Créance chez xxxxxxxxxxx

Publié le 31/08/2018 Vu 1489 fois 2 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

robot représentant Juribot

Une question juridique ?

Posez votre question juridique gratuitement à notre chatbot juridique sur Juribot.fr

30/08/2018 23:34

Bonjour,
Je paie depuis déjà 1 an une créance chez xxxxxx,un litige que j'avais avec une banque,j'avais été jugé donc je n'ai pas refusé de payer car à l'époque ils m'avaient menacé de me bloquer mon compte donc prenant peur j'ai immédiatement fait un versement.
Après m'être renseigné sur internet j'ai compris qu'ils m'avaient forcé la main.
Bref,il y a quelques jours une nouvelle personne de chez xxxxxx m'a téléphoné pour me réclamer une autre créance datant de mars 2008.
Donc connaissant les phénomènes je leur ai demandé de m'envoyer tous documents sur cette créance ainsi que la condamnation d'injonction de payer du tribunal.
L'aprés-midi même j'ai reçu par mail:leur courrier type de paiement,le courrier de cession de créance ainsi que le contrat du crédit à la consommation que j' avais contracté, mais pas de condamnation.
Apparemment la banque à l'époque ne m'a jamais assignée.
Donc,ma question est la suivante:
Quelle est la procédure à suivre?
Est ce que je dois commencer à payer cette dette?
N'y a t'il pas forclusion?


Il est formellement interdit d'incriminer des sociétés ou des personnes physiques sur ce site. L’utilisateur veillera donc à utiliser des termes génériques pour exposer son éventuel litige ou apporter sa contribution (exemples de termes génériques : magasin, voisin, garage, entreprise etc.).
Extrait des conditions générales d'utilisations de ce forum... Dernière modification : 31/08/2018

31/08/2018 07:14

Bonjour dom du 80,

Pour régler une dette ancienne, le créancier doit être muni d'un jugement exécutoire, c'est-à-dire, d'un jugement revêtu de sa formule exécutoire et que l'action à son exécution ne soit pas frappée de sa prescription qui, depuis le loi n°2008-561 du 17 juin 2008 a été ramené 10 ans.

Au lu de vos écrits, il semblerait donc que votre créancier ne possède pas le jugement de cette affaire et que toute action à votre encontre à ce jour est éteinte, à la condition de ne pas avoir reconnu devoir cette dette ce, malgré l'envoi du contrat de crédit à la consommation.

Il n'y a pas de procédure à suivre mais de conduite à tenir à son égard qui est à votre convenance, à savoir :

-soit vous ne répondez plus à ce créancier,
-soit vous le signifiez que vous êtes toujours en attente de la copie du jugement exécutoire de cette affaire et qu'à défaut, vous demandez à ne plus être harcelé sous peine de déposer plainte devant le procureur de la république du département du lieu où se situe le siège de son entreprise.

31/08/2018 12:07

Bonjour philp34,
Merci de votre réponse rapide et plus que précise.
En effet,comme je l'ai déjà expliquer dans mon précédant message.
Je n'ai en aucun cas reconnu cette dette ni payer le moindre centimes.
J'ai ce matin eu un appel de leur part et je leur est dit mot pour mot votre réponse.
Et depuis,je reçoit des sms de menaces de mise en demeure,de les contacter urgemment car mon dossier présente toujours un impayé et blabla.
Le mutisme sera la meilleure des réponse a ces menaces je pense.
Voilà merci encore pour votre réponse.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. BEM

Droit de la conso.

1434 avis

249 € Consulter
Me. DRAY

Droit de la conso.

403 avis

150 € Consulter