Une employée m'insulte et souhaite me nuire. Son patron a les preuves mais refuse d'agir.

Publié le 17/12/2019 Vu 325 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

17/12/2019 14:41

Bonjour Maître,

Tout a commencé le 5 juillet 2018, je quitte la Vendée pour un stage dans l'Allier. Par la suite, je commence à fréquenter un café-restaurant jusqu'à ce qu'une habitante me conseille de faire attention. J'ai laissé le bénéfice du doute, erreur. Un jour, le patron de cet établissement m'aperçoit et fait la réflexion comme quoi il me trouve mignonne et son employée l'a mal pris. Il fait le 1er pas et avons commencé une relation en décembre. Au bout de quelques mois, ma voiture étant remplie de mes affaires, il me propose de la vider chez lui. Il m'a dit que la situation sera compliquée à cause de son employée jalouse et possessive. Pour elle, il est hors de question que son patron ait une relation alors qu'elle entretien une "relation" avec un homme marié.

Elle racontait sans gêne leurs ébats sur le lieu de travail, insulte les clients, ce qui ne le choque pas puisque ça fait 10 ans qu'elle les connaît, et lui faisait des scandales quand elle voyait que nous nous écrivions. Jamais elle m'a fait la moindre réflexions ou dit quoi que ce soit en face. Le peu que j'en sais vient de lui. Elle fouille dans son téléphone malgré le code et me répond avec son téléphone a elle ou lit les massages à haute voix devant les clients. Elle fout la m****, c'est moi qui prend et s'il y a une sale ambiance, c'est à cause de moi parce qu'il se retrouve entre nous 2. Des clients ainsi que lui m'ont dit de se méfier d'elle, qu'elle est aussi pourrie que sa mère. Lui seul a les messages d'insultes et de menaces me concernant, elle m'a également bloqué sur Facebook ce qui lui permet, en toute tranquilité, de continuer son acharnement. Jamais nous n'avons pu partager quoi que ce soit car ça lui reviendrait à ces oreilles, elle-même le dit. Des clients l'a faisaient sortir de ses gonds en disant que nous étions ensemble ou lui racontaient le moindre contact qu'ils apercevaient. 3 fois je lui ai demandé si je pouvais récupérer mes affaires, 3 fois c'était non. Moi qui adore avoir le sourire, et les clients le faisaient savoir, il m'arrivait de me sentir mal et m'envoyait par message : Qu'est-ce que tu as à faire la g**** ?. J'ai fait en sorte de trouver un travail, un logement et fait les démarches administratives (banque, changement d'adresse) pour rester auprès de lui. Je me suis investie au sein de la commune en faisant du bénévolat dans l'association qu'il préside. Malgré mes 3 petits boulots, j'ai dû jongler entre l'hôtel et la voiture alors que mes affaires étaient chez lui. Le plus important était de ne pas chambouler son petit confort.

Le 27 octobre 2019, il arbitrait un match de foot. Son employée est venue voir si j'y étais et lui a fait un scandale. Le soir même il m'envoie un message, parce que je lui en ai envoyé un, pour me dire que son employée démissionne parce que, selon un client, notre relation aurait commencé alors qu'ils étaient toujours ensemble. Résultat : il m'interdit de retourner au commerce et donc le bénévolat dans l'association. Je vais chez lui pour avoir une explication et me dit que notre relation était une erreur tant que son employée était là et recoit insultes et menaces mais refuse de m'en dire plus.

Le 01 novembre, par message, il me jette comme une m****. Pour lui tout était dit puisque jamais nous en avons parlé de vive voix. Cette situation étant très difficile, j'ai préféré recharger la voiture et me dit : "Tu peux laisser tes affaires, elles ne risquent rien", tout en sachant qu'il savait où je dormais. Aussi logique que la veste de l'association que j'avais commandé, le chèque était de Vendée et entre temps le changement de banque que j'avais oublié. Je lui explique, il me ramène le chèque mais pas la veste, qui est au restaurant et toujours d'actualité alors qu'il m'interdit d'y mettre les pieds. Il a fallu abandonner mes 3 boulots, mettre mes patrons dans l'embarras et il était hors-de-question de faire prendre des risques à l'enfant qui était sous ma responsabilité. Refaire toutes les démarches administratives en sens inverse, rappeler les propriétaires pour tout annuler, dont enfin 1 qui était d'accord pour la location. Son employée veut ma place et ma peau. Ils m'ont obligé à fuir.

J'ai manqué de courage et aurais dû dire stop depuis longtemps mais j'avais envie d'y croire et envie qu'il se sente bien. J'avais trouvé une famille, fait la connaissance de beaucoup de monde, m'investissais pour la commune, envie d'avancer, d'avoir ma petite vie à moi et par pur égoïsme et lâcheté, il m'enlève tout et n'assume rien.

Tout le temps où nous étions ensemble, il m'a obligé à me taire pour avoir la paix. Aujourd'hui, je veux me défendre et me protéger en faisant rétablir la vérité. Je voulais savoir s'il y avait une quelconque démarche à effectuer et comment faire pour me débarrasser de tout ce poids. Je n'en peux plus d'en avoir plein la tête.

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me lire et de m'aider.

Cordialement Dernière modification : 17/12/2019 - par CAlex

17/12/2019 15:04

Bonjour
L'aide que vous attendez ressort davantage du soutien psychologique que d'une action juridique, peu envisageable selon la synthèse de votre récit.

17/12/2019 15:25

Merci d'avoir pris de votre temps mais comment il peut la laisser agir de la sorte ? Tout ça parce qu'il ne lui paye pas toutes ces heures. Je n'ai pas à subir tout ça d'autant qu'ils transforment la vérité dans leur sens à eux.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Ranchère

Droit civil & familial

0 avis

Me. TOUCHE

Droit civil & familial

0 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.