Baisser la pension alimentaire pour mes enfants

Publié le 01/11/2017 Vu 1316 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

01/11/2017 12:56

Bonjour,

Suite a l'envoi d'une LRAR a mon ex celle-ci m'a finalement répondu et m'a transmis tous les diplômes et contrats de mon fils ainé(que je n'avais jamais reçus alors qu'il a 22 ans), voici le résultat
après l'obtention de son baccalauréat général section littéraire, mon fils ainé a commencé des études en fac section cinéma audiovisuel ou il est resté 3 mois avec plein d'absences injustifiées ensuite il a arrêté et s'est pris une année sabbatique ou il n'a rien fait hormis rester au chaud chez sa mère. A la rentrée suivante il a décidé de faire un BTS CINEMA section production dans une école privée dont le coup total sur deux ans est de 13000 euros, vu ma pension alimentaire élevée(667 euros/mois) a laquelle se rajoute le transport pour qu'ils viennent me voir et le manque de moyens de sa mère il a contracté un crédit étudiant sur 46 mois dont sa mère est caution avec une mensualité de 303 euros /mois pour finalement s'apercevoir après la 1ere année qu'il s'est trompé, ce n'est pas production de cinéma qu'il souhaite faire mais coté réalisation, scenario etc..., il a donc tout de même poursuivi sa deuxième année car pas le choix et n'a pas obtenu son BTS. Je lui ai conseillé de tout de même chercher du travail dans ce domaine quite a rentrer par la petite porte car il a tout de même le niveau BTS même si il n'en a pas le diplôme. Il n'a pas du tout cherché du travail dans ce domaine et a décidé de se reprendre une année sabbatique afin de réfléchir a ce qu'il va faire de son avenir qui !!
il a donc décidé de chercher un petit boulot afin de faire fasse a son crédit de 303 euros/mois et a trouvé un CDD de 11 mois ou il fait des gardes de nuit dans un établissement pour handicapés de toutes sortes qui doit lui permettre d'obtenir un smic.
Il fait également animateur de centre aéré a chaque vacances scolaires en complément de ce revenu a AIR FRANCE ou c'est bien rémunéré, il faut compter 1500 euros net pour 30 jours de travail, il fait les petites vacances scolaires.
j'ai l'intention de faire une requête au juge en demandant une baisse de la pension alimentaire car mon fils ainé travaille et démontrer l'incohérence de ses études, ses années sabbatiques a répétition, dans une lettre a part de la requête.
Ma pension alimentaire actuelle est de 667 euros/mois, elle avait été mise a ce niveau a l'époque car d'un commun accord avec mon ex nous avions décidé de laisser nos deux enfants en école privée, malgré que le juge avait dit a mon ex que quand on a pas les moyens on laisse ses enfants en public mais j'ai fait l'effort ce qui représentait dans la pension alimentaire pour ma part 175 euros(c'est précisé dans la grosse initiale), ce n'est plus le cas aujourd'hui ma fille est au lycée public et mon fils s'est payé son BTS et maintenant travaille, j'ai donc l'intention de compléter mon argumentation de baisse de la pension en justifiant ce fait. D'autre part, avec ma conjointe nous passons tous les deux de autoentrepreneur a entreprise individuelle, nous passons de 26% de charges sociales trimestrielles a 47% de charges trimestrielles ce qui va baisser nos revenus actuels qui sont respectivement de 3000 euros/mois pour ma part et 1500 euros pour ma conjointe, j'ai l'intention d'invoquer cela également. Enfin notre voiture de 222 000 km étant sur le point de nous lâcher et moi de part mon métier je dois aller en clientèle et donc je roule beaucoup par conséquent nous avons du acheter un nouveau véhicule qui me coute 300 euros/mois;
tout cela pour vous demander si je peux expliquer tout cela dans ma requête et si cela va aboutir a votre avis?
Comme mes enfants sont sur paris, je n'ai pas l'intention de monter au tribunal je vais tout faire par courrier sans prendre d'avocat est-ce que cela vous parait judicieux, réalisable et avez vous des conseils supplémentaires a me donner?
Merci pour votre aide

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Ranchère

Droit civil & familial

0 avis

Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.