Facturation d'une prestation non demandée

Publié le 29/12/2015 Vu 566 fois 0 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

29/12/2015 15:11

Bonjour
J'avais un contrat d'entretien pour mon chauffe eau solaire comprenant une visite annuelle.
Le prestataire n'a pas fait de visite malgré le paiement du renouvellement septembre 2013 - aout 2014. De fait le contrat a été rompu en aout 2014.
Je viens de m'en apercevoir parce que ce prestataire m'a contacté en octobre 2015 pour un entretien sous contrat. Croyant être toujours sous contrat j'ai accepté et la prestation a eu lieu le 20 octobre 2015.
J'ai refusé de signer le "renouvellement" du contrat présenté par le technicien pour la période de septembre 2015 à aout 2016 qui incluait la prestation du 20 novembre 2015 (d'où l’appellation "entretien sous contrat" lors de son appel, anticipant ainsi mon accord). Qu'en aurait-il été pour la période du 01 septembre 2015 au 20 novembre 2015 ?
Le prestataire m'a facturé sa prestation pour "entretien hors contrat", ce qui m'a fait alors rechercher l'historique des contrats.
J'ai adressé le mail suivant au prestataire : Rappel des faits : 1°)votre appel téléphonique pour une intervention d'entretien sous contrat d'entretien, 2°)votre proposition de renouvellement du contrat le 16-11-2015 pour la période du 01-09-2015 au 31-08-2016 incluant la prestation du 16-11-2015, 3°)mon refus de renouvellement, 4°)votre facturation pour une intervention hors contrat en conséquence de mon refus de renouvellement, 5°)"En vous demandant de bien vouloir confirmer les faits".
Le prestataire m'a répondu par mail : " en effet vous avez bien compris le motif de notre facturation".

Quel peut-être mon recours juridique devant une telle pratique tant dans le procédé utilisé pour facturer une prestation que je n'ai pas demandé que dans l'inobservation de ses obligations pour le contrat 2013-2014 ? Je n'ai pas encore payé cette facture. Un avocat est-il utile ?
Merci de vos conseils pour défendre mes intérêts.

Répondre

Avez-vous déjà un compte sur le site ?

Si oui, veuillez compléter les champs email et mot de passe sur le formulaire en haut de page pour vous connecter.

Sinon, complétez le formulaire d'inscription express ci-dessous pour créer votre compte.

Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HABA

Droit de la conso.

3 avis

Me. KHEMIS

Droit de la conso.

59 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.