Jouissance véhicule - Indemnité d'utilisation

Publié le 20/11/2020 Vu 408 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

11/11/2020 13:43

Bonjour,

J'ai laissé la jouissance du véhicule à madame puisqu'elle a les enfants. En revanche rien n'a été fixé tel que le droit d'occupation dont je dois honoré en ayant la jouissance du bien immobilier.

Tout indivisaire qui a seul la jouissance d’un bien indivis doit une indemnité à l’autre indivisaire. Cela s'applique indistinctement à tous les biens, y compris la voiture.

Pouvez vous confirmer cette dernière information et m'en donner plus sur ce point.

Comment serait calculé cette indemnité ? L'usage du véhicule a été majoritairement utilisé par madame en privée mais aussi de façon occassionelle professionellement du temps du mariage. Cela peut il être pris en compte lors du partage puisqu'elle a favorisé la vetusté ?

Avant l'achat de ce véhicule bien commun, le véhicule qu'elle utilisé majoritairement était le mien, un bien propre. Elle a participé à la vétusté, peut on le prendre en compte lors du partage ?

Vous penserez qu'il est ridicule d'en venir à ce détail ! C'est totalement vrai. Simplement lors que madame calcul les planches que son père a donnait pour la cabane que j'ai construite pour nos enfants, vous imaginez même pas la complexité du dossier. Je n'avais aucun regard pointu mais à un moment donné, je veux juste la mettre face à une réalité pour stopper ce délire qui n'est qu'un grain de sable à la mer ou le dessus de l'iceberg.

Lorsqu'elle souhaite aussi bénéficier de ma mise de 50000€ sur la maison, une épargne avant mariage, je dois avant tout me protéger.

Mon avocate réagit comme si elle prenais parti, soit elle ne sais pas ou elle renvoie vers le notaire, ou encore la banque. Ce qui me fait un peu tourner en rond.

D'ailleurs quel est la procédure pour éventuellement changer d'avocat ? j'ai déjà payé 600€ sur 2400€ je n'ai pas les moyens de payer 2 x 2400€ et je suis dans la procédure écrite. ce qui rend complexe ma situation.

Désolé pour le pavé,

Je suis un peu perdu dans la procédure de divorce.

Merci d'avance pour votre investissement,

Respectueusement,

David

11/11/2020 15:35

Salutations

Effectivement, l'indivisaire qui use ou jouit privativement de la chose indivise est, sauf convention contraire, redevable d'une indemnité ( ART 815-9 ).

Vous mêmes, vous payez pour l'occupation de la maison.

C'est sans commune mesur, mais si vous le souhaitez, vous pouvez obtenir une compensation (prescription 5 ans), qui serait soit payée, soit déduite de ce que vous versez vous mêmes.

https://www.cabinet-pouliquen-gourmelon.fr/la-jouissance-du-vehicule-commun-et-la-liquidation-du-regime-matrimonial-des-epoux-a-versailles_ad53.html

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R15764

https://blogavocat.fr/space/bogucki/content/jouissance-du-vehicule-commun-et-liquidation-du-regime-matrimonial_1f9f2363-e052-49bd-9272-f8b10f389037
__________________________
Beaucoup d'infos sur Legavox, n'hésitez pas à consulter les articles et blogs.

20/11/2020 17:19

Bonjour,

En tous cas votre apport à la maison sont des fonds propres et la communauté vous doit récompense. La récompense est égale au profit subsistant, c´est a dire si la maison a pris de la valeur, vous récupérez votre mise de départ augmentée proportionellement de la plus-value qu´a pris la maison

Le mieux est de faire le point avec un notaire



Bien a vous

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.