Assurances : Indemnisation à l'amiable suite à procédure civile

Publié le 16/11/2017 Vu 1017 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

16/11/2017 23:09

Bonjour,
j'avais posé une autre question sur le même accident:https://www.legavox.fr/forum/consommation/assurances/reglement-sinistres/delai-ndemnisation-suite-sinistre-responsable_85344_1.htm
Il y a depuis eu des évolutions mais que c'est LONGGGGG [smile7][smile7]
voici ma demande désormais :Désolé pour la longueur du résumé mais j'ai eu des news; disons qu'après contact avec l'avocate me représentant; un dossier a été créé pour passage devant le tribunal le 05 Octobre 2017. quelques jours avant et comme par hasard (oui ça coute chère de prendre le meilleur cabinet d'avocat d'Arras); mon assurance me prévient (en les appelant à tout hasard) qu'une demande d'arrangements à l'amiable (entre assurances) a été faite car l'huissier n'a pas pu donner en mains propres au coupable le courrier de convocation (apparemment ce jeune homme ainsi que celui était sortit de prison; se cachent tous les 2 dans la nature sans savoir où ils se trouvent)

MAIS surtout qu'apparemment les demandes directes d'attaques; devant le tribunal, opposant 2 assurances sont impossibles...!
Préjudices
La compagnie d’assurances de Monsieur FLAHAUT a diligenté une expertise dont il est résulté que le véhicule était économiquement irréparable.
La valeur du véhicule a été estimée avant sinistre à 2.000 euros TTC. Déduction faite de l’épave, Monsieur FLAHAUT a perçu le 23 mai 2016 la somme de 1.900 euros. Il est donc resté sans véhicule du 07 février au 23 mai 2016.
Le préjudice de jouissance est donc incontestable et peut être chiffré de manière
modérée à 15 euros par jour, soit :
- 89 jours x 15 euros = 1 335 euros.
Par ailleurs, Monsieur FLAHAUT est en droit d’obtenir le remboursement de la carte grise pour un montant de 164,50 euros. Par ailleurs, Monsieur FLAHAUT subit un préjudice moral incontestable. En effet, son véhicule a été détruit dans l’accident. Il a dû multiplier les démarches auprès des services de police, du Tribunal et de son assureur.
Dans ces conditions, Monsieur FLAHAUT est recevable et bien fondé à solliciter la somme de 1.000 euros en réparation du préjudice moral subi.

ainsi sans rentrer dans le détail, au lieu de la demande initiale précédente; mon assurance me proposerai donc que ça :
- 89 jours x 15 euros = 1 335 euros.
Par ailleurs, Monsieur FLAHAU
T est en droit d’obtenir le remboursement de la carte grise pour un montant de 164,50 euros.
selon vous, y a-t-il autre chose que je puisse demander ???
Je ne courre pas forcément après l'argent, j'ai appris à faire sans. disons que je veux que ce soit le plus juste possible !

Merci d'avance à ceux qui ont pris le temps de me lire Dernière modification : 16/11/2017

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. BEM

Droit de la conso.

1434 avis

249 € Consulter
Me. DRAY

Droit de la conso.

403 avis

150 € Consulter