Devons rembourser les dettes de nos parents ?

Publié le 22/02/2011 Vu 4636 fois 10 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

21/02/2011 09:52

Bonjour,
je vais essayer de vous expliquer simplement une situation qui ne l'est pas.
Ma belle-mère, mère de mon mari, est endéttée, je ne sais pas à quelle point. Elle est commercante itinérante et nous réclame de temps à autre de l'argent afin de pouvoir régler ses fournisseurs.
Son mari travaille en tant que salarié et gagne environ 1200 € par mois.
Je crains que de son vivant nous soyons obligés en tant que descendants de régler ses dettes: impôts,taxes professionnelles,crédits revolving,loyer.
Lorsque mon mari lui demande des explications , elle répond que elle a souscrit à des crédits à la consommation il y a environ 10 ans et que cela pèse dans son budget. Nous avons beau lui conseiller d'arréter son activité,source d'endettement plus que de bénéfice, elle refuse de nous écouter et de nous montrer ses comptes. Je précises qu'il lui reste une fille à charge et que mon mari a avancé pour régler ses inscriptions aux concours d'infirmière. Cependant elle se permet de s'acheter un ordinateur portable à 600 €.
Bref elle dépense le peu qu'elle gagne sans compter et se retrouve régulièrement prise à la gorge .
Ma question est en deux parties, comment lui faire prendre conscience que de s'obstiner à "travailler" n'est pas la bonne solution ?
Et seront solidaires de tous types de dettes ? (impôts, taxes,crédits ?)et peut-être d'autres qui ne sont même pas portés à ma connaissance ..
Ce que nous avons mon mari et moi nous l'avons eu en travaillant et je refuserais que cela disparaisse à cause d'une personne volage et menteuse.
En vous remerciant pour vos réponses. Dernière modification : 21/02/2011

21/02/2011 10:18

Bonjour,

Quant à la première question, il est difficile de répondre car il ne faudrait pas que le remêde (l'arrêt d'activité) soit pire que le mal et qu'elle consomme encore plus sans avoir de rentrées. Sans oublier que ledit arrêt va engendrer une cascade de prélèvements lors du solde des comptes avec l'URSSAF, les caisses diverses, etc... Néanmoins, si l'activité est gravement déficitaire, il serait bon qu'elle stoppe.
A ce propos, votre beau-père pourrait, lui aussi, intervenir car il doit être mis à contribution.

Sur la seconde, vous ne devez rien à sa place sauf s'il vous arrivait de signer un acte de cautionnement, bancaire ou d'une autre nature, pour la soutenir financièrement, ce que je vous déconseille formellemnt.
A son décès, je ne peux que conseiller à votre époux de renoncer à sa succession ou de l'accepter sous bénéfice d'actif afin d'éviter d'avoir à supporter le remboursement de dettes mal connues.

21/02/2011 12:13

Merci pour votre réponse, nous ne sommes pas cautionnaires,cependant,vous parlez bien de l'URSAFF et des caisses diverses, si ces dernières dettes ne sont pas réglées, à qui appartient le réglement de celles-ci si les parents sont dans l'incapacité financière de le faire ?
J'ai entendu dire que des enfants avaient du vendre leurs propres biens afin de payer pour leurs parents suite à une assignation devant tribunal, est-ce possible ?
De plus qu'en est-il de l'obligation alimentaire ?
Je précise que j'ai une belle-soeur qui est majeure et qui refuse elle aussi d'ouvrir les yeux, parce que choyée par maman..
Concernant l'arrêt de l'activité, je sais qu'elle a préféré grouper les comptes professionnel et "domicile" afin de régler ses fournisseurs avec,entre autre,le salaire de son époux. Dans ce cas n'étant pas spécialiste mais je pense que le mieux serait de stopper. Mais impossible de la faire venir à la raison, elle prétexte qu'elle gagne jusqu'à 4000 € par mois et que une fois les crédits revolving remboursés tout ira mieux ..

Modérateur

21/02/2011 12:45

Je confirme, du vivant de vos parents, vous n'etes pas redevables de leurs dettes.
Le fait qu'elle se soit endettée comme ça fait que vous risquez bien de passer au travers de l'aide alimentaire. Si elle est capable de chouchouter ses filles, elle est capable de s'assumer.

Et il faudrait peut etre que le père ouvre les yeux ou qu'on le mette au courant avant qu'il tombe de haut
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

21/02/2011 14:33

Merci,

Claralea, vous écrivez :

"Le fait qu'elle se soit endettée comme ça fait que vous risquez bien de passer au travers de l'aide alimentaire"
cela signifie t'il que vu qu'elle se soit endettée de façon irresponsable nous n'aurons pas l'obligation alimentaire à assumer ?
Cordialement.

Modérateur

21/02/2011 14:42

Non, parce qu'elle a des solutions pour s'en sortir, entre autre un dossier de surendettement et que vous pourrez arguer qu'alors que vous la depannez financierement, qu'elle achete un ordinateur à 600 euros. S'ils sont proprietaire, ils pourront aussi hypothequer la maison, revendre sa camionnette etc... elle n'est pas totalement dans un denument sans porte de sortie, donc qu'elle se decrotte toute seule

Et prevenez votre pere s'il n'est pas au courant car il travaille et elle l'emmène vers la ruine de tout ce qu'il a construit
__________________________
Toute société, pour se maintenir et vivre, a besoin absolument de respecter quelqu'un et quelque chose.
(Fiodor Dostoïevski)

21/02/2011 14:49

Le cas que vous rapportez, et qui avait défrayé la chronique, à l'époque, concernait des impayés en Maison de Retraite et des enfants qui refusaient catégoriquement de compléter la pension de leurs parents. C'est un problème grave qui concerne de plus en plus de familles et il faudrait, aussi, que votre mère se préoccupe de cette question.

21/02/2011 17:18

Merci , mais elle aurait déjà tenté de faire un dossier de surendettement, refusé parce que commercante.
Mon beau-père se contente de travailler et n'ouvre jamais un relevé de compte..
Je pensais prendre rendez-vous avec une assitante sociale pour lui exposer le problème et peut-être la faire intervenir auprès de ma belle-famille ?
Pensez vous que cela soit possible ?
Cordialement

21/02/2011 17:59

L'Assistante Sociale va déléguer une conseillère en économie familiale qui viendra régulièrement pendant un certain temps aider votre belle-mère à élaborer un budget et à s'y tenir...

Parfois, ça peut marcher...
__________________________
"Le bonheur est un mot abstrait, composé de quelques idées
de plaisir..."

Voltaire

22/02/2011 11:47

Merci à tous pour vos réponses,
Concernant les impayés de maison de retraitre qu'en est-il ? Appartient-il aux enfants de payer ?
Il ne reste plus qu'à la convaincre de rencontrer une assistante sociale et d'accepter de voir la vérité en face.

Cordialement

22/02/2011 14:34

Bonjour,

Me rapportant à la question sur les Maisons de retraite, vous ne semblez pas concernés, encore, par cette situation. Mais, le montant des pensions étant insuffisant, ou trés insuffisant, pour couvrir des frais de plus en plus élevés, il est incontestable que les héritiers seront, à l'avenir, obligés de participer pour combler la différence.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.