Contrat agence matrimoniale en état de faiblesse

Publié le 27/02/2011 Vu 2119 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

26/02/2011 09:24

Bonjour,

Début 2010, mon ami subit une violente séparation qui l'amène à une grosse dépression, puis plusieurs mois + tard, il tente de s'en sortir. Il s'inscrit sur des sites de rencontres puis contacte 1 agence matrimoniale pour rencontrer 1 femme des pays de l'est. Il rencontre 1 commerciale au bureau de Paris de l'agence E..., signe un contrat et la commerciale lui dit qu'il a 15 jours pour se rétracter. Il va très mal à ce moment là, ne connait pas ses droits et se fie juste à ce qu'elle lui a dit. Il finit par se dire que cette ex petite amie lui fait faire n'importe, que c'est idiot de se raccrocher à tout et n'importe quoi, contacte la commerciale de l'agence E... au bout de 15 jours et l'informe qu'il veut tout arrêter. Elle lui réponds qu'il est trop tard, que le délai de rétractation était de 8 jours. C'était en août 2010.
De rage, il déchire et jette tout papier.
Au moment de la signature de ce contrat, il est suivi par un psychologue et fait même une TS qui le conduira à l'hôpital.
Peu de temps après, il reçois de cette agence, les fiches de 3 femmes sélectionnées pour lui. Là encore, il déchire et jette tout.
Depuis août, plus rien, mais aujourd'hui, il est relancé par le siège pour payer ce contrat (4000e) le responsable du siège l'a appelé sur son portable puis lui a même fait un mail pour lui proposer de payer 50e tous les mois.

Alors si il est vrai que mon ami a signé ce contrat et qu'il n'a pas fait le nécessaire pour se rétracter en temps et en heure, il va de soit également qu'il n'a bénéficié en réalité d'aucune aide concrète de cette agence et qu'il était en grand état de faiblesse à ce moment là.
Nous avons contacté son généraliste, sa psychologue et le psy de l'hôpital l'ayant vu au moment de sa TS, mais aucun des 3 dit ne pouvoir faire 1 attestation de son état à ce moment là sous raison du "secret médical".

Aujourd'hui, nous nous sommes rencontrés, j'ai moi-même eu de gros soucis financiers dû à ma séparation où mon ex n'a plus rien payé pendant des mois, et mon ami et moi essayons de nous reconstruire.

Nous tentons donc de trouver 1 solution pour ne pas payer ces 4000e quitte à payer 1 dédommagement pour "l'équipe qui a été mise en place pour chercher et sélectionner les 3 femmes présentées par fiches" (c'est ce qu'à répondu le responsable du siège à mon ami, qu'il devait "payer son contrat" puisqu'il avait "dépêcher 1 équipe pour s'occuper de lui" !!!).

Merci de votre aide et très bonne journée.

26/02/2011 14:08

Bonjour,

J'ai longuement travaillé dans le courtage matrimonial

Ce contrat d'adhésion doit être daté et signé de votre main
Normalement cette agence inclu l'annexe dans le contrat
Par ailleurs, avez-vous laissé un réglement le jour de la signature?

Si vous n'êtes plus en possession du contrat, demandez une copie à cette agence en expédiant une lettre recommandée avec A.R. très courte.

Si vous me communiquez une adresse, je vous dirai comment procéder.

Bien à vous

M D

26/02/2011 15:18

Bonjour et merci de votre réponse.

Il a effectivement daté et signé ce contrat, mais l'a jeté depuis, il n'en a donc plus de copie.

Non, il n'a versé aucune somme ni le jour de la signature, ni à la suite.

Voulez-vous mon adresse mail ?

Merci de votre aide en tout cas.

VL

26/02/2011 17:33

Rebonjour,

Donnez-moi une adresse e.mail

Etes-vous absolument sur que votre ami a daté le contrat?

Demandez une copie du contrat

C'est important afin que je puisse voir si toutes les mentions figurent bien sur le contrat et l'annexe : les modalités de paiement ainsi que les dates

A-t-il remis une autorisation de prévelement ou un rib le jour de la signature ?
lui a -t-on remis le contrat et l'annexe le jour de la signature?

Bien à vous

M.D.

27/02/2011 08:27

Bonjour et merci de votre réponse.

Mon adresse mail : walou176@hotmail . com

Oui, il l'avait bien daté, d'ailleurs la lettre de relance/mise en demeure que nous avons reçu dernièrement stipule le nom et la date du contrat.
Cette relance/MED propose notamment 2 solutions :
- la voie judiciaire
- la voie amiable : l'envoie en RAR de 12 chèque de 321e qui seront encaissés le 30 de chaque mois.

Non, il n'a donné aucune autorisation de prélèvement, ni de RIB.

Le jour de la signature, on lui a remis le contrat, ça c'est sur il s'en souvient, mais l'annexe il ne sait pas.
Malheureusement, comme je vous l'ai dit, il était "paumé", il est reparti avec les papiers sans même les regarder.

Merci de votre aide.
Très bonne journée.

VL

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Me. FAOUSSI

Droit de la conso.

16 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.