Piratage banque en ligne

Publié le 11/12/2021 Vu 1455 fois 12 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

09/12/2021 17:51

Bonsoir,

Je viens de voir que je me suis fait pirater mon compte bancaire sur une banque en ligne (ING) hier le 8 décembre 2021. J'ai eu un virement frauduleux de 998 euros vers l'étranger mais la banque ne veut pas me rembourser, quelles démarches effectuées svp ?

Cordialement Dernière modification : 10/12/2021 - par Marck_ESP Superviseur

09/12/2021 17:54

Bonsoir, c'est assez difficle de répondre car on ne connait pas assez le contexte de ce piratage. Premièrement, assurez-vous de faire oppotision à votre carte pour éviter d'autres virements fraudleux. Ensuite, avez vous donnez vos informations bancaires sur un site ou autres, si vous avez donner vos numéros de cartes ainsi que votre cryptogrammes, cela pourrait expliquer pourquoi la banque ne veut pas vous rembourser.

Cdt

09/12/2021 17:58

En effet je n'ai peut être pas été assez précise. J'ai remarqué hier qu'un virement a été effectué depuis mon compte courant, un seul virement de 998€ vers Hong Kong. J'ai contacté la banque mais ils ont dit qu'ils n'y pouvaient rien. Pourtant je n'ai jamais donné mes idendifiants ou code comme le cryptogramme en achetant sur internet. J'ai surement du me faire piratger à un DAB ou en faisant un achat dans une boutique (pas sur internet).

J'espère que ça vous suffira pour m'aider.

09/12/2021 18:12

Rebonsoir, merci pour les précisions,

Vous pouvez lire ces informations sur le site du gouvernement pour vous aider : https://www.economie.gouv.fr/cedef/fraude-carte-bancaire/ cela pourra surement vous aider si vous souhaitez connaitre la marche à suivre. Ou alors ici : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31324#0_0 comme cela vous pouvez avoir plusieurs réponses selon votre situation (carte volée ou autres).

Toutefois, ce que je ferais à votre place : Appeler votre banque, un mail ne suffit pas, il vaut moeux avoir un consseiller au téléphone pour ce genre de problème. Le mieux reste de porter plainte à la gendarmerie ou au commissariat, ce qui permettra à la banque d'avoir une preuve supplémentaire.

Pensez bien à porter plainte car vous devez impérativement signaler le virement frauduleux 70 jours après qu'il est été effectue (vous êtes dans les temps) car le bénéficiaire se situe hors UE selon vos informations.

Si vous arrivez à prouver que l'opération nétait pas autorisée, donc que vous ne l'avez pas autorisé via un code de confirmation sur smartphone par exemple ou que vous n'avez pas donné volontairement donné vos identifiants et codes, la banque devra vous rembourser. Prenez aussi en compte que le remboursement d'une fraude à la carte bancaire est une obligation légale pour les banques, et cela même si vous n'avez pas souscrit à une assurance.

Si la banque refuse toujours de vous rembourser ou qu'elle prouve que vous avez commis une ingérence en délivrant vos codes, cela risque d'être plus compliqué.

J'espère avoir répondu à vos attentes,

cdt

09/12/2021 18:17

Merci pour vos précisions, je vais voir pour porter plainte mais avant je vais appeler pour voir si il est possible de s'arranger à l'amiable avec cette banque.

merci pour vos conseils :)

09/12/2021 20:00

Bonsoir,

Avez utilisé votre smartphone pour réaliser des opérations bancaires ? De nombreux piratages se font via les smatphones .les banques encouragent les applications smartphone et pourtant c'est loin d'être le meilleur system sécurisé.

Cordialement.

09/12/2021 20:35

Bonsoir,

Non pour les virements je passe toujours par le site et l'espace client. Mais j'ai effectivement téléchargé l'application pour regarder mon solde etc mais jamais pour des virements.

Cordialement,

Superviseur

09/12/2021 21:09

Bonsoir
Vous souvenez vous avoir reçu un message vous demandant de confirmer votre identifiant ou votre numéro de téléphone. Un hameçonnage commence souvent ainsi.

https://www.quechoisir.org/conseils-securite-des-banques-adoptez-les-bons-reflexes-avec-votre-banque-en-ligne-n21881/
__________________________
ICI, ni FLAMMING, ni TROLLING , ni SPAMS, merci à tous d’être attentifs.

10/12/2021 09:24

Bonjour,

Il faut savoir qu'en pareille situation, les banques s'opposent presque systématiquement au remboursement, même si elles doivent le faire, légalement.

Personnellement, j'ai aidé, il y a peu, 2 personnes, à récupérer leur argent, après des piratages à la carte bancaire et au virement frauduleux. La banque a été contrainte à rembourser au terme de la procédure qui, dans les 2 cas, a duré environ un an.

Comme cela vous a été dit, il faut agir vite : dépôt de plainte immédiat, contestation des opérations non autorisées et pour un virement frauduleux, demande de retour des fonds (recall) auprès de la banque, même si l'opération a peu de chance d'aboutir.

Après il faudra contester la position de la banque, si elle refuse le remboursement, en argumentant sur tous les plans, en utilisant le code monétaire et financier, mais aussi le code civil pour mettre en cause la responsabilité de la banque, si elle n'a pas rempli toutes ses obligations, ce qui arrive souvent.

Pour un non-juriste, il faut impérativement consulter et se faire assister par un avocat ou simplement une association de défense des consommateurs de type UFC Que Choisir. Il en existe, en principe, dans chaque département.

Courage et bien cordialement

10/12/2021 11:07

Bonjour, non je n'ai confirmé par SMS aucun virement. Je viens de porter plainte ce matin et je prépare un courrier recommandé avec AR pour contester les virements. Merci pour vous aide à tous j'espère pouvoir me faire rembourser au plus vite.

Je sais que les banques font souvent la sourde oreille pour ce genre d'affaires, c'est d'ailleurs déjà arrivé à quelques connaissances...

Si ça va plus loin je prendrais évidemment un avocat, merci pour vos réponses, ça m'a été vraiment utile

Cordialement

Superviseur

10/12/2021 16:51

Au départ, il y a une usurpation d'identité. Alors c'est soit par un phishing, par mail ou par texto, par pièces jointes que vous allez ouvrir et qui vont infecter votre ordinateur et permettre à l'escroc de récupérer une bonne part de vos identifiants, y compris celui d'accès à votre espace client, sur la banque.
__________________________
ICI, ni FLAMMING, ni TROLLING , ni SPAMS, merci à tous d’être attentifs.

10/12/2021 18:55

Bonsoir,

La source du piratage n'est pas toujours évidente à caractériser. Il y a certes l'hameçonnage, par mail, SMS ou téléphone, mais l'origine de la fraude peut être multiple. Certaines données personnelles (identité, adresse, mail, voire coordonnées bancaires) peuvent être récupérées, dans un premier temps, sur les réseaux sociaux, mais elles peuvent l'être à l'occasion des multiples piratages de sites internet avec compromission des données personnelles des clients ou utilisateurs. Le site "haveibeenpwned.com" peut fournir des pistes à ce sujet. Les données compromises circulent alors sur le darknet et sont vendues, pour quelques euros, à des escrocs professionnels. Les identifiants et mots de passe peuvent aussi être récupérés via l'installation de logiciels malveillants de type Keylogger enregistrant les frappes du clavier. Enfin, comme les médias s'en sont fait l'écho, à de multiples reprises, la fraude peut être initiée par des employés bancaires véreux ou des complices d'employés de banques.

Face à la menace et dans la situation où le client conteste avoir autorisé une opération de paiement (débit carte ou virement), il ne faut pas perdre de vue que la banque doit, pour refuser de rembourser, établir, en application de l'article L133-23 du code monétaire et financier, que le client victime de fraude bancaire a agi frauduleusement ou plus classiquement, a manqué, par négligence grave, à ses obligations de préservation de ses données de sécurité personnalisées découlant des articles L133-16 et L133-17 du CMF (identifiant, mot de passe, OTP ou mot de passe à usage unique).

La banque doit aussi prouver la fiabilité de ses procédures de contrôle des opérations de paiement et à ce titre, établir que les opérations litigieuses ont été authentifiées, dûment enregistrées et comptabilisées et qu'elles n'ont pas été affectées par une déficience technique ou autre. A défaut d'apporter la preuve qui lui incombe, la banque doit rembourser, y compris en cas de négligence grave (en ce sens, arrêt cass.com. n° 16-11644 du 25/10/2017 et arrêt cass. com. n° 19-12112 du 12/11/2020).

Comme déjà dit, il convient également de ne pas oublier, que même en cas de négligence grave établie, la victime peut invoquer les manquements du banquier à ses obligations (obligation de prudence et de vigilance notamment) et demander réparation sur le fondement de l'article 1231-1 du code civil (en ce sens, arrêt cass.com. n° 15-28209 du 17/05/2017).

Enfin, on rappellera l'article L133-19-V qui dispose que "sauf agissement frauduleux de sa part, le payeur ne supporte aucune conséquence financière si l'opération de paiement non autorisée a été effectuée sans que le prestataire de services de paiement du payeur n'exige une authentification forte du payeur prévue à l'article L133-44 du CMF".

La jurisprudence veille strictement, dans tous les cas, au respect de la charge de la preuve pesant sur les établissements financiers et les victimes gagnent souvent, lorsqu'elles acceptent de suivre le long et pénible parcours procédural allant de la réclamation jusqu'au recours au tribunal judiciaire en passant par le médiateur, sachant que les banques utilisent très souvent l'inertie et les manœuvres dilatoires pour essayer de décourager les plaignants.

La victime doit donc, dans un premier temps, contester fermement avoir autorisé les débits frauduleux et rappeler la dévolution de la charge de la preuve dont les établissements bancaires essaient de s'affranchir.

Sur le fond, les circonstances de la fraude et le respect des obligations générales ou contractuelles de la banque doivent être finement analysées.

Cordialement

11/12/2021 15:17

Bonjour,

Je vous remecie mille fois pour votre réponse, ça m'aide beaucoup !! Merci d'avoir pris du temps pour essayer de régler mon problème. Avec tous ces arguments, je pense que la banque n'aura pas de choix autre que celui de me rembourser.

Excellent week-end à vous et merci encore

Cordialement

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Me. CARNAZZA

Droit de la conso.

7 avis