Liquidation du régime matrimonial ... abusive ?!

Publié le 07/02/2011 Vu 798 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

07/02/2011 08:09

Bonjour

Je vous soumets et partage là un point important qui me vient malheureusement des impôts suite à mon divorce en 2010.

Mon ex-épouse et moi avions un appartement en commun, nous l'avons vendu en juin 2010. Nous avions bine compris qu'il s'agissait d'une condition nécessaire pour déposer notre dossier de requête en divorce amiable auprès du juge.

Ensuite, 5 mois et demi plus tard fin novembre 2010, nous avions notre audience de divorce. Celui-ci fut accepté.

Fin janvier 2011, nous recevons via notre avocat une demande de paiement d'une somme de 1,1 % liée à la liquidation du régime matrimonial; alors que celui-ci a bien été liquidé presque 6 mois au préalable.

Mon avocat avoue que les services fiscaux sont en train par voie de jurisprudence de mettre en place un moyen de ponctionner les ventes de biens dans le cadre des divorces de manière rétroactive comme si le bien n'était pas vendu au moment du divorce (a priori loi de 2006).

C'est abusif et relativement scandaleux de se voir demandé plusieurs milliers d'euros ainsi.
J'ai cru comprendre que les cas comme celui-ci se multiplient depuis le début d'année.

Merci pour vos commentaires ou conseils. Nous sommes vraiment abattus et inquiets.

Cordialement
Laurent Dernière modification : 07/02/2011

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.