Inceste subit par mon père

Publié le 28/11/2022 Vu 696 fois 5 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

27/11/2022 00:09

BONJOUR

Ayant subit enfant(7/8 ans )par 2 fois la fellation de mon père et n'ayant jamais rien dit à personne, je dois payer la pension alimentaire a 62 ans avec mon mari et mes frères.

Je vais demander le refus alimentaire pour" indignité ": seul mon mari est au courrant depuis mes 50 ans et mon Dr psychiatre ; comment vais je faire au moment de l'audience pour libérer la parole? et n'ayant aucun témoin et n'ayant jamais parlé : ma parole sera t'elle entendue et surtout prise en compte par le JAF?

Merci d'avance pour votre aide ! Dernière modification : 27/11/2022 - par Marck_ESP Superviseur

27/11/2022 09:49

bonjour

il serait urgent de contacter un avocat mais il y a des points négatifs à prendre en compte

-le manque de preuve

-le délai de prescrition,le délai à partir duquel vous ne pouvez plus demander justice

si vous avez 62 ans le délai de prescrition débute à partir de 18 ans ; soit 18+30(au maximum...) =48 ans vous ne pouvez rien faire alors....

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2274#:~

voyez quand meme un avocat pour etre sure

27/11/2022 09:59

bonjour

Même si les faits sont prescrits; peut être est il possible de déposer plainte

Qui a demandé cette pension? Votre père ou un organisme ?

27/11/2022 10:05

effectivement, cependant:

"La prescription pénale des faits relevant d’une infraction n’empêche en aucun cas de porter plainte. Ainsi, porter plainte après prescription des faits est toujours possible. En réalité, même si dans certains cas cela se termine par un classement sans suite, dans d’autres cas des exceptions permettent d’écarter la prescription des faits et ainsi de condamner l’auteur"

le problème ici est d'avoir des preuves de ce qui s'est passé.....

voyez quand meme un avocat pour etre sure

27/11/2022 23:59

Je ne souhaite pas porter plainte j’ai bientôt 64 ans . Mais je refuse de payer la pension alimentaire de mon père et ça pour « Indignité »et mes frères aussi , ainsi que nos conjoints.Pourrai je parler en privé avec le JAF:1minute?Car je n’ai jamais parlé sauf auprès de mon Spychiatre vers mes 50 ans . Notre père ne c’est jamais occupé de nous ( signalement écrit dans des lettres de chacun d’entre nous enfants+Maman),plus ce que je vais dire au JAF ; pensez vous que je pourrais être exonérée? Tous vos conseils seront les bienvenus. Merci par avance

28/11/2022 05:33

Bonjour
Les cas d'exonération de l'obligation alimentaire sont sur cette page.
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F2009#
Le JAF ne peut pas prendre en compte des accusations qui n'ont pas fait l'objet de condamnation de votre père.
Prenez les démarches dans lordre, un avocat peut vous y aider ou encore une association de victimes. Contactez France Victimes.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Ranchère

Droit civil & familial

0 avis

Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis