Besoin conseil résidence partagée (urgent !)

Publié le 05/10/2016 Vu 966 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

05/10/2016 20:39

Bonjour, j'ai besoin de conseils concernant mon fils et pour avoir une réponse claire je me dois malheureusement d'essayer d'expliquer la situation (malheureusement car ce n'est pas très réjouissant de devoir exposer sa vie ainsi mais heureusement il y a une part d'anonymat).

J'ai eu un enfant avec une personne (hors mariage) et que j'ai reconnu à la naissance. En fait nous étions déjà ensemble avant sa grossesse puis elle m'avait quitté au bout d'un mois pour revenir ensuite quelques semaines après me rechercher en me disant qu'elle était enceinte de moi et nous avons donc convenu de nous remettre ensemble et de fonder notre famille. Nous avons donc été en couple dès le début de sa grossesse et je suis venu vivre chez elle.
Mais quelques mois plus tard elle m'a prétendu que je n'étais pas le père biologique de l'enfant en me disant qu'il avait été conçu lors de notre séparation de 3 semaines. Amoureux, je suis malgré tout resté et j'ai décidé de continuer quand même à assumer mon rôle sans faire cas de cette "révélation" qui pour moi ne pouvait finalement être un frein à ma volonté d'assumer mon rôle de conjoint et de père. J'ai assisté à tous les examens pour la mère et l'enfant avant et après la naissance, et a la fin de son congé parental c'est moi qui gardais notre bébé car je n'avais pas de travail. Quand son contrat s'est terminé des conflits un peu plus soutenus que ceux que nous avions pu avoir quelques fois, ont commencé à apparaître et nous nous sommes séparés.

Quelques jours plus tard elle s'est trouvé quelqu'un et ils sont partis pendant 8 jours sans que je sache ni ou ni rien... J'étais forcément super inquiet pour mon bébé mais je n'ai pas porté plainte. Depuis ce moment j'ai aussitôt imposé de ne plus être séparé de mon enfant d'autant qu'il n'était âgé que de 6 mois et que déjà nous nous trouvions brutalement séparés mon fil et moi mais en plus il se retrouvait mis dans un contexte ou il aurait pu assimiler l'autre comme étant son nouveau schéma familial.

J'ai pu tant bien que mal instaurer un mode de résidence partagée (malgré le fait qu'entre temps elle se soit de nouveau permise de partir deux fois une semaine), je suis arrivé au bout de 3 mois à maintenir un lien fort avec mon bébé en le prenant avec moi les week-end (du vendredi au lundi) et en allant l'emmener en promenade durant 2h le mercredi après midi. Seulement chaque semaine les histoires reviennent et elle voudrait toujours que je le prenne de moins en moins.

Je tiens à préciser que je n'ai jamais cherché a la séparer de son bébé et même si je regrette qu'elle ai préféré vivre sa vie avec quelqu'un d'autre je ne me venge de rien car ce que je souhaite c'est permettre à mon fils de garder des liens forts avec ses deux parents (et je ne souhaite pas personnellement me séparer trop longtemps de lui car je le vis très mal compte tenu que depuis sa naissance je me suis occupé de lui au quotidien (maman finalement avait le travail et moi j'étais le papa au foyer...).
J'ai établi une convention parentale en espérant qu'elle puisse la signer et que nous puissions éviter d'éternels conflits sur le mode de garde et en m'appuyant sur des éléments psychologiques pour le bien être de notre bébé, j'ai proposé 3 jours chez moi / 4 jours chez elle (+ ma petite promenade du mercredi afin de ne pas trop couper le lien), ne lui demande pas de partage des allocations et je m'engage a faire tous les déplacements (nous habitions à moins de 20 min l'un de l'autre). Seulement voila elle refuse de signer et à présent me parle de procédures judiciaires. Fera en sorte de m’empêcher de pouvoir accueillir mon fils et elle me dit même à présent qu'elle ira jusqu’à me fera retirer mon affiliation parentale...

Vous vous doutez donc bien que je commence à avoir quelques craintes car je suis toujours sans profession (elle aussi d'ailleurs donc ça ne devrait pas être un critère) mais elle joue aussi sur le fait que mon logement pourrait ne pas être "reconnu" apte (car s'il dispose de tout le nécessaire, il est atypique au sens ou il n'y a pas l'eau courante et que je devrais être emmené à déménager car le propriétaire veut le récupérer.

Aujourd'hui je me demande comment je vais devoir procéder, je pourrais me domicilier chez mes parents qui disposent d'une grande maison avec plusieurs chambres. En réalité ce qui m'inquiète le plus c'est de devoir faire face à une procédure en justice qui pourrait réduire les liens entre mon bébé et moi.

Comment me défendre et obtenir légalement le droit de garder ce mode de résidence partagée ? Et surtout comment ne pas faire perdre à mon fils les liens qui nous unissent ?

Pour tout vous dire j'ai songé à me défendre par l'attaque car c'est une personne instable et parfois défaillante. Il y à des antécédents psychiatriques chez elles qui l'ont conduit par le passé à se faire hospitaliser deux fois, elle consomme des stupéfiants. Et par exemple lors de leurs petites virées avec son nouveau mec j'ai pu constater qu'ils avaient emmené plusieurs fois et sur plusieurs centaines de kilomètre notre enfant dans un siège inadapté pour son âge et qui aurait pu lui porter de graves préjudices en cas d'accident.

Le truc c'est que malgré tout je garde des sentiments forts pour elle et que je ne veux pas ni lui créer de problèmes, ni la séparer de notre enfant. Je veux juste me protéger et obtenir le droit que ce bébé puisse continuer de profiter autant de son papa que de sa maman.

Voila je pense avoir résumé la situation et je remercie d'avance ceux qui pourront me donner des conseils (pas des avis fantaisistes SVP mais de vrais conseils pour le bien de mon bébé et pour le mien).

Merci d'avance. Dernière modification : 05/10/2016

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Ranchère

Droit civil & familial

0 avis

Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis