Rachat de crédit par banque méthode douteuse

Publié le 13/06/2015 Vu 971 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

13/06/2015 12:15

Bonjour,

Je vous contacte car mes parents sont dans une situation catastrophique à cause de nombreux crédits à la consommation, d’un retard d’impôts de deux ans, frais de rejets de prélèvements etc….Ils ne veulent plus faire de dossier de surendettement à cause des conséquences, interdiction bancaire…
Ils tentent un dernier rachat de crédit via leur banque et un organisme partenaire, ils emprunteraient 20000 euros sur 7 ans, avec 350 euros de mensualités, soit un coût global de 29400 euros. Est-ce un taux normal?
Le plus étrange c’est que leur banquier à indiqué qu’il avait demandé pour eux une plus grosse somme soit 30000 euros sans leur accord avec des mensualités de 600 euros, c’est un écart proportionnel assez grand.
Ils ont alors refusé cette offre qui ne correspond pas à l’initiale et le banquier a indiqué qu’il devait recontacter tout le monde ce qui a retardé l’offre de crédit qu’ils n’ont pas encore à ce jour.

Je souhaitai savoir à qui s’adresser pour faire état d’une telle situation, qui aurait pu entraîner une acceptation de mes parents face à une situation de détresse et qui frôle l’abus de faiblesse.
Enfin, j’aimerai savoir s’il existe un moyen pour alléger leur dette, voire en effacer une partie, car ils ont travaillé toute leur vie, sont asphyxiés par ces dettes et se retrouve à 68 et 71 ans à faire des vide greniers toutes les semaines pour espérer gagner de quoi acheter le pain et deux courses….

Merci pour les renseignements que vous pourrez m’apporter.

Cordialement,

Audrey

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HABA

Droit de la conso.

0 avis

Me. KHEMIS

Droit de la conso.

56 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.