitures de bureau qui soit disant doit régler l'achat d'un PC que je dois régler en virement, je n'ai pas encaissé le chèque et j'ai contacté la banque qui me dit que le chèque n'ai pas volé mais qu'il sera rejeté pour faute de provision et me remercie de les avoir prévenu car à priori leur client n'était pas au courant, je vais aller à la gendarmerie mais ce monsieur KENJI PAYET, voulant me joindre à tout pris à commis une faute il m'a appelé avec un numéro de fixe au Benin 229 97 54 31 09, il m'envoi des sms en me menaçant et en me traitant de voleuse ! des mails d'arnaque de ce genre on en reçois au moins 1 par semaine voir 2, à quand l'extermination de ces dangereux individus qui prennent les Français pour des vaches à lait et des débiles?

Publié par Visiteur
09/09/2018 00:52

Bonjour à tous 

Voilà il y'a quelques jours, j'ai postulé pour une offre emploi que j'ai trouvé sur Indeed. C'était une annonce pour travailler à la Poste. Sauf que l'annonce ne provenait pas du site " La poste ". Et pourtant bizarre sur le site indeed il y'avait bien le logo de la poste avec le lien du recruteur. A ce moment là j'ai pas trop fait attention. Quelques jours plus tard, je reçois un mail du service recrutement " soit disant " qu'ils avaient bien reçu ma candidature et qu'il fallait que je renvois mes coordonnées afin de valider mon dossier. Comme une conne, j'envois mes coordonnées et là le lendemain je reçois un mail comme quoi ma candidature a été retenu et que la signature du contrat se fera prochainement et que je recevrais une convocation. Bizarre car je n'ai même pas passé d'entretien. Le recruteur me dit aussi que je recevrais un chèque de 1.900€ soit 400€ dans les 4 jours pour acheter les vêtements de travail et le restant soit 1.500€ pour remplir les formalités de tickets restaurants. Mdr au début j'ai pris ça au sérieux mais j'ai mis longtemps à comprendre. J'ai donc sentis l'arnaque et je voulais être sûr. Ayant donné mes cordonnées, est ce que je risque quelques choses ?

Merci pour vos réponses

Publié par LFD Criminalistique
09/09/2018 12:56

Bonjour Alison,

En effet, il s'agit d'une arnaque. Une soi-disant "prime à l'emploi" de 1900 € c'est déjà un peu suspect comme procédé de recrutement, notamment dans les services publics.

En réponse à votre question, les risques dépendent du genre d’informations personnelles. Ce n’est pas facile de prédire si les escrocs s’en serviront au pas.

Dans tous les cas, nous vous conseillons de porter plainte. Cela vous permettra de prouver une éventuelle usurpation d’identité plus tard.

Cordialement,

LFD CRIMINALISTIQUE.FR

Publié par Visiteur
19/09/2018 02:29

Bonjour,

je me trouve dans une situation quasi similaire. Je suis moi même surpris de la situation , car généralement je ne me laisse pas amadouer par les mails de ce type.
J'ai reçu un mail venant de julientlefort@hotmail.com. Ce mail , très bien construit , m'explique que mon cv a été retenu pour un poste de réceptionniste ( je le suis) dans ma commune.
Ce qui m'a paru crédible c'est le fait qu'effectivement j'avais postulé un temps dans pas mal d'établissement. Dans la suite du mél la personne déroule en me spécifiant les droits et la législation en vigueur pour ce genre de poste , ensuite elle me dit que l'établissement n'est pas encore inauguré et que c'est a ce moment la que je rencontrerai le personnel et les responsables.Pour finir une description de mes aptitudes pro ma été demandé ainsi que mon numéro de portable et adresse , rien d'autre. Ce qui est troublant c'est l'absence de numéro a joindre et surtout l'absence d'entretien . C'est après coup que j'ai saisi qu'enfaite ce mail était foireux , fautes d'orthographes , salaires a la hausse , et surtout d'après mes recherches , aucuns hôtels ne se construit chez moi.. et ma ville est moyenne , cela ce serait. Ce qui m'étonne c'est que ce mail est tombé dans ma boite mél pro , et qu'effectivement je suis de l’hôtellerie..en bref que ce que je risque ? je n'est pas donné d'autres info a par celle cité la haut , est ce un cas de personnes détectant les cv sur pole emploi . Dois -je me rendre dans un commissariat?

Publié par LFD Criminalistique
19/09/2018 10:52

Bonjour merci64,

En principe, les risques sont limités. Cependant, un numéro de portable et une adresse personnelle peuvent servir à pas mal de choses.

Nous vous conseillons de contacter la brigade de cibercriminalité de la Gendarmerie Nationale et signaler l'adresse mél du expéditeur, au cas où...

Dans ce genre d'affaires, il faut toujours se méfier des expéditeurs du genre @hotmail, @gmail, @aol, etc, sans coordonnées physiques, ainsi que des sites sans certificat de sécurité (https://nom_de_domaine.com).

Cordialement,

LFD CRIMINALISTIQUE.FR

Publié par Visiteur
19/09/2018 17:26

REBONJOUR,

merci pour la réactivité et la réponse ! C'est bien une supercherie ! qui va loin.. !! Aujourd'hui quelqu'un se faisant passer pour un recruteur a appellé a mon travail ! mon directeur a directement senti au téléphone que la personne n'était pas crédible..drole d'accent , aucune présentation . Il a donc coupé court et averti de ne plus appeller. j'ai de ma part signaler cette adresse mél sur tout les supports anti-fraude et arnaque possible.

Publié par Visiteur
20/09/2018 23:03

re-rebonjour,
comme confirmé ci dessus il sagit d'une arnaque , voici la totalité du mail en question . Je le poste ici si jamais une personne a besoin de réponses ou de confirmations vis a vis d'un mail frauduleux de ce type.

Bonsoir,

Nous tenons à vous expliquer la démarche à suivre pour la suite de votre recrutement :
* LE CODE VESTIMENTAIRE
La société met en place des dispositions qualitatives pour le bon démarrage de ces travaux. L’habillement, outre sa fonction de protection contre les intempéries et de confort, comporte donc un message à forte portée sociale, une prétention à être ce que l’on n’est pas forcément et, a contrario, il peut aussi défier le « dress code » en vigueur. Il s’agit là du code vestimentaire. Vous devrez donc être affilié à une banque pour bénéficier de ces avantages que nous offrons à ce propos.
* LES AVANTAGES
Tous nos employés bénéficieront de la carte privilège de l'hôtel qui vous aidera à une réduction d’achat dans certains magasins, boutiques, supermarchés qui sont en partenariat avec notre équipe. Vous bénéficierez des mutuelles assurances, de la sécurité sociale, vous serez déclaré en tant qu’employé dans notre société auprès de l’URSSAF, qui vous couvriront de tout risques jusqu’à la fin de votre contrat au sein de notre équipe.
* PROCÉDURES D’ADHÉRENCE A LA COMMISSION NATIONALE DES TITRES-RESTAURANTS (CNTR)
1- vous serez contacté par l’un de nos partenaires chargé des transactions financières pour être en possession d’un chèque au montant de 1650€. Une fois en possession du chèque, vous l'endosserez puis vous le déposerez à la borne réservée aux chèques de votre banque, afin que l’argent soit disponible sur votre compte dans les 48 heures maximum.
2- une fois votre compte crédité, vous reprenez contact avec nous pour les instructions afin d’avoir la liste des vêtements que nous exigeons afin de vous rendre dans l’un des magasins pour vous procurer les vêtements à la veille de l’entretien permettant la signature du contrat de travail. La société met à cet effet à votre disposition une somme de 400€ pour couvrir la charge des vêtements. Au premier abord, nous vous enverrons les directives de notre gestionnaire de TITRES RESTAURANTS pour que vous puissiez effectuer le règlement des 1250€ restant par la poste pour les TITRES RESTAURANTS qui vous couvriront jusqu’à la fin de votre contrat au sein de notre équipe ; la société ayant opté pour des TITRES RESTAURANTS chez EdenRed en faveur des employés.
3- A propos des TITRES RESTAURANTS, les salariés qui en bénéficient peuvent payer les commerçants par le biais d’une carte ticket restaurant fonctionnant comme une carte de crédit, avec l’utilisation du même terminal de paiement par le commerçant dans plusieurs restaurants sur le territoire français. La carte de crédit est impliquée dans divers avantages :
* Ticket Clean Way® permet aux entreprises et collectivités de répondre à leur obligation légale d’entretien des tenues de leurs salariés et plusieurs autres avantages qui ne sont pas cités ici.
* Veuillez confirmer que vous disposez d’un compte (COURANT).
* Veuillez confirmer si vous disposez d’une carte bancaire et le nom de votre BANQUE .

En attente de votre réponse.
Cordialement

Clairement , on sent la duperie.

Publié par LFD Criminalistique
21/09/2018 08:51

Bonjour Merci64,

Nous vous en remercions pour cette apportation.

En effet, il s'agit d'un système frauduleux d'encaissement de chèques volés, où le soi-disant salarié risque d'aller en prison en tant que complice matériel des faits.

Cordialement,

LFD CRIMINALISTIQUE.FR

Publié par Visiteur
17/10/2018 10:53

Ma petite fille a subi le même sort que certaines personnes. Elle a répondu à une annonce via Pole Emploi et a reçu un chèque, qu'elle a du rétrocéder en partie et s'est ainsi retrouvée à découvert de 1 500 €. Y-a-t'il une possibilité de recours envers la banque ou d'autres solutions sont-elles à envisager ? Merci de me donner toutes les mesures envisageables. Cordialement.

Publié par LFD Criminalistique
17/10/2018 14:32

Bonjour Chaterine,

En principe, la banque n'a aucune responsabilité.

Vérifiez vos assurances et cartes bancaire. Vous êtes peut-être assurée contre ce genre d'opérations frauduleuses.

N'hésitez pas à porter plainte, au cas où la Police traduissait en justice les responsables.

Cordialement,

LFD Criminalistique.fr

Publier un commentaire
Votre commentaire :