non subvention prolongée = abandon ?

Publié le 20/02/2009 Vu 1172 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

20/02/2009 15:44

Mon ex-ami et moi vivions en union libre depuis 17 ans. Depuis 6 mois (sept), il a suspendu son virement auto sur notre compte commun ou plutôt l'a limité au montant correspondant à sa part de l'échéance d'un prêt que nous avons en cours. Ce compte commun avait été mis en découvert par lui suite à un rappel d'impôt. Je précise qu'il gagne très bien sa vie.
En 6 mois, j'ai réussi petit à petit, au milieu des commissions d"intervention et autres lettres d'info préalables à rembourser ce découvert et à faire vivre la famille (incluant lui et nos 2 enfants), en effectuant au final des virements pour un montant de 10 000 euros supérieur aux siens (nous avons bcp de frais fixes de crèche + nounou...).

Ce mois-ci, il est parti pour emménager chez une femme dont j'ai ainsi appris l'existence. Je voudrais savoir si il peut être pris en défaut pour cette non subvention aux besoins de ses enfants et si à l'extrême, cela ne constituait pas un cas d'abandon (d'autant que j'ai pu vérifier dernièrement que cette situation qu'il m'imposait, allant jusqu'à me faire subvenir à ses besoins, lui avait permis de se constituer un pécule ; il avait donc clairement les moyens de participer à l'entretien de ses enfants).

Merci de vos réponses

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Ranchère

Droit civil & familial

0 avis

Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis