Clause préciput et partage inégal

Publié le 13/09/2023 Vu 869 fois 3 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

12/09/2023 11:08

Bonjour,

La clause de Préciput et la clause de Partage inégal de la communauté sont elles la même chose avec des appéllations différentes ou y a t il des différences entre ces 2 clauses ?? comme le droit de partage appliqué trés régulérement (2,5%) par le fisc sur le préciput ??

merci

cldt

alaric Dernière modification : 12/09/2023 - par Chaber Modérateur

12/09/2023 18:53

BONJOUR
Les 2 se ressemblent en tant , mais la clause de préciput est une disposition qui permet à l'un des époux de prélever, avant tout partage, une certaine somme d'argent, certains biens en nature ou une quantité spécifique d'une catégorie de biens de la communauté. Cette clause n'est pas une donation, mais plutôt une convention entre époux.

En revanche, le partage inégal de la communauté est une autre possibilité offerte aux époux dans leur contrat de mariage. Contrairement à la clause de préciput qui concerne un prélèvement spécifique avant le partage.
Par exemple, ils peuvent décider que l'un des époux recevra 60% des biens communs tandis que l'autre en recevra 40%.
Attention, le partage inégal de la communauté est possible en droit françaisbmais doit être justifié et peut avoir des conséquences fiscales.
J'en termine par le traditionnel conseil, vous devez voir votre notaire ou un avocat pour obtenir des conseils spécifiques à votre situation.

Superviseur

13/09/2023 09:42

Bienvenue
Bonjour Alaric,
Pourriez vous préciser si vous pensez à une dissolution du régime matrimonial par décès ou par divorce ?
__________________________
Merci de vous exprimer avec simplicité, sans culpabiliser l'auteur du sujet et sans alimenter des joutes verbales. Ce forum n'est pas un concours de réponses.

13/09/2023 11:08

Bonjour, donc régime matrimonial universel avec clause de préciput ou partage inégal, dissout par décés.

Le but étant que le dernier vivant récupére la maison (actullement à 50/50) en dehors de la succéssion, en évitant si possible que l'état, une fois de plus vienne prendre sa "dîme" comme c'est la mode en ce moment concernant le droit de partage (2.5%) appliqué au préciput dans le cadre de l'article 1515.

Merci

Bien cordialement

Pascal

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HADDAD

Droit civil & familial

2666 avis

209 € Consulter
Me. BEM

Droit civil & familial

1434 avis

249 € Consulter