Refus de l'organsme bancaire de sortir du Fichage FICP

Publié le Vu 2974 fois 0 Par Marc78
26/03/2009 16:36

Bonjour,
En janvier 2007, j'ai contracté auprès de la banque Populaire Centre Atlantique deux credits immobiliers pour l'achat d'un studio dans une résidence étudiante à POITIERS. Le montant du crédit etait fixé à 39000 euros. Je rembourse mensuellement 300 euros par mois pour ces deux crédits. J'ai confié la gestion du studio à la société XXX qui traite les virements sur le compte dédié à ce remboursement. Ce sont les seuls mouvement effectués. Foncia vire, la BP débite.
Un changement de personnel a eu lieu chez Foncia et les virements n'ont plu eu lieu. La BP prétend m'avoir envoyé des courriers de demande régularisation que je n'ai jamais reçu. Ce n'est qu'en Novembre que je reçois une mise en demeure et l'inscription au fichage FICP pour un defaut de paiement de 800 euros environ. Je fais en sorte de régulariser la situation, je change le type de virement, je l'effectue depuis mon propre compte vers la BP. Je tente deles joindre par téléphone pour leur demander le retour à un situation normale. La personne du juridique me signifie que c'est impossible et que je dois rembourser mon credit si je veux sortir du FICP. Je demande des relevés que je n'obtiens pas, un mépris total...
Je ne suis pas surendetté, le seul crédit en cours est celui-ci.
Quelle slution pour sortir de cette situation, je suis face à de l'ignorance et en situation de faiblesse.
Que dois-je engager selon vous ?
Quel recours ai-je droit pour sortir du fichage FICP ? Mediation ?
Ont-ils le droit de me laisser inscrit sachant que j'ai régularisé les défauts de paiement. J'ai encore un échéancier de 12 ans
Merci pour vos retours
Sincères salutations Dernière modification : 26/03/2009

Répondre

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. DEVYNCK

Droit de la conso.

7 avis

Me. Seignalet

Droit de la conso.

9 avis

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.