Qualification d'un prêt de restructuration

Publié le Vu 152 fois 2 Par L'araignée
28/05/2019 21:58

Bonjour,

Un prêt de restructuration, appelé aussi prêt de consolidation, a été souscrit le 5 février 2007, pour un montant de 67000€.

Il était garanti par une hypothèque sur la résidence principale de l'emprunteur. Il n'a fait l'objet que d'une notification d'accord préalable. Pas de signature des deux parties.

Le TGI a considéré que ce crédit appartenait à l'exception ( crédit hypotécaire) prévue au 1°) de l'article L.311-3 du code de la consommation et que l'opération était soumise aux dispositions relatives aux prêts immobiliers.

L'établissement bancaire devait remettre une offre préalable de prêt mentionnant l'ensemble des caractéristiques et un délai de réflexion devait être respecté...

La cour d'Appel a assuré que ce prêt rentrait dans le cadre des prêts à la consommation et que l'article D 311-1 de ce même code (somme fixée à 21500€ à l'époque lui était applicable.

Qui a raison?

Merci de m'aider à comprendre.

Superviseur

28/05/2019 22:19

Bonjour

Juridiquement, l'avis de la cour d'appel l'emporte.

Et voulez vous dire que s'il y avait eu délai de réflexion, vous auriez refusé ce crédit ?
__________________________
Bien a vous.
Tolérance et humilité riment avec respect et simplicité.

29/05/2019 08:29

Bonjour,

En tout cas c'est l'Arrêt de la Cour d'Appel qui compte sauf pourvoi en Cassation qui ne pourrait porter que sur une non-conformité de la décision par rapport aux règles du droit, sans se prononcer à nouveau sur le fond du litige...
__________________________
Cordialement.
P.M.

Infos en Droit du Travail du privé : tedforum.com

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. Seignalet

Droit de la conso.

6 avis

Me. KHEMIS

Droit de la conso.

41 avis

Me. FAOUSSI

Droit de la conso.

7 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.