Accès aux relevés bancaires d’avant deces

Publié le 22/02/2021 Vu 503 fois 5 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

20/02/2021 19:32

Bonjour,

Le notaire de la succession ( ouverte depuis 15 mois ), suite à la demande du nouveau notaire conseil du second héritier ( petit fils de mon mari d’une première union ) me dit que je dois produire les relevés bancaires des 6 derniers mois avant le décès du compte joint que j’avais avec mon mari.
J’ai lu sur le net qu’il fallait donc mon accord puisque le compte était joint mais le notaire me dit qu’il pourra les demander sans mon accord à la banque. Puis je refuser l’accès à ces relevés bancaires ?

Merci par avance de votre aide

21/02/2021 20:53

Pourquoi faites vous obstruction à cette demande du notaire si vous n'avez rien à vous reprocher ?

Si le notaire demande les relevés directement à la banque, il vous facturera des frais que vous serez obligé de payer.

21/02/2021 21:15

Merci de votre réponse.
C’est par principe : se faire contrôler ses dépenses à 85 ans ( et mon mari DCD a 93 ans ) c’est quand même fort !!!
J’avais lu sur le net qu’ il n’y avait qu’un juge qui pouvait ordonner ces investigations donc je voulais savoir si un notaire pouvait demander ces relevés ( la banque m’a dit qu’elle ne donnait pas sans l’accord du co titulaire du compte joint ) donc je voulais juste connaître la LOI à ce sujet
Bonne soirée

22/02/2021 19:17

bonjour, Je voudrais ajouter à ma précédente réponse que le fisc peut également demander à votre banque les relevés bancaires pour effectuer un contrôle fiscal.

J'ai personnellement vécu cette situation où au cours de la 3eme année qui suivait le décès d'un ascendant dont j'étais co-héritier, le fisc m'a demandé tous les relevés bancaires des 12 mois précédant le décès. Je les avais bien en ma possession. A défaut, le fisc aurait demandé à ma banque qui a l'obligation réglementaire de conserver les 10 dernières années de relevés bancaires de tous les clients...

Je comprends très bien votre situation où vous n'aviez rien à vous reprocher.

Cordialement,

22/02/2021 21:10

Oui, pour le fisc je savais et je comprendrais mieux cette démarche pour avoir la preuve qu’aucune grosse somme n’aurait été détournée quelques mois avant le décès pour échapper aux impositions sur la succession.
Mais je pense qu’à part le fisc il n’y a qu’un juge qui peut demander cela et non un notaire et qu’un héritier ne peut le faire qu’au pénal en soupçonnant abus de confiance ou recel
Merci de vos réponses et bonne soirée à vous

22/02/2021 21:10

Oui, pour le fisc je savais et je comprendrais mieux cette démarche pour avoir la preuve qu’aucune grosse somme n’aurait été détournée quelques mois avant le décès pour échapper aux impositions sur la succession.
Mais je pense qu’à part le fisc il n’y a qu’un juge qui peut demander cela et non un notaire et qu’un héritier ne peut le faire qu’au pénal en soupçonnant abus de confiance ou recel
Merci de vos réponses et bonne soirée à vous

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Me. CUISINIER

Droit civil & familial

4 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.