du divorce contentieux a amiable sans juge

Publié le 02/05/2021 Vu 273 fois 5 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

01/05/2021 11:17

bonjour,



j'ai reçu une assignation en divorce de mon mari dont je suis séparée depuis 3 ans . Cependant nous sommes d'accord sur tous les termes du divorce(pension, enfant , pas de biens en commun ...) est il donc possible de faire annuléer l'assignation et de faire un divorce à l'amiable par convention sans accord d'un juge ?

merci pour vos réponses

01/05/2021 11:46

Bonjour,

Il est possible de se désister d'une instance judiciaire, unilatéralement tant que le défendeur n'a présenté aucune défense au fond ou fin de non-recevoir, ou avec l'accord du défendeur dans les autres cas : articles 394 et suivants du code de procédure civile.

Le divorce à l'amiable peut maintenant être acté devant notaire, obligatoirement avec le concours d'un avocat pour chacun des époux, et à la condition qu'un enfant ne demande pas à être entendu par le juge comme il en a le droit : articles articles 229-1 et suivants du code civil.

01/05/2021 12:24

par contre seul celui qui a lancé l'assignation peut la faire annuler ,je suppose ?

dans le cas ou on arrive a faire annuler cette assignation et ou on est d'accord sur tout pas besoin de passer devant le juge sous pretexte qu'il y a eu une assignation un jour ?

merci

01/05/2021 12:56

Il est évident que c'est à votre mari qu'il appartient d'annuler son assignation. A vous de le convaincre. S'il veut passer devant le juge, vous ne pouvez le lui interdire. En outre, si vous avez un enfant qui demande à être entendu, lui aussi peut vous obliger à passer devant le juge.

01/05/2021 14:17

merci pour votre réponse

02/05/2021 01:53

« Je mets quoi comme culotte ? » « Et s'il ne m'embrasse pas ? » facile parce que j'ai pris des capotes dans mon sac ? » Que de questions. Alors que la France compte près de 5 millions de femmes célibataires, on a toutes déjà coaché au moins une fois dans notre vie une copine séparée depuis plus ou moins longtemps et qui panique à l'idée de se retrouver dans une chambre, face à son date Tinder..., Ces doutes n'ont rien d'étonnant et correspondent au deuil de la relation qui s'achève. « Chez les femmes, on constate souvent des remises en question physiques. Elles sont beaucoup dans la com-paraison, elles ont peur d'être trop vieilles, plus assez belles, d'être exclues du marché de la séduction », explique-t-elle. Si après une séparation, il est souvent tentant d'aller vérifier dare-dare qu'on est toujours capable de séduire un inconnu (de préférence brun et poilu si notre ex était blond et imberbe), mieux vaut attendre de se sentir prête. Recoucher quand on a retrouvé l'estime de soi et qu'on a réappris à se faire du bien à soi, pour soi, sans penser au regard des hommes. Certes, moins excitant qu'un après-midi à faire la bête à deux dos mais très payant sur le long terme ! «Lorsqu'on arrive à la phase d'acceptation, que l'on n'est plus triste, plus en colère, qu'on est sereine, on est prête. C'est un ressenti physique et émotionnel », affirme notre experte. Il sera alors temps de se redresser, de regarder à nouveau autour de nous (les pompiers qui courent, le petit nouveau de la boîte ou les inconnus dans le métro) et d'apprivoiser un corps inconnu, de découvrir une nouvelle peau, une nouvelle odeur. « Là non plus, il ne faut pas se précipiter car il n'y a qu'une seule première fois avec son nouveau partenaire. Les hésitations, les moments de gêne sont normaux et nécessaires. Avec un coup d'un soir, il n'y avait pas d'enjeu après 10 ans de couple, A 40 ans, lorsque je me suis séparée, je me sentais vieille et moche, j'ai cru que ma vie sexuelle était terminée, surtout avec deux jeunes enfants à charge. Je n'étais pas amère, juste lucide. De toute façon, je n'avais jamais été une dingue de cul, à cause de mon éducation stricte, de mes complexes physiques et de mon manque d'expérience. Un jour, en déplacement pro, un homme m'a draguée au bar de l'hôtel. Comme j'avais bu quelques verres, je l'ai suivi dans sa chambre. Pourtant, je n'étais vraiment pas au top: j'avais beaucoup maigri à cause de la séparation, j'avais perdu mes seins et mes fesses; et, ça peut paraître bête, mais j'avais très peur que mon vagin soit distendu suite à mes deux accouchements. Retenter le coup avec un homme que je ne reverrais jamais était donc idéal car il n'y avait aucun enjeu. Sexuellement, je n'ai ressenti aucun plaisir, l'affaire a été pliée en 15 minutes. Mais j'ai aimé partager un moment si intime avec un inconnu, moi qui avais toujours cru qu'il fallait être amoureuse pour coucher; c'était excitant, transgressif. Quelques mois après je me suis inscrite sur Tinder. En multipliant les expériences, j'ai tenté de nouvelles choses et amélioré ma « technique ». En fait, en tant qu’escort-girl, c'est très libérateur de coucher avec des hommes qu'on apprécie mais dont on n'est pas amoureuse. J'ai l'impression de me connaître beaucoup mieux et d'accéder beaucoup plus facilement à l'orgasme. Pas mal pour quelqu'un qui pensait finir nonne !

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.