TITRE EXÉCUTOIRE-SAISIE VENTE

Publié le 12/02/2019 Vu 502 fois 4 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

11/02/2019 13:00

Bonjour,

Je vous contacte car une saisie-vente de mes facultés mobilières est prévue le 14/02/2019.

Ceci résultant de crédits, auprès du LCL, contracté courant 2008-2009.

J'ai reçu fin janvier 2019 en courrier simple, suite avis de passage en mon absence une copie d'un titre exécutoire, datant du 27 août 2012, avec injonction de payer, mentionnant que je pouvais faire opposition de cet acte auprès du tribunal, dans le délai d'un mois

Mes questions sont :

- Est-ce que l'huissier de justice peut venir en mon domicile pour procéder à une saisie-vente, signifiée par courrier simple, alors que je dispose encore du délai d'opposition à cet ordonnance ?

- Que puis-je faire avant cette date ou le jour-j prévu pour la saisie-vente, pour stopper l'action de l'huissier ?

- Puis-je faire valoir une forclusion de la dette, n'ayant pas été signifié à l'époque de ce titre exécutoire ?

Merci pour votre réponse.

11/02/2019 14:56

Bonjour,

Il faudrait savoir ce que vous indique exactement le courrier de l'Huissier et s'il mentionne qu'un acte est à récupérer en son étude...

La saisie-vente doit être précédée d'un commandement de payer...

L'injonction de payer doit vous avoir été signifiée dans les 6 mois...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

11/02/2019 16:16

Le courrier reçu fin janvier mentionne :

" je vous signifie copie de la grosse en forme exécutoire d'une ordonnance portant injonction de payer en date du 27/08/2012 rendue par le tribunal d'instance de Lyon cedex 3 , dont copie vous est signifiée par la présente. Je vous fais commandement de payer immédiatement entre mes mains les sommes dont le détails figurent ci-après : ... "

Une note suite aux détails des sommes réclamées me dit que j'ai huit jours pour les régler, sans quoi peut s'en suivre une vente forcées des biens meubles.

Une seconde note suit la première indiquant qu'en cas de non remise à personne de l'ordonnance d'injonction de payer, une oposition demeure recevable auprès du greffe du tribunal qui a rendu l'ordonnance contre récepissé, dans le délai d'un mois à compter du premier acte délivré à ma personne ou à compter du premier acte d'éxecution.

Cette injonction de payer ne m'a pas été notifié dans les six mois suivants le 27/08/2012, ( soit au plus tard le 27/02/2013 ) mais que récemment, c'est à dire janvier 2019.

11/02/2019 16:32

Je vous conseillerais de vous rapprocher d'une association de consommateurs ou d'un avocat spécialiste pour envisager de saisir le Juge de l'Exécution si besoin est...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Me. CARNAZZA

Droit de la conso.

6 avis