Taux d'endettement et renégociation de crédit

Publié le 15/03/2016 Vu 964 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

15/03/2016 00:57

Bonjour,
En 2010, mon amie et moi avons contracté des crédits immobiliers dans le cadre de l'acquisition (+ travaux d'extension) d'une maison commune en 2010. Nous n'étions pas pacsés au moment de la souscription de ces prêts. Nous nous sommes pacsés 2 mois après la signature de l'acte d'achat. L'acquisition s'est faite en indivision, à hauteur de 1/3 (elle) et 2/3 (moi). Néanmoins, au moment de la souscription, les mensualités prévues de crédit représentaient 42,02% de ses revenus (938/2232 Euros nets mensuels). Les mensualités de son précédent crédit, avant notre achat commun, étaient de 821 Euros.
Elle a quitté (rupture conventionnelle) son emploi en 2014 et et resté au chômage 7 mois. Elle a retrouvé un emploi et gagne actuellement sensiblement moins (1800 Euros net/mois). De fait son taux d'endettement actuel est de 52,1%. Je compense donc financièrement les necessités du quotidien: normal.
Par contre, j'aurais voulu avoir des conseils pour amener la banque à accepter une renégociation de prêt (rachat ou avenant). Le taux de ses deux crédits est de 3,65 % sur 20 ans.
Puis je m'appuyer sur son taux d'endettement?
Je suis en train de faire expertiser ses crédits car il semble exister quelques erreurs, notamment la non prise en charge dans le calcul du TEG de la phase de préfinancement et des intérêts intercalaires s'y rapportant (cf ma discussion "intérêts intercalaires et assiette du TEG") et une surestimation de 12% de ses frais de garantie qui modifie le TEG du prêt relais (soldé de longue date) et de l'un des deux prêts en cours de plus de 0,1 % (à la baisse, de 4,52 à 4,40%).
Je pensais éventuellement utiliser ces arguments pour amener la banque à négocier (même si je sais que cela risque d'être difficile).
Puis je m'appuyer sur son taux d'endettement?
Qu'en pensez vous? Que puis je et /ou que dois je faire? Et dans quel ordre?

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Me. CARNAZZA

Droit de la conso.

6 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.