dégrations sous emprise d'alcool

Publié le 24/04/2010 Vu 967 fois 1 Par
logo Legavox
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

04/01/2010 22:57

Bonjour,

Je m'appelle Julien, j'ai 23 ans.

Au cours d'une soirée durant laquelle j'ai beaucoup trop bu, je suis rentré dans un état de paranoïa sous emprise d'alcool...

J'ai joué avec mon groupe pour l'asso dont j'étais le président encore un mois avant les faits.

Je me suis chamaillé (tirage de cheveux réciproque...etc) plusieurs fois avec une fille avec qui j'entretenais une relation de "je t'aime, moi non plus". Systématiquement, c'est elle qui me sautait dessus, impuissante face à mon comportement inacceptable...

Plus tard dans la soirée, alors que j'étais en panne sur le coté de la route (non fréquentée), devant la salle de concert, elle voulait passer avec sa voiture, en compagnie de 3 autres bénévoles, alors que ma portière était ouverte. Énervée de constater que je ne la fermait pas, elle me la poussa violemment sur ma jambe resté entre...ce qui m'énerva à mon tour. J'ai alors poussé à l'aide de ma jambe ma portière qui, sans que je ne m'en rende compte, touchait sa voiture, puis elle qui s'était mis entre pour protéger sa voiture. Elle remonta dans sa voiture puis parti faire un tour...

En revenant, je me tenais debout à coté de ma voiture quand elle s'approcha de moi. Si près que je n'avais plus qu'à me laisser glisser sur le capot...j'ai alors donné des coups de coude sur son pare brise que j'ai fracturé...

Désemparés suites aux nombreux soucis matériels qu'elle a eu avec ses voitures (elle n'a que 19 ans, mais collectionne les accidents matériels), elle me sauta une nouvelle fois dessus.

Je ne suis revenu à moi qu'à ce moment précis, de la voir si désemparé, révolté...elle voulait "me tuer"...

Bref suite à ça, il se sont réfugiés dans la salle de concert, et ont finit par appeler les pompiers, en décrivant les faits. Ces derniers ont appelé la police nationale.

Je n'ai pas bougé, je suis resté dans ma voiture. Je me suis fait interpelé et j'ai passé 12h en dégrisement...

La fille en question a porté plainte contre moi pour dégradations de bien privé.
Elle a voulu porter plainte également pour coups et blessures, avec son ITT de 4 jours suite au coups de portières, mais "elle n'est pas passée parce qu'il n'avait pas l'intention de la frapper". (réponse que l'officier lui a donné). J'ai su ces propos d'après une amie à qui elle en a parlé...

Je me suis excusé et me suis engagé à la dédommager...mais aucune communication est possible.

J'aimerais savoir à quoi m'attendre...

Merci d'avance pour vos réponses

24/04/2010 02:26

Une amende pour "Ivresse sur la voie publique" vu qu'ils ne vous ont pas vu conduire, ou une amende pour conduite en état d'ivresse si vous avez dit etre tombé en panne apres avoir consommé de l'alcool lors de votre audition.

Ce n'est pas au policier de juger si les violences que vous avez commis vont etre retenues, mais au tribunal. Vous serez convoqués, l'assaurance de le victime va surement se retourner contre vous également. Les faits pouvant être retenus sont a mon avis violences involontaires ayant entrainées une ITT de moins de 8 jours, et degradations volontaires.

Seul le parquet sera habilité a décider de votre peine (vous risquez principalement amande, dédommagement, ET suspension de permis)

Répondre
Image Banderole Conseil-juridique.net

Consultez un avocat

www.conseil-juridique.net
Me. HABA

Droit de la conso.

0 avis

Me. KHEMIS

Droit de la conso.

56 avis

Image Banderole Devenez bénévole sur Légavox

Devenez bénévole

Légavox

Participez à la communauté Légavox en devenant bénévole et en aidant les internautes dans leurs problématiques juridiques du quotidien.