Difficulté d'indemnisation et de responsabilité

Publié le 30/09/2017 Vu 1198 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

29/09/2017 16:08

Bonjour à tous et à toutes,

Je vous explique mon cas, le 27 juillet 2016 j'ai été victime d'un accident de la circulation en moto, Afin d'eviter de percuter le véhicule, suite à un freinage d'urgence de la part du tiers qui décide de tourner à gauche sans clignotant ni avoir pris la voie destiné à cet effet lors de cet accident, je couche la moto et reste inconscient quelques secondes avant de découvrir que j'étais blessé, les pompiers et la gendarmerie sont intervenue.
Relacher le jour même de l'accident avec un platre a la jambe, j'ai effectué toutes les démarches nécessaire au sein des différents organismes travaillant en alternance moi même dans une agence d'assurance.

Ainsi j'ai récupéré les coordonnés du tiers auprès de la gendarmerie qui était intervenue, 3 jours plus tard j'ai reçu le tiers a mon domicile et pour assuré ma sécurité vivant seule j'avais demandé a mon voisin d'être également présent, le tiers et moi même n'étant pas d'accord sur le déroulement de l'accident nous avons décidé de faire chacun une déclaration que nous avons envoyé à nos assurances respectives; de plus mon voisin en raccompagnant le tiers a prit une photo du véhicule impliqué dans l'accident.

Lors des différents échanges au cours des semaines qui ont suivit avec mon assurance celle-ci m'informe qu'ils attendent le procès verbal de police afin de déterminé la responsabilité et ainsi procédé au réglement du sinistre.

Les mois s'écoulent, je me fais soigné et ne voyant aucune évolution du coté matériel je décide de me rendre directement à la gendarmerie pour récupéré ce fameux procès verbal.
Hors celui-ci m'informe que par décret du tribunal en charge '' Tout accident corporelle dont la victime n'est pas resté 24h à l'hopital est considéré comme matériel'' ce qui signifie aucun procès verbal n'a été établit, étant un peu jeune je ne savais pas qu'il y aurait eu une audition des faits si ça avait été le cas.

J'en informe donc mon assurance, mais étant donné que la compagnie adverse m'incombe la faute d'après un sois disant rapport d'expertise du tiers il se retrouve bloqué.
Hors lors de mon entretien avec le tiers, celui-ci à déclaré un choc plein arrière toutefois comme précisez plus haut mon voisin a pris une photo du véhicule plein arrière ou absolument aucun choc n'est apparent, de plus cette photo à été prise 3 jours après l'accident.
Ceci témoigne donc d'une fausse déclaration, mon assurance me demande de faire remplir à mon voisin une attestation de témoin CERFA n°11527*02, ce que je fis faire et la transmet le jour même à mon assurance.

Même avec tous ces éléments mon assurance soutien encore à l'heure d'aujourd'hui une responsabilité à 100% de ma part.

Toutefois n'ayant aucune preuve de ma responsabilite et ayant fait une déclaration séparé plus une fausse déclaration de la part du tiers tout ceci ne devrait pas se réglé normalement en 0% ou au pire des cas en 50% ?

Je remercie tout ceux qui prendront la peine de lire tout ceci et qui m'apporteront de plus amples explications.

Cordialement Dernière modification : 29/09/2017

30/09/2017 08:39

Bonjour,
Vous rouliez dans le même sens et circuliez donc derrière le véhicule en question ?
Malgré les détails de votre récit, j'ai du mal à comprendre si vous l'avez ou pas touché ?

30/09/2017 11:49

Je roulais dans le même sens et sur la meme file légèrement décalé toutefois sur la gauche afin de circuler entre les voiture lorsque le trafic s'intensifiait, le tiers n'avait pas emprunte la voie prévu pour tourne à gauche dans cet intersection hors afin d'éviter un choc de flan contre son véhicule j'ai couché la moto avant que celle-ci n'aille percuter le flanc arrière gauche du véhicule ou sur l'aile arrière du véhicule si vous préférez, le point de choc et l'état des véhicules sur l'instant je ne m'en souviens pas j'étais inconscient

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. BEM

Droit de la conso.

1434 avis

249 € Consulter
Me. DRAY

Droit de la conso.

403 avis

150 € Consulter