FAQ sur le licenciement pour inaptitude physique.

Publié le 03/05/2014 Vu 2 526 fois 2
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le licenciement peut être prononcé pour inaptitude physique, cela signifie que votre employeur vous licencie car vous n'êtes plus apte physiquement à exercer votre profession. Cette inaptitude peut être prononcée pour des raisons d'ordre physiques mais aussi d'ordre psychologiques; Petite Foire aux questions sur ce licenciement pour inaptitude physique.

Le licenciement peut être prononcé pour inaptitude physique, cela signifie que votre employeur vous licencie

FAQ sur le licenciement pour inaptitude physique.

1- J'ai eu deux visites médicales, le médecin m'a déclaré inapte à tous les postes dans l'entreprise, quelles sont les obligations de mon employeur, quand est-ce que je vais être licencié ?

Vous avez été reçu par le médecin du travail lors de deux visites de reprise espacée de quinze jours. Le médecin du travail vous a déclaré inapte définitivement à votre poste et à tous les postes de l'entreprise. L'employeur doit vous licencier mais attention, même si vous avez été déclaré inapte à tous les postes, l'employeur doit quand même effectuer des démarches pour vous reclasser, c'est une obligation de moyens, mais une obligation quand même pour l'entreprise.

Votre employeur bénéficie d'un délai d'un mois pour rechercher un poste de reclassement. Passé ce délai, il devra vous licencier s'il n'a pas trouvé de poste.

2- Est-ce que c'est vrai que durant ce délai d'un mois de recherche de reclassement, je ne suis pas payé ?

Oui, vous ne serez pas rémunéré et ce sera une période difficile pour vous. Cependant, si dans le délai d'un mois, votre employeur ne vous a toujours pas licencié, il devra reprendre le règlement de vos salaires. S'il ne reprend pas ce règlement, il est en tort et vous pourrez agir contre lui devant le conseil de prud'hommes en urgence et en référés.

3- J'ai été déclaré inapte à mon poste de travail mais le médecin du travail a noté que je pouvais exercer sur un poste où je ne suis pas en contact avec la clientèle (je suis vendeuse), mon employeur me propose un poste à Paris mais en qualité de comptable et je n'ai pas la formation ni le niveau, puis-je refuser ce poste ?

Votre employeur semble vouloir éviter le contentieux devant le Conseil de Prud'hommes et vous propose un poste inadéquat pour pouvoir se défendre par la suite et indiquer à la juridiction qu'il a trouvé un poste pour vous mais que vous l'avez refusé... on constate de plus en plus cette stratégie du côté des employeurs. Bien entendu, vous pouvez le refuser en motivant votre refus et en adressant à votre employeur, une lettre recommandée avec avis de réception lui précisant que vous avez une qualification simple de vendeur par exemple et que vous n'avez qu'un BEP, vous ne connaissez rien à la comptabilité et vous craignez ne donner aucune satisfaction sur ce nouveau poste... Par la suite, vous pourrez vous réserver d'agir contre votre employeur devant le Conseil de Prud'hommes en invoquant sa mauvaise foi car la recherche de reclassement doit s'effectuer LOYALEMENT.

4- Mon avis d'inaptitude a été délivré après une seule visite car je suis en danger si je retourne dans l'entreprise, en effet, je suis victime de harcèlement moral et je suis en dépression... pourrais-je contester par la suite mon licenciement ?

Vous pourrez contester votre licenciement pour inaptitude et demander la nullité de votre licenciement en invoquant le fait que c'est le comportement de votre employeur, le harcèlement dont il a fait preuve qui est à l'origine de cette inaptitude. Cependant, il faudra démontrer ce harcèlement, et la preuve repose en grande partie sur vous, il sera difficile de démontrer (voir sur ce point mon billet sur la difficile preuve du harcèlement moral). Il faudra non seulement prouver que vous êtes en dépression, dépression liée au travail mais aussi démontrer les agissements répétés de votre employeur par des attestations de collègues de travail, souvent difficiles à recueillir, par des documents écrits de votre employeur (post-it insultants, mails dans lesquels il vous dénigre... mais généralement un bon manipulateur et harceleur ne laisse aucune trace écrite).

5- J'ai été licencié pour inaptitude physique à mon poste, mon employeur n'a rien fait pour me reclasser, je sais qu'un poste été disponible dans l'entreprise, poste compatible avec les préconisations du médecin du travail, qu'est-ce que je peux faire ?

Il faut contester votre licenciement devant le Conseil de Prud'hommes pour le non-respect de votre employeur de son obligation de reclassement. Consultez un avocat qui pourra vous aider dans cette démarche. Il demandera à votre employeur la communication du registre du personnel pour démontrer qu'un poste compatible avec votre état de santé était disponible au sein de l'entreprise notamment. Il est bon aussi d'écrire à votre employeur à la suite de la lettre de licenciement pour vous étonner qu'il ne vous a pas reclassé à ce fameux poste qui était conforme aux préconisations du médecin du travail.

Vous avez une question ?
Blog de Michèle BAUER,Avocat Bordeaux

150 € TTC

Pas d'avis pour le moment

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par JEAN S
03/05/2014 18:21

Bonjour,

Toujours clair, précis et qui plus est agréable, à lire.

Je mets votre lien sur mon forum, pour dans l'intérêt du plus grand nombre

Avec mes sentiments respectueux

2 Publié par michele bauer
03/05/2014 18:45

merci!

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Michèle BAUER,Avocat Bordeaux

Je suis avocate à Bordeaux.

Blogueuse sur "feu" avocats.fr depuis 2007 et sur Legavox depuis 2009.

 

J'ai prêté serment en 2003 et depuis cette date j'exerce en qualité d'avocate dans le respect de mon serment.

Photo:Cyril Coquilleau

https://cyrilcoquilleau.com/)

 

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

150 € Ttc

Rép : 24/48h max.

Pas d'avis pour le moment

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles