Matériel photo détruit, les assurances rejettent la faute sur "x"

Publié le 12/04/2010 Vu 1880 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

12/04/2010 12:27

Bonjour à tous,

Le 21 mars de cette année, un ami et moi avons eu un accident, en voici le récit issu de ma déclaration:

"Dimanche 21 Mars 2010, Monsieur "Y" et moi-même sortions du parc floral d’Orléans la Source. Mr "Y" avait mon sac d’appareil photo à l’épaule (et non en bandoulière comme il est prévue de le porter) lorsqu’un cycliste venant dans son dos l’a heurté. Le sac a été projeté au sol sur la chaussée. Un véhicule est passé sur cette chaussée au même instant, roulant sur mon sac (avenue du Parc floral).

Nous avons tenté de rattraper le cycliste en vain tout comme l’automobiliste qui ne s’est pas arrêté. Nous avons ensuite ramassé sur la chaussée le sac de mon appareil contenant ce dernier ainsi que 3 objectifs (dont un attaché au sac à dos).
"


L'assurance (Responsabilité civile) de mon ami refuse de prendre ne charge l'incident estimant que sa responsabilité ne peut être retenue pour les motifs suivants:

"- Vous (Mr "Y") n'avez pas commis de faute vous obligeant à réparer le dommage
- Les dommages sont imputables au cycliste.
"

Cette dernière m'invite à me retourner auprès de mon assurance, laquelle rejette la prise en charge du fait que je ne sois pas "acteur" dans l'incident.

Quels recours ai-je à l'heure actuelle? Ces décision sont elles recevables?

Précision: je suis photographe amateur et les pertes s'élèvent à + de 3000€ (devis de remplacement à neuf: 5600€)

D'avance merci pour le temps que vous aurez consacré à la lecture de ma problématique.

Cordialement

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HABA

Droit de la conso.

0 avis

Me. KHEMIS

Droit de la conso.

56 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.